Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2382 articles avec peinture

Le mythe d'Icare dans la peinture

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Comme d'autres mythes grecs celui d'Icare a été un moyen pour les artistes de représenter la juvénile beauté des garçons. Ce mythe permet aussi de suggérer une relation entre un ainé et un éphèbe...

 

 

 
 
 



Dedale a été l'architecte du roi Minos qui l'a chargé de construire le labyrinthe du Minotaure. Après avoir enseigné Ariane la voie par laquelle Thésée pourrait fuir, il a perdu la faveur du roi et a été emprisonné dans le labyrinthe avec son fils Icare. 

Afin de fuir sa création qui est devenu sa prison, Dédale se mit à fabriquer des ailes pour lui-même et son fils Icare. Il a lié plumes ensemble en commençant par les plus petites pour aller vers les plus grandes. Il a lié les plus grandes plumes avec du fil et le plus petite avec de la cire, et a donné au tout la courbure douce des ailes d'un oiseau.

 
 
 
 

Magnus Enckell Knut, 

Quand il a finalement fini le travail, Dédale battit de ses ailes et se trouva en suspension dans l'air. Puis il a équipé son fils de la même manière et lui a appris à voler. Lorsque les deux étaient prêts à voler, Dédale averti Icare de ne pas voler trop haut parce que la chaleur du soleil ferait fondre la cire, ni trop bas car l'écume de la mer mouillerait ailes et alors il ne pourait plus voler. Ensuite, père et fils se sont envolés.

 

 

Panos Moraitis Icarus
 
 
Mais Icare voulait voler plus haut toujours plus haut, jusqu'à ce que la chaleur du soleil ait fait fondre la cire. Le garçon est tombé dans la mer et il est mort. Hercules a pris son corps et l'a enterré dans le pays qui par la suite, a été appelé Ikaria. Daedalus a pu joindre la Sicile où il a fait l'offrande de ses ailes à Apollo. 
 

Bukovac

 
 
Alfredo Dagli Orti, D aidalos et Icare

 
 
Carlo Saraceni, La Chute d'Icare


 
 
Pieter Bruegel de Oude, Paysage avec la chute d'Icare, 1 558

huile sur toile collée sur bois de 73,5 x 112 cm Musée royal de Belgique (source)

 
 

Pasiphaé entre l'effigie de taureau en bois construit par Dédale, 1530. Giulio Romano

 
 
Anthony Van Dijck (1599-1641), D. aidalos et Icare,
huile sur toile, 115,3 x 86,4 cm., Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada.
 
 
 
 
Charles Le Brun, D aidalos et Icare, 1645-1646 
huile sur toile 190 x 124 cm. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.
 
 

(?)

 
 
Joseph Marie Daedalu, ailes Daedalus cravate stonIkaro.
 

Timbre grec sur le mythe de Dédale et Icare


 
 
Bonaventura Genelli (1798-1868), Daedalus rend ailes pour Icare, 1850.
 

Neues Museum. Belgique.

 
 
Chini Galileo (1873-1956), Le tosi Icarus, 1,907.
 

(?)

 
 

Bryan Larsen, Icare, 2009.

 

(?)

 

(?)

 
 
 

Sir William Blake Richmond, Icare 1887.

 

(?)

 

(?)

 

(?)


 

 

 
David, Giovanni, Daedalus crée ailes touIkarou, 1775. 
 Harvard Musées d'art Fogg Museum.

 

 

 
Holroyd, Charles, Daedalus ajuste ailes d'Icare, 1895.  
X alkografia Londres, British Museum.
 

(?)

 
 

Carmelo Blázquez Jiménez, Icarus (source)


 
 
 

Yuri Leonov, Icare, acrylique sur toile, 60 "x36" (source)

 
 
Lucianne Lassalle, La Chute d'Icare, l'argile (source)
 

Anthony Gayton, Daedalus kaiIkaros (source)

 
 

Anthony Gayton, Icarus (source)

 
 
Lucianne Lassalle, La Chute d'Icare, bronze (source)
 

(?)

 
 

Sascha Schneider. (1870-1927), Icare, 1906

 
 
Laurent Pécheux (1729-1821), Dédale et Icare,
huile sur toile 98 x 73 cm.
 
 

Frederick Leighton Seigneur, (1830-1896), Daedalus u j Icare, 1869

 
 

Odilon Redon, (1840-1916), Icarus.

 
 

Piotr Ivanovich Sokolov (1753 - 1791), Dédale et Icare, 1,776.

 

(?)

 

Henry Campbell, Dédale et Icare, 1,979.
Musée royal de l'Armée de l'Air, à Londres.

 
 

Stathis Alexopoulos, Icare.

