Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2335 articles avec peinture

Cornelis van Haarlem

Publié le par lesdiagonalesdutemps





 








 

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Don Bachardy

Publié le par lesdiagonalesdutemps



Sans%2Btitre.jpg



Don Bachardy est né à Los Angeles le 18 mai 1934. Il a commencé à dessiner tout enfant. Durant ses premières années d’adolescence, il s’est spécialisé dans les portraits à l’encre et à l’acrylique.




2008_7chrisdon.jpg

Bachardy et Isherwood à l'époque de leur rencontre







Author%2BChristopher%2BIsherwood%2B%2528

Christopher Isherwood et Don Bachardy dans les années 70





Le jour de la Saint-Valentin 1953, il rencontre l’écrivain Christopher Isherwood, alors qu’il a dix-huit ans et Isherwood 48. Ils resteront en couple durant plus de trente ans jusqu’à la mort de l’écrivain en 1986.

L'écart de leurs âges a choqué beaucoup de leurs amis, mais dans ses mémoires « Mon gourou et son disciple » (1980), Isherwood observe que «Je ne me suis moi-même pas senti coupable, mais je me sentais impressionné par l'intensité émotionnelle de notre relation, dès ses débuts. Je savais que, cette fois, je m’engageais vraiment".

Dans un autre livre de mémoire, Christopher et ses semblables (1976), Isherwood décrit Bachardy comme «le compagnon idéal à qui vous pouvez tout dire et pourtant être aimé pour ce que vous êtes et pas pour ce que vous prétendez être."

Sans se laisser décourager par les préjugés sociaux des années 1950 et 60, répandus, même parmi les amis d'Isherwood d'Hollywood, le couple eut une relation complexe et romantique où dévouement l'un pour l'autre devrait être enviable pour tous les couples homosexuels ou hétérosexuels.


christopher+isherwood+%2526+don+bacardy2
6a00d8341c2ca253ef010536db8e72970c.jpg


Un film remarquable, mêlant documents d'archives et scènes jouées sur leur relation, intitulé Chris & Don: A Love Story , a été tourné en 2008.
 Dans Chris & Don on voit combien l'image que formait l'écrivain et le peintre a évoluée dans la communauté gay. Au début le couple est reprouvé puis au fil du temps devient comme l'icone idéale du couple gay. Si ceux qui ont fait fortuitement connaissance avec le couple, Isherwood et Bachardy témoignaient qu'ils semblaient vivre une existence idyllique et enviable dans leur maison colline Santa Monica, où ils recevaient des figures de proue du monde des arts et des lettres , et les stars de cinéma. Pourtant le documentaire montre que cette apparente perfection est le fruit d'une construction laborieuse et pas à pas par le couple.

Chrisanddon

 Récemment  A Single Man, le beau film de Tom Ford, basé sur le livre éponyme d' Isherwood, a été inspiré par Bachardy ou plus précisément, par son absence. Le livre a été écrit durant une période pendant le couple s'était séparé; ils ont fini par se remettre ensemble et le rester jusqu'à la mort Isherwood en 1986. Isherwood a été tellement touchée par leur séparation temporaire qu'il a écrit cette courte histoire d'un professeur d'anglais gay qui perd subitement son jeune amant dans un accident de voiture. A Single Man est devenu un de ses deux romans les plus célèbres de l'écrivain avec les histoires de Berlin.
Christopher et Heinz est un téléfilm datant de 2010 qui est a nouveau revenu sur la vie de Christopher Isherwood. Il est directement inspiré des mémoires de Christopher Isherwood, Christopher and His Kind, publiés en 1976. L’écrivain britannique y raconte entre autre son séjour à Berlin de 1929 à 1939, date à laquelle il retourna s'installer aux Etats-Unis. Au début, le jeune Christopher fut fasciné par la vie berlinoise et sa liberté. Un véritable paradis pour les gays. Mais il déchanta vite dès la montée du nazisme.

richardsassin.jpg?w=608&h=492 

nudo6.jpg?w=608&h=479
 
 
nudo3.jpg?w=608&h=414

fc2.jpg?w=608&h=271

 
 

troy-perry.jpg?w=608&h=766

 

 

portrait-of-jean-oleary.jpg?w=608&h=765

del-martin.jpg?w=608&h=752


o.jpg?w=608&h=473

 

 

 

christopherh2007.jpg?w=608&h=752

autoritratto.jpg?w=608&h=765

 

 

 

Don Bachardy, <em>Shahin</em>, 2005. Acrylic on paper, 22 x 29 in. Courtesy of the artist and Craig Krull Gallery, Santa Monica.









