Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1030 articles avec images volees des temps enfuis

La gare de Kyoto

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Partager cet article

Repost 0

Les singes de Kyoto

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto

Cela se mérite pour voir ces gentils singes de Kyoto. Pour cela par un chemin facile mais assez pentu, il faut gravir la colline d'Arashiyama. En chemin vous croiserez probablement des daims. Si les singes sont présents dans toutes les collines autour de Kyoto, ils pullulent sur celle d'Arashiyama car ils sont fixés par le fait qu'ils y trouvent de la nourriture en abondance. Le visiteur peut nourrir les singes en entrant... dans une cage autour de laquelle les animaux se rassemblent. 

Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Les singes de Kyoto
Kyoto, Japon, mars 2017

Kyoto, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto

Publié le par lesdiagonalesdutemps

une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto

La villa est située sur un terrain de 30 000 m2 Légèrement vallonné, derrière la forêt de bambous d'Arashiyama au pied du Mont Ogura et entouré par les monts Hiei et Daimonji. Elle était la demeure du célèbre acteur de films muets de samouraïs dans les années 1930 ÔKÔCHI Denjiro (1898-1962). C'est un endroit où l'on bénéficie d'une grande quiétude favorable à une méditation zen sur la beauté. Près et loin à la fois des foules qui envahissent la bambouseraie d'Arashiyama.

ÔKÔCHI Denjiro

ÔKÔCHI Denjiro

ÔKÔCHI Denjiro

ÔKÔCHI Denjiro

ÔKÔCHI Denjiro

ÔKÔCHI Denjiro

Les bâtiment et surtout le jardin ont été élaborés sur une période de trente ans par Ōkōchi pour fonctionner comme une de ses résidences, mais ils ont finalement été ouverts au public après sa mort en 1962. Les structures principales ont été construites dans les années 1930 et 1940 à l'exception du Jibutsudō , Qui est un bâtiment de l'ère Meiji qui a été déplacé vers ce site. Les différents jardins ont été conçus pour montrer chacune des quatre saisons. Puisque la villa est située au sommet d'une colline, la ville de Kyoto , le Mont. Hiei , et la gorge de la rivière Hozu sont bien visibles depuis certains endroits du terrain.

une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
une visite de la villa d'ÔKÔCHI Denjiro à Kyoto
Kyoto, Japon, mars 2017

Kyoto, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Les jardins du temple Tenryu-ji

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Les jardins du temple Tenryu-ji
Kyoto, Japon, mars 2017

Kyoto, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji

Publié le par lesdiagonalesdutemps

un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
un cimetière de moines à Kyoto près du temple Tenryu-ji
Kyoto, Japon, mars 2017

Kyoto, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Le restaurant Okariba à Kyoto, chez Oaki san

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Le restaurant Okariba à Kyoto, chez Oaki san
Le restaurant Okariba à Kyoto, chez Oaki san

Parfois les voyages vous offrent l'occasion de découvrir une adresse magique. Le restaurant Okariba en est une. Il y a 6 ans je l'ai découvert par hasard car il était proche de mon hôtel d'alors et j'avais été attiré par sa spécialité assez rare au Japon comme ailleurs: les brochettes de sanglier. Pourtant ces petites bêtes pullulent dans les collines aux abords de Kyoto. J'y suis retourné tous les soirs de mon séjour. J'étais anxieux de savoir si six ans plus tard Oaki san officiait toujours dans son antre devant ses grils et c'est avec un grand plaisir que je l'ai retrouvé.

Même si ce restaurant ne ressemble, je crois à aucun autre au Japon ou ailleurs, on peut le ranger dans la catégorie des izakaya. L'izakaya occupe au Japon la place du bistrot et de la brasserie en France, du pub en Angleterre ou du restaurant à tapas en Espagne. Il y a environ 20 000 izakaya au Japon. C'est littéralement, un lieu où l’on sert des boissons alcoolisées, très fréquenté le soir ; on y boit de la bière ou du saké, et on peut commander des plats chauds ou froids que l’on se partage entre amis ou collègues dans une ambiance décontractée.

Le restaurant Okariba à Kyoto, chez Oaki san

Oaki san sert principalement du gibier en brochette, le sanglier bien sûr mais aussi du canard sauvage et du cerf mais ce dernier n'était pas disponible lors de mes visites. On peut aussi déguster des truites des montagnes, toujours au gril. Attention la découpe avec des baguettes peut s'avérer un peu délicate. Il y a aussi de très tendre magrets de canard fumé (froid).

les brochettes de sanglier enduites de la sauce secrète du chef

les brochettes de sanglier enduites de la sauce secrète du chef

les sauterelles grillées

les sauterelles grillées

Mais à ces plats sans risque et délicieux pour des papilles occidentales, la visite chez Oaki peut être l'occasion d'une expérience culinaire unique. Il y a cinq ans un soir il y avait du carpaccio d'ours. L'infortuné plantigrade s'était sans doute approché trop près des maisons. Il y a des ours au Japon, ils sont protégés mais il y a une autorisation de chasse de 40 à 50 individus par an. J'ai pu donc déguster ce très bon carpaccio la conscience tranquille. Plus végétarien ce même automne j'ai également bénéficié de tofus maison au champignons locaux. Et dans le même ordre d'idée le classique onogiri (boulette de riz avec souvent en son milieu une prune salée), ici ils sont de forme triangulaire et grillés.

