Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

380 articles avec grandes expositions et musees

Olga Picasso au Musée Picasso de Paris

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris

Née en 1891 à Nijyn, une ville ukrainienne de ce qui est alors l’Empire russe, Olga Khokhlova est fille de colonel. Elle entre dans la prestigieuse et innovante troupe des Ballets Russes dirigée par Serge Diaghilev