Peinture%2Bde%2BDavid%2BHockney%2B%25281

Bachardy et Isherwood Peints par David Hockney (1968).





chris-and-don-a-love-story-1980s-hockney

Chris and Don a love story, 1980 (lithographie de David Hockney)



<em>Self-portrait</em>, 1976. Pencil and ink wash on paper. 24 x 19 in. Courtesy of the artist and Craig Krull Gallery, Santa Monica.

 

Don_Bachardy_portrait_of_me.JPG

self portrait


Detail Image




Don-Bachardy-s-Self-Portrait--1976.jpg

Self Portrait, 1976


Je rappellerais Isherwood est entre autre l’auteur d’un court roman appelé Adieu à Berlin (1939) (souvent publiées dans un recueil intitulé Histoires de Berlin). Qui a inspiré la célèbre comédie musicale de Broadway Cabaret (1966) et le film (1972) du même nom.




89737Self-Portrait%252C%2B2003.jpg

Self Portrait, 2003







Self%2BPortrait%252C%2B2003.jpg

Self Portrait, 2003







%2524%2528KGrHqR%252C%2521lYE2EJY%252CY-



Bachardy a étudié le dessin et la peinture à l' Art Institute Chouinard à Los Angeles et à la Slade School of Art à Londres. Sa première exposition personnelle a eu lieu en Octobre 1961 à la Redfern Gallery à Londres. Le romancier a été le premier modèle de Bachardy.




Andrew%2BFerrero%252C%2B1991watercolorsi

Andrew Ferrero, 1991





bach2a.jpg





bach2b.jpg





Brent.jpg

Brent







Dan%2BCastle%252C%2B1998.jpg

Dan Castle, 1998







don_bachardy_nude1.jpg

Nude 1







J.%2BSmith%252C%2B2004.jpg

J. Smith, 2004





Bachardy est particulièrement connu pour ses nus. Ils ont la particularité d'être à la fois érotiques et naturalistes. Si Don Bachardy a portraituré de nombreux inconnus, il a aussi peint, grâce aux relations de Christopher Isherwood, de nombreuses célébrités des plus diverses, artistes, musiciens,  écrivains,  notables d'Hollywood... dont Tennessee Williams, Igor Stravinsky, Joan Didion, Anais Nin, Dorothy Parker, Lynda Benglis, David Hockney et Aldous Huxley entre autres.

Ses portraits sont volontairement réalisés en une seule séance, afin de ne pas perdre l'intensité du moment. La sensibilité avec lesquelles les œuvres de Bachardy, parviennent à capter l'essence de son modèle révèle une approche proche de celle de David Hockney dans ses portraits.




MICHAEL%2BIZZO.jpg

Michael Izzo







picture.jpg

Dan Gerischer, 1983







BACHARDY%2BDon%252CPortrait%2Bof%2BCraig

Portrait of Craig Johnson, 1983







Ed-Moses-1978.jpg

Ed Moses, 1978







Ed-Ruscha-1978.jpg

Ed Ruscha, 1978







Peter%2BAlexander%252C%2B1970.jpg

Peter Alexander, 1970





Les œuvres de Don Bachardy font partie des collections permanentes du Metropolitan Museum of Art à New York, du Young Memorial Museum of Art de San Francisco, de l'Université du Texas, de la Henry E. Huntington Library and Art Gallery,de l'Université de Californie de Los Angeles, du Musée d'Art Fogg de l'Université d' Harvard, de l'Université de Princeton, de l'Institut Smithsonian, et de la National Portrait Gallery de Londres.

File:E brownjr.jpg
Official portrait of Jerry Brown as Governor of California, 2010

 
Six albums reproduisant son travail ont été publiés. Sa vie et ses œuvres ont fait l'objet du film  documentaire de Terry Sanders "Les yeux de Don Bachardy". A propos de cinéma Bachardy a collaboré avec Isherwood sur le scénario de "Frankenstein: The True Story" (1973). Son livre de souvenirs, Stars in My Eyes (2000), sur les gens célèbres qu'il avait peints, est devenu un best-seller à Los Angeles.