 
 
A. Rodin. La chute du Icare, Musée Rodin, Paris (source)
 
Lucilio de Albuquerque (1887-1939), The Awakening of Icarus.
 
 
 
 
 
 
 

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

une académie masculine de Pablo Picasso

Publié le par lesdiagonalesdutemps

une académie masculine de Pablo Picasso

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Walter Falzari (1911-1998)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Walter Falzari (1911-1998)
Walter Falzari (1911-1998)
Walter Falzari (1911-1998)
Walter Falzari (1911-1998)

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Edward Robert Hughes

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Edward Robert Hughes

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Geog PAULI

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Geog PAULI

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Hernan Bas, Fruits and flowers à la galerie Perrotin

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Hernan Bas, Fruits and flowers à la galerie Perrotin
The unlikely winner, 2015

The unlikely winner, 2015

Hernan Bas cette fois en appel aux manes de Huysmans et de son antihéros Jean des Esseintes, qui incarne par excellence la figure de l'esthète reclus. Ce parainage v'est pas évident à la visite de "Fruits and flowers". Si certains tableaux, les meilleurs comme "The rare orchid collector", "Wiltig" ou encore mon préféré "The sunday snail race" d'autres sont plutôt de pimpantes scènes de genre ou d'élégantes natures mortes. Il ne faudrait pas que cet encore jeune artiste, il est né en 1978, s'éloigne par trop de la manière qui a fait immédiatement sa juste notoriété: sa relecture fantasmée de la peinture classique.

William won't tell, 2015

William won't tell, 2015

young man practicing for the cherry pit spitting contest, 2015

young man practicing for the cherry pit spitting contest, 2015

private bouquet, 2015

private bouquet, 2015

Hernan Bas, Fruits and flowers à la galerie Perrotin
odd fruit, 2015

odd fruit, 2015

The rare orchid collector

The rare orchid collector

Bobbing, 2015

Bobbing, 2015

William Won't Tell, 2015

William Won't Tell, 2015

Hernan Bas, Fruits and flowers à la galerie Perrotin
Two fruits, 2015

Two fruits, 2015

Private bouquet (suite of 8)

Private bouquet (suite of 8)

Private bouquet, 2015

Private bouquet, 2015

The sunday snail race, 2015

The sunday snail race, 2015

semi private bouquet, 2015

semi private bouquet, 2015

Hernan Bas, Fruits and flowers à la galerie Perrotin
Paris, octobre 2015

Paris, octobre 2015

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

des garçons et des chats

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Boy and cat in basket painting
Boy and cat sleeping painting
Picture of a boy and his cat
Picture of a young boy and kitten
Picture of a young boy and his cat
Vintage picture of a boy and his cat

Le temps passé avec un chat n’est jamais perdu.
Sidonie-Gabrielle Colette

Picture of a boy and a cat

Si je préfère les chats aux chiens, c’est parce qu’il n’y a pas de chat policier.
Jean Cocteau

Picture of a boy and his cat
Illustration by William Nicholson from The Square Book of Animals 1900
 William Nicholson
cat and moon

parfois il n'y a pas de garçon...

Die Katze Abendfrieden
 Hans Thoma (1839-1924)

 

Young Boy With A Cat
 Pierre Auguste Renoir – 1868 – Musée D’Orsay

 

photography of a cat by Edward Quigley
Edward Quigley
cat on roof
 
souls of the home
Black Cat in Window
The Real Boy artwork
Erin McGuire

 

Young Harlequin with a Cat
Soungouroff

 

Partager cet article

Repost 0

Karl Maria Schuster (1871-1953) – A Summer Afternoon – 1903

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 Karl Maria Schuster (1871-1953) – A Summer Afternoon – 1903

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Samuel enseigne à David enfant à jouer de la harpe de Giovanni Gaibazzi (1808 – 1888)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

J'ai trouvé cette surprenante peinture ainsi que l'article qui l'accompagne sur boywiky:

 

Samuele insegna a Davide fanciullo a suonare l’arpa (« Samuel enseigne à David enfant à jouer de la harpe ») est un tableau du peintre italien Giovanni Gaibazzi(1808 – 1888).

Alors que le reste de son œuvre, peu originale malgré une certaine virtuosité, n’a pas sauvé Gaibazzi de l’obscurité où tombent les artistes de seconde zone, on peut considérer qu’il a signé, avec ce tableau particulièrement audacieux, une œuvre unique dans l’histoire de l’art pédérastique.

Cette représentation grandeur nature (95 sur 80 cm) est visible à la Pinacothèque Stuard de Parme.

