Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1045 articles avec images volees des temps enfuis

Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki
Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki
Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki
Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki
Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki
Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki
Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki
Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki
Un boys band sur un train entre Shito-Tosu et Nagasaki
Japon, mars 2017

Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Osaka, l'Umeda Sky Building

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building

L'Umeda Sky Building, inauguré en 1993 est l'un des principaux symboles d'Osaka. Il est considéré comme l'un des 20 plus beaux gratte-ciel du monde. Il est constitué de deux tours jumelles relié à leur sommet au 40 ème étage par une plate-forme d'observation qui donne une formidable vue à 360° sur la ville. L'architecte du bâtiment est Hiroshi Hara qui a aussi dessiné l'époustouflante gare de Kyoto.

Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, l'Umeda Sky Building
Osaka, mars 2017

Osaka, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Le château d'Osaka

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Le château d'Osaka
Le château d'Osaka

Le château d'Osaka n'est pas une antiquité. Tout est d'époque sauf le château comme aurait dit le regretté Jacques Dufilho. Il ne reste que les soubassement du premier château construit en 1583 par le shogun Toyotomi Hideyoshi (1537-1598), face de singe pour les intimes. Ce que l'on voit est un convaincant leurre reconstruit en béton en 1931 à l'identique du donjon original, pour l'extérieur, d'après les nombreuse gravures sur lesquelles on voit l'édifice. Il a été détruit une première fois lors de l'attaque menée par Tokugawa Leyasu (1543-1616) en 1615, il fut reconstruit par son héritier Tokugawa Hidetada (1579-1632) puis de nouveau détruit par un incendie en 1665 et relevé dans sa forme actuelle en 1931. En 1945 il subit quelques dommages dus aux bombardement de la ville en 1945 et enfin restauré en 1997...  

Toyotomi Hideyoshi

Toyotomi Hideyoshi

Le château d'Osaka

J'ai été ravi de visiter le logis de Toyotomi Hideyoshi, alias face de singe dont j'ai fait connaissance dans le beau manga "Le chef de Nobunaga" (voir le billet que j'ai consacré à cette série: Le chef de Nobunaga de Takurô Kajikawa & Mitsuru Nishimura. Une suite de petites scènettes habilement animées, mais difficilement photographiables nous narre la vie extraordinaire, d'autant plus extraordinaire que Toyotomi Hideyoshi  l'aurait sérieusement enjolivée.

Il serait issu d'une famille pauvre. Adolescent il se met au service d'une troupe de brigands. Jeune encore, vers 25 ans il rencontre  Oda Nobunaga (1534-1582), le premier des trois unificateurs du Japon. Il se fait remarquer de son seigneur en se levant le premier du château et en glissant les pantoufles de Nobunaga entre son corps et son kimono, les réchauffant ainsi. Lorsque son seigneur se lève, il se précipite pour lui proposer les chaussons tièdes... et c'est ainsi que Toyotomi monte rapidement en grade devenant l'un des conseillers puis un des généraux les plus écouté de Nobunaga. Lorsque Nobunaga est assassiné, c'est Toyotomi Hideyoshi qui lui succède continuant l'oeuvre d'unification du pays mais c'est Togugawa Leyasu qui parachèvera le travail devenant ainsi le premier shogun. 

Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka

A l'intérieur, aux différents étages du donjon, est proposé aux visiteurs, une belle collection d'armes et d'armures du XVI ème siècle, ainsi qu'une époustouflante reconstitution de la bataille du siège du château en 1615 à l'aide de belles et précises figurines. On est dans "Kagemusha"! Cette bataille opposait Tokugawa au clan Toyotomi (mené par le fils de face de singe). Les 197 000 hommes!!! de Tokugawa (les bannières jaunes) écrasèrent les défenseurs du château (les oriflammes rouges). Le fils de face de singe se fit sepuku. A l'issu de cette bataille le Japon connu 270 ans de paix. 

Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
armure dont la base est une peau d'ours

armure dont la base est une peau d'ours

armure avec un casque dit aux oreilles de lapin

armure avec un casque dit aux oreilles de lapin

Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Le château d'Osaka
Osaka, Japon, mars 2017

Osaka, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Osaka, en se promenant dans la Dotombori

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Osaka, en se promenant dans la Dotombori

Située dans le quartier de Minami, le soir Dotombori est la rue la plus animée d'Osaka. Elle doit son nom au Canal de la Dotomborigawa, vieux de 400 ans qui est aujourd'hui bordé de passages piétonniers. La Dotombori est bordée d'innombrable restaurants et stands dans lesquels on peut acheter la nourriture la plus variée des glaces aux beignets de poulpe, ce sont ces derniers qui ont le plus de succès en regard des files d'attente à chaque échoppe qui en vendent.

figure emblématique de la Dotombori Kuidaore Taro, un clown mécanique qui joue du tambour dans ce hall depuis 60 ans (parfois il va se promener, je ne l'avais pas vu, il y a 6 ans).

figure emblématique de la Dotombori Kuidaore Taro, un clown mécanique qui joue du tambour dans ce hall depuis 60 ans (parfois il va se promener, je ne l'avais pas vu, il y a 6 ans).

Osaka, en se promenant dans la Dotombori

Pour avoir une place dans un des restaurants de la Dotombori, il faut souvent attendre. Pour cela les établissements prévoient des bancs sur lesquels on s'assoit dans l'ordre d'arrivée et l'on attend sagement. C'est ce que je faisais en compagnie du camarade des garçons que j'ai photographiés et que l'on voit ci-dessus. Ceci pour déguster une des spécialités d'Osaka, l'okonomiyaki. C'est une sorte de crêpe salé dont la pâte est à base de farine d'eau et de choux râpé dedans on peut y mettre différentes choses, viande (principalement du porc), du poisson, des légumes d'ailleurs le nom okonomiyaki veut dire cuisiner comme vous voulez. C'est très bon, très roboratif et assez économique. Je me suis aperçu que ce plat s'est beaucoup diffusé dans le Japon par rapport à mon précédent voyage dans ce pays, il y a 6 ans. Pour manger une bonne Okonomiyaki, il n'est pas nécessaire d'aller à Osaka. On peut découvrir ce met à Paris, 11 bis rue Saint Anne chez Aki. Pour un repas complet il vous en coûtera environ 20€. C'est environ le même prix qu'au Japon. 

une okonomiyaki

une okonomiyaki

Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Osaka, en se promenant dans la Dotombori

Ce groupe de jolis garçons illustre une des nombreuses particularités du Japon par rapport en particulier à la France. Il n'est pas rare au Japon de voir des groupes de jeunes garçons, disons à partir de quatorze ans attablés dans les restaurants et ceci sans le moindre adulte. Les adolescents japonais sont beaucoup moins "emparentés" que les jeunes français. Il n'est pas rare non plus de voir des enfants de sept, huit ans prendre tout seul le métro.

Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Osaka, en se promenant dans la Dotombori
la célèbre effigie du coureur de la marque Glico se reflétant dans le canal de la Dotomborigawa

la célèbre effigie du coureur de la marque Glico se reflétant dans le canal de la Dotomborigawa

immeuble curieux sur le boulevard Namba parallèle au canal

immeuble curieux sur le boulevard Namba parallèle au canal

Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Plutôt que d'attendre parfois longuement une place dans les restaurants, dans lesquels on peut goûter le fameux dangeureux fugu dont on peut voir une représentation dans une des enseignes, beaucoup de jeunes préfèr

Plutôt que d'attendre parfois longuement une place dans les restaurants, dans lesquels on peut goûter le fameux dangeureux fugu dont on peut voir une représentation dans une des enseignes, beaucoup de jeunes préfèr

un des stands de la Dotombori, celui-ci vendait des brochettes

un des stands de la Dotombori, celui-ci vendait des brochettes

Osaka, en se promenant dans la Dotombori

Le soir sur le pont Ebisu-bashi de beaux garçons proposent principalement aux salarymen des adresses de bars à hôtesses cela sous l'oeil attentif d'un policier. C'est garçons sont-ils des apprentis yakusas?  

Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Osaka, en se promenant dans la Dotombori
Osaka, Japon, mars 2017

Osaka, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Dans le petit temple d'Hozen-Ji, il y a une statue de la déesse Mizuke Fudo toute moussue car les passant aspergent d'eau la statue dans l'espoir d'attirer sur eux la bonne fortune.

Dans le petit temple d'Hozen-Ji, il y a une statue de la déesse Mizuke Fudo toute moussue car les passant aspergent d'eau la statue dans l'espoir d'attirer sur eux la bonne fortune.

Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Dans Ame-Mura, les lampadaires ont des silhouettes humaines dont certains ont été peints par des artistes.

Dans Ame-Mura, les lampadaires ont des silhouettes humaines dont certains ont été peints par des artistes.

Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Le triangle park avec ses statues.

Le triangle park avec ses statues.

Osaka, Japon, mars 2017

Osaka, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Osaka, Minami sous la pluie

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Osaka, Minami sous la pluie

Le quartier de Minami est le plus animé d'Osaka avec son emblématique coureur. C'est l'effigie symbole de la marque Glico. C'est un homme qui court en souriant, les bras levés.  La jeunesse s'y donne rendez-vous sur le pont Ibisu-bashi qui traverse le canal de la Dôtomborigwa qui est vieux de 400 ans. 

Les jolis garçons s'affichent en grand sur les murs

Les jolis garçons s'affichent en grand sur les murs

La panoplie du garçon japonais: le masque antipollution, le téléphone qui quitte rarement la main et l'indispensable parapluie transparent.

La panoplie du garçon japonais: le masque antipollution, le téléphone qui quitte rarement la main et l'indispensable parapluie transparent.

cheveux bleus imprévoyant est sorti sans son ombrelle!

cheveux bleus imprévoyant est sorti sans son ombrelle!

Les enseignes sont parfois pour moi énigmatique.

Les enseignes sont parfois pour moi énigmatique.

Nishikori la grande star du tennis japonais fait de la pub pour une marque de montre

Nishikori la grande star du tennis japonais fait de la pub pour une marque de montre

D'accortes créatures font de la publicité vocal pour je ne sais quoi mais ils le font fort...

D'accortes créatures font de la publicité vocal pour je ne sais quoi mais ils le font fort...

Osaka, Minami sous la pluie
Osaka, Minami sous la pluie
Osaka, Minami sous la pluie
Les enseignes de certains restaurants ne me paraissent pas forcément vendeuses, le marketing japonais me reste toujours aussi mystérieux.

Les enseignes de certains restaurants ne me paraissent pas forcément vendeuses, le marketing japonais me reste toujours aussi mystérieux.

Osaka, Minami sous la pluie
toujours de jolis garçons sur un autre mur

toujours de jolis garçons sur un autre mur

encore un jeune bonimenteur très content d'être photographié mais impossible de savoir pour quoi il s'époumonait...

encore un jeune bonimenteur très content d'être photographié mais impossible de savoir pour quoi il s'époumonait...

Osaka, Minami sous la pluie
Osaka, Minami sous la pluie
un restaurant voué à l'araignée de mer, très prisée au Japon (comme en Bretagne)

un restaurant voué à l'araignée de mer, très prisée au Japon (comme en Bretagne)

Osaka, Minami sous la pluie
Osaka, Minami sous la pluie
une tentacule pour grignoter en attendant le repas

une tentacule pour grignoter en attendant le repas

Osaka, Minami sous la pluie
Osaka, Japon, mars 2017

Osaka, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

street art dans le XIX ème

Publié le par lesdiagonalesdutemps

street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
street art dans le XIX ème
Paris, mars 2017

Paris, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

souvenirs du Troca

Publié le par lesdiagonalesdutemps

souvenirs du Troca
souvenirs du Troca

Le classement des photos est propice à l'émergence d'images plus ou moins oubliées comme celles-ci, prises dans les années 80 au Trocadéro, dont certaines ont peut-être déjà fait un petit tour sur le blog...

souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
souvenirs du Troca
Paris dans les années 80

Paris dans les années 80

Partager cet article

Repost 0

Sur les plages italiennes

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Sur les plages italiennes
Sur les plages italiennes
Sur les plages italiennes
Sur les plages italiennes
Sur les plages italiennes
Sur les plages italiennes
Sur les plages italiennes
Sur les plages italiennes
Sur les plages italiennes
Sur les plages italiennes
Italie, aout 1985

Italie, aout 1985

Partager cet article

Repost 0

Quelques images prises en 1985

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985
Quelques images prises en 1985

En classant des photos que j'ai prises en 1985, ici et là, j'ai pensé que les quelques images que j'ai sélectionnées ci-dessus qui je crois sont inédites sur ce blog. J'espère qu'elles vous intéresseront.

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>