Montgomery_Clift.jpg

Montgomery Clift







Portrait%2Bof%2BThom%2BGunn%252C%2B1981.

Portrait of Thom Gunn, 1981







Richard%2BSassin%252C%2BSeptember%2B27%2

Richard Sassin, September 27, 2007







Richmond%2BRoss%2BLuce.jpg

Richmond Ross Luce







Robert-Graham-1972.jpg

Robert Graham, 1972







SEAN%2BMCGUIRE.jpg

Sean Mc Guire





A la fin des années 1980, Bruce Voeller de la Mariposa Education and Research Foundation a commandé à Bachardy une série de portraits d'une douzaine de leaders des droits des homosexuels. La série comprend les portraits de Elaine Noble, Frank Kameny, Phyllis Lyon, Del Martin, Morris Kight, Charles Bryden, James Foster, Bruce Voeller, David B. Goodstein, Jean O'Leary, le révérend Troy Perry, et Barbara Gittings.




untitled-%2Bfrom%2Bwhite%2Bcrane%2Bwinte

untitled - from white crane winter #71







untitled11.jpg

untitled - from white crane winter #71







untitled24.jpg

untitled - from white crane winter #71







untitled125.jpg

untitled - from white crane winter #71







untitled1144.jpg

untitled - from white crane winter #71







untitled2121.jpg

untitled - from white crane winter #71







untitled11223.jpg

untitled - from white crane winter #71







untitled21345.jpg

untitled - from white crane winter #71





Parmi les meilleures œuvres de Bachardy les plus connues et surtout les plus émouvantes sont ses dessins et ses peintures d' Isherwood qui s'étendent sur une trentaine d'années et captent une étonnante variété d'humeurs du romancier. Dans les dessins de Bachardy des derniers moments d’Isherwood, l'empathie entre l'artiste et son sujet est palpable et poignante.

Tandis que le cancer d’Isherwood progressait, Bachardy a fait des dessins presque tous les jours voulant témoigner de la fin de vie de son compagnon, peut être aussi avait-il la folle idée, ainsi de faire reculer l'inexorable; une tentative de faire même dans la mort un processus de création que les deux peuvent vivre ensemble, une ultime fois. Les portraits qui en résultent sont le témoin d'un esprit et d’un corps en transition. Alors que la mort approchait, les dessins se font plus croquis; Bachardy faisait parfois jusqu'à neuf ou dix images par jour.

Pour ces témoignage d'une fin Bachardy utilisait des papiers aquarelle de grand format de différentes tailles, la plupart mesurant environ 40 x 32 pouces, permettant des compositions en taille réelle tout en conservant une intimité tendre avec son sujet. Certaines images sont finement nuancées et détaillées, tandis que d'autres sont d'un rendu rapide de l'ombre et des formes du visage décharné d’Isherwood. Les derniers portraits de la série ont été faits après le dernier soupir d’Isherwood le 4 Janvier 1986.




isherwood.gif

Portrait d'Isherwood







Don%2BBachardy%252C%2BUntitled%2BI%252C%

Untitled I, July 16 1985(Isherwood)







UNTITLED%2BII%252C%2BOCTOBER%2B19%252C%2

Untitled II, october 19 1985(Isherwood)







UNTITLED%2BII%252C%2BSEPTEMBER%2B12%252C

Untitled II, september 2 1985 (Isherwood)







UNTITLED%2BIII%252C%2B2%2BJANUARY%2B%252

Untitled III, january 2 1986 (Isherwood sur son lit de mort)





Bachardy vit encore à Santa Monica dans la maison qu’il partagea avec Isherwood (son lieu de résidence depuis plus de 50 ans), où il peint toujour des portraits. En Janvier 2010, il a montré une rétrospective de ses autoportraits (1959-2009) à la Gallery Craig Krull à Santa Monica.

ARTS_Bachardy_385x1_680812a

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Woodrow Kelley

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Je continue mon exploration des peintres contemporains piqués de mythologie et/ ou d'histoire antique. Après Wes Hempel , André Durand, Jack Cowanvoici John Woodrow Kelley qui se réclame du néo classicisme, un émule de David du coté du Tennessee au XXI ème siècle en quelque sorte. Contrairement à Wes Hempel par exemple, il n'y a aucun second degré dans la peinture de Kelley qui lorsqu'il ne revisite pas l'Olympe réalise des portraits des plus conventionnels. Sans doute son provincialisme fait que sa peinture est moins ouvertement gay que celle de ses confrères... 