Le restaurant Okariba à Kyoto, chez Oaki san

Aoki san à l'accueil toujours chaleureux est prompt à vous faire goûter quelque spécialités originales comme les sauterelles grillées; ce qui apporte une note sucrée à la fin du repas, chose rare au Japon. Les sauterelles grillées japonaises m'ont rappelé leurs homologues marocaines grignotées à Fez, il y a bien longtemps. Vous pourrez aussi découvrir les larves d'abeille. Elles sont d'un goût peu prononcé ou le carpaccio de cheval.

Grâce à mon assiduité chez Oaki san je suis reparti en France avec une petite bouteille de saké maison à la prune offert par le maitre des lieux. Les français sont appréciés car la résidence de Kyoto pour artistes français n'est pas loin. Il y a au mur un dessin de Pierre la Police dédié à Oaki san!

Comme boisson la bière et le saké (et du thé bien évidemment) s'imposent. Pour un bon repas copieux à deux, bien arrosé avec saké à volonté environ 50€. 

Le restaurant se trouve dans le quartier d'Okazaki pas très loin du chemin de la philosophie. Il y a, tout près du restaurant, un arrêt de bus d'une des lignes qui rejoint la gare de Kyoto (le centre de la ville). Okariba se trouve juste à l'angle de Marutamachi dori et de Shirakawa dori dans un petit immeuble de 4 étages en briques rouges (on a l'impression qu'il a été construit au dessus de la cabane de trappeur à quoi ressemble le restaurant), juste avant une station-service. L'entrée est assez discrète il faut juste repérer l'enseigne avec des dessins de sangliers. 

Adresse: Residence Okazaki 1F, 43-3 Okazaki Higashitenno-choKyotoJapon

téléphone: 075-751-779

Horaires: Tous les jours sauf le lundi de 17h à 24h

Oaki san vu par Pierre La Police

Oaki san vu par Pierre La Police

Comme boisson la bière et le saké (et du thé bien évidemment) s'imposent. Pour un bon repas copieux à deux, bien arrosé avec saké à volonté environ 50€. 

Le restaurant se trouve dans le quartier d'Okazaki pas très loin du chemin de la philosophie. Il y a, tout près du restaurant, un arrêt de bus d'une des lignes qui rejoint la gare de Kyoto (le centre de la ville). Okariba se trouve juste à l'angle de Marutamachi dori et de Shirakawa dori dans un petit immeuble de 4 étages en briques rouges (on a l'impression qu'il a été construit au dessus de la cabane de trappeur à quoi ressemble le restaurant), juste avant une station-service. L'entrée est assez discrète il faut juste repérer l'enseigne avec des dessins de sangliers. 

Adresse: Residence Okazaki 1F, 43-3 Okazaki Higashitenno-choKyotoJapon

téléphone: 075-751-779

Horaires: Tous les jours sauf le lundi de 17h à 24h

Kyoto, Japon, mars 2017

Kyoto, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

En se promenant à Kyoto (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Partager cet article

Repost 0

En se promenant à Kyoto

Publié le par lesdiagonalesdutemps

En se promenant à Kyoto
La poussette que pousse l'une des jeunes femmes est destinée aux chiens lorsque ceux-ci seront fatigués de leur promenade.

La poussette que pousse l'une des jeunes femmes est destinée aux chiens lorsque ceux-ci seront fatigués de leur promenade.

En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
d'imposants canphriers

d'imposants canphriers

En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
En se promenant à Kyoto
Dans le métro de Kyoto

Dans le métro de Kyoto

Kyoto, Japon mars 2017

Kyoto, Japon mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Le temple Kodai-ji à Kyoto

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Partager cet article

Repost 0

La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto

Publié le par lesdiagonalesdutemps

La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto

La pente raide qui descend du temple Kiyomizu-dera porte le nom de Chawan-zaka (l'allée du bol à thé. Elle est bordée de boutiques vendant des objets de l'artisanat de Kyoto, des souvenirs et des spécialités culinaires locales en particulier des gâteaux. Ces échoppes sont très fréquentées car lorsque l'on est allé dans un lieu remarquable, il est de bon ton au Japon de rapporter à ses proches un petit souvenir de l'endroit. Vous remarquerez sur mes photos de nombreuses personnes en costume traditionnelle. Elles ont revêtues ces habits pour se rendre au temple. Dans les parages des temples existent des boutiques où l'on peut louer pour quelques heures des costumes traditionnels.

La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
La Chawan-zaka et ses alentours à Kyoto
Kyoto, Japon, mars 2017

Kyoto, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>