GAIBAZZI Giovanni - Samuele insegna a Davide fanciullo a suonare l'arpa 1506x1772.jpg

Samuel enseigne à David enfant à jouer de la harpe 
Huile sur toile, 95 × 80 cm 
Parme, Pinacothèque Stuard

David est ici un jeune garçon potelé d’une douzaine d’années, presque nu, positionné entre les cuisses du prophète hébreu Samuel. Les deux personnages sont seuls devant un paysage de montagne. L’artiste les a représentés plus ou moins en taille réelle, les jambes étant coupées par la limite inférieure du tableau.

Samuel apparaît comme un homme vigoureux, chevelu et barbu, donc loin encore du vieillard qui sur l’injonction divine désignera Saül, puis David, comme rois des Hébreux. Torse nu, il a le bas du corps dissimulé par les plis d’une sorte de tunique verte. Quant au garçon, son vêtement bleu est presque complètement détaché et flottant, ne couvrant opportunément que le bas-ventre.

Les yeux au ciel, David joue d’une harpe que Samuel tient de la main gauche. Mais le point crucial de l’œuvre réside dans l’autre main du prophète, posée en une large caresse sur la hanche nue du garçon, et l’enserrant délicatement : le geste est si caractérisé, confirmé par le regard passionné de Samuel vers le visage de l’enfant, qu’on ne peut éviter ni évacuer une interprétation érotique. Le mouvement des deux corps, inclinés l’un vers l’autre, accentue cette perception d’une étreinte voluptueuse.

Puisque celle-ci s’impose, on est ensuite fondé à l’approfondir par l’observation de détails d’abord moins visibles, et par un questionnement qui accompagne l’intention manifeste de l’artiste. Pourquoi avoir mis en relief, par ces cheveux et cette barbe drus et noirs aux reflets roux, la virilité de l’homme ? Pourquoi et comment la tunique des deux protagonistes est-elle tombée de leurs épaules ? La jeune hanche dénudée peut-elle avoir une autre signification que sensuelle ? Quels gestes suggèrent la main droite de David, la main gauche de Samuel ? Et finalement, quelle initiation symbolise ce tendre « enseignement » d’un homme à un garçon ?

La pointe finale, bien sûr, est dans le titre. Si le tableau représentait Apollon enseignant l’un de ses jeunes amants, ou Phénix éduquant le petit Achille, la représentation aussi clairement sensuelle d’un couple homme-garçon aurait déjà été remarquable. Mais il s’agit là de deux personnages parmi les plus sacrés desreligions monothéistes : imaginer entre eux une relation amoureuse relève dès lors, pour bon nombre de fidèles, d’une forme de sacrilège. Alors que pour des esprits plus ouverts, voyant la sexualité d’une façon plus positive, cette interprétation paraîtra au contraire pleinement humaine et respectable.

Dans des notes de voyage publiées sur l’internet en 2013, l’auteur britannique Janine Ashbless donne un bref compte rendu qui exprime avec lucidité et franchise l’étonnement du spectateur devant une telle œuvre :

We went to another gallery, the Pinacoteca Stuard, where I found one of the most inappropriate and cringingly embarrassing paintings of biblical heroes ever wrought by the hand of man. How I laughed...

"Samuel educates the young boy David to the sound of the harp" (or "Get your hand off my ass, you pervert") by Giovanni Gaibazzi (1808-1888) 
Nous sommes allés dans une autre galerie, la Pinacothèque Stuard, où j’ai trouvé une des peintures les plus inappropriées et répulsivement embarrassantes de héros bibliques jamais réalisée de main humaine. Comme j’ai ri...

« Samuel éduque le jeune David au son de la harpe » (ou « Enlève ta main de mon cul, espèce de pervers ») par Giovanni Gaibazzi (1808-1888) 

 

Les deux mêmes modèles ont posé pour le saint Marc qui orne l’un des quatre pendentifs de la concathédrale Santa Maria del Popolo à Pontremoli, en Toscane (dite encore Duomo di Pontremoli).

Le garçon prête également ses traits à l’ange de saint Matthieu. On remarque que celui-ci est torse nu, comme Samuel, et que l’ange, contrairement à ceux des autres apôtres, est nu.

GAIBAZZI Giovanni - San Marco (Duomo di Pontremoli) 296x444.jpg
  
GAIBAZZI Giovanni - San Matteo (Duomo di Pontremoli) 296x444.jpg
Saint Marc
Fresque, 400 × 350 cm
   Saint Matthieu
Fresque, 400 × 350 cm

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Dans Le monde datée du 24 octobre 2015

Dans Le monde datée du 24 octobre 2015

Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Graham Overden, daech et les justice anglaise même conbat
Les tableaux de ce billet sont tous de Graham Overden

Les tableaux de ce billet sont tous de Graham Overden

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0