 

Achilles and Hector. Oil on Canvas. 80 "x 68"














Ganymede and Jupiter's Eagle. 
Oil on Canvas. 52 "x 68"














Orpheus 

Oil on Canvas. 48 "x 72"












Eros and Thantos. 
Oil on Canvas. 68 "x 84"















Mercury and Venus. 
Oil on Canvas. 56 "x 80"



























































Website:http://johnwoodrowkelley.com/

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Ignacio Goita

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le peintre espagnol Ignacio Goita n'a apparemment le fantasme du commun si l'on en juge par ses toiles. Sur de grands formats qui peuvent aller jusqu'à deux mètre sur trois, il peint à l'acrylique des portraits d'intérieurs grand siècle revu par le goût d'un nouveau riche libanais qui semblent être des images d'une cour royale d'un improbable état où tous les notables seraient gay tendance sado maso et qui aurait comme animal de compagnie des girafes, pourquoi pas. C'est très bien peint à la manière des russes d'antan qui étaient spécialiste des portraits de décors et cette peinture à au moins le mérite de sa complète originalité. Pour en voir plus il suffit d'aller à l'adresse ci-dessous, qui est le site de l'artiste.

http://www.ignaciogoitia.com

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Tyler Alpern

Publié le par lesdiagonalesdutemps


Tyler Alpern est un peintre américain vivant dans l'état du Colorado. Son travail peut être décrit comme une peinture narrative naturaliste, un peu dans l'esprit de Benton. Il a fait ses études à l'Occidental College de Los Angeles,puis deux écoles différentes, à Rome, en Italie. Il a obtenu sa maîtrise à l'Université du Colorado, où il enseigne à l'occasion.







Tugof war





The mormons





Shower





shell





Sexy Théo





Rough trade





Rock





Ponce De Lyon in Search of the Mainstream





Lush





Lakeboy





Icarus





Homage to the stars





Dream canyon





Coppertone





Circus





At the far end

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Jules Elie Delaunay (1828-1891)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 



























Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Christopher ’’Kit’’ Wood

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Autoportrait, 1927



Christopher ’’Kit’’ Wood (né le 7 avril 1901 à Knowsley, près de Liverpool - mort le 21 août 1930 à Salisbury), était un peintre anglais dont l'oeuvre, malgré la disparition prématurée de son auteur à la vie bohème, mouvementée et marquée par l'addiction aux drogues, a influencé le développement du modernisme anglais. Il est un des rares peintres britanniques à avoir obtenu une certaine reconnaissance dans la mouvance artistique parisienne des années 1920.

 

"Le marchand de tapis" (1930), huile sur toile de bois.

Fils de médecin, Christopher Wood s'initie au dessin à l'âge de quatorze ans, pendant une convalescence. En 1919, il débute des études d'architecture à l'université de Liverpool où il rencontre Augustus John qui l’encourage à devenir peintre avant que le collectionneur Alphonse Kahn ne l'invite à se perfectionner dans cette voie à Paris.

 

        

 



Dès 1921, Wood, surnommé ‘’Kit’’ par ses amis, y suit les cours de l'Académie Julian puis de la Grande Chaumière. Il s'intègre rapidement dans les cercles artistiques à la mode où Khan lui présente le diplomate chilien Antonio de Gandarillas, neveu de la mécène Eugenia Huici de Errázuriz. Cette rencontre aura une influence décisive sur la vie du jeune Wood. Riche, dilettante, homosexuel, opiomane et mondain, Tony de Gandarillas lui présente de nombreux artistes de Paris, l'initie à l’opium tandis que les deux hommes deviennent amants. Gandarillas soutiendra financièrement Wood, souvent impécunieux, jusqu’à sa mort. Pendant plusieurs années, le couple mènera une vie parisienne de bohème mondaine entrecoupée de nombreux voyages et séjours à travers l'Europe, en Afrique du nord, en Grèce et en Italie.

En 1925, Wood rencontre Jean Cocteau, également opiomane - dont le style au trait dépouillé influencera son dessin - et expose pour la première fois seul à Londres. La même année, Eugenia Errázuriz le présente à Picasso, dont l’influence est indéniable sur son oeuvre, qui apprécie son travail.

 



Toujours en 1925, il expose en compagnie de Paul Nash à la galerie Redfern de Londres et rencontre un couple d’artistes anglais avec lequel il restera intimement lié jusqu’à la fin, tant sur le plan personnel que sur un plan artistique : Ben Nicholson et son épouse Winifred. C'est durant ces années qu'il fait également la connaissance de Max Jacob, dont il peindra un remarquable portait quelques années plus tard, et se lie sentimentalement avec Jeanne Bourgoint, une mannequin qui, avec son frère Jean, inspirera à Cocteau Les Enfants Terribles.

 

SP5076.jpg


En 1926, Diaghilev confie à Wood la création des décors et costumes du ballet Roméo et Juliette mais cette commande est annulée au dernier moment. Wood retourne alors en Angleterre où il prend part aux activités du Groupe de Londres puis, en 1927, de la Seven and Five Society en compagnie, entre autres, du couple Nicholson. Il ne cessera cependant les trajets entre le Royaume-Uni et la France, tantôt en Bretagne, tantôt dans le sud de la France ou en Cornouailles, exposant avec les Nicholson à Paris ou à Londres.

 

Christopher Wood - Horses in Paris, 1924


 Pablo Picasso le considérait comme un génie en puissance. Fasciné par ses peintures brutes qu'il comparait à celle du douanier Rousseau.

 

Christopher Wood - Anemones In A Cornish Window

 Christopher Wood The Fisherman's Farewell 1928

 fisherman, 1928

Avec les Nicholson, Kit se rend en 1928 dans le Cumberland puis dans les Cornouailles britanniques, stimulé par l’implication de Ben dans son propre travail artistique. Durant un voyage à St Ives, avec celui-ci, il rencontre le peintre-pêcheur Alfred Wallis, dont le style naïf répond à leurs aspirations communes à une expression primitive de la peinture ; cette influence finira d’asseoir le style personnel de Wood. Après une aventure malheureuse avec la peintre et riche héritière Meraud Guiness, il se lie avec Frosca Munster, une aristocrate russe qui a fui la révolution bolchevique. Cette dernière parait apporter un semblant d’équilibre à Wood qui demeure très dépendant aux drogues, quoiqu’il peigne de plus en plus.

 

 1927

portrait de Max Jacob


En juin 1930, Wood se rend dans la station balnéaire de Tréboul, dans une région alors prisée par les peintres depuis le passage de Gauguin dont il admire l'oeuvre -avec celle de Van Gogh. Il y vit dans un petit hôtel et y travaille notamment en compagnie de son amant, le peintre anglais Francis Rose, et de Max Jacob qui l’y a rejoint. S'il produit beaucoup durant cette période, sa dépendance à l’opium est devenue telle que l’argent que lui font parvenir Frosca et Tony, sans cesse en voyage, ne suffit plus. Malgré les attentions de ses amis, il ne peut résister et finit par s’intoxiquer en fumant les déchets d’opium. Il décide alors rejoindre l’Angleterre pour obtenir l’aide de ses parents.

Christopher Wood Douarnenez, Brittany 1930

Douardenez, 1930

Christopher Wood Church at Tréboul 1930

église à Tréboul 1930

Une de ces dernières toiles, le zèbre et le parachutiste ouvrait des perspectives que son oeuvre jusque là ne laissait pas présager, malheureusement la mort ne lui a pas laissé le loisir de les parcourir.

 

Christopher Wood Zebra and Parachute 1930

 

Carnations in a Glass Jar



Il quitte la Bretagne, emportant les tableaux avec lesquels il projette de faire l’ouverture de la galerie londonienne Wertheim, qui doit avoir lieu en octobre de la même année. C’est alors, le 31 août 1930, qu’il tombe sous un train à la gare de Salysburry dans des circonstances restées mystérieuses : son addiction à l’alcool et à l’opium, ou encore ses troubles mentaux l’ont possiblement poussé à commettre un suicide mais sans que l’éventualité d’un accident puisse être écartée.



the jokey, 1923



The Bathers (France, 1927)



Nude in a bedroom Francis Rose, 1930



Jean Bourgoint, 1926



Constant Lambert, 1926

 

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Alfred Dan (1852-1926) : Gaston Lelièvre.

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Capture-d-ecran-2011-05-05-a-18.38.07.png

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Au réveil

Publié le par lesdiagonalesdutemps

monsieurlabette: Luis Mora

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Jean-Paul Laurens

Publié le par lesdiagonalesdutemps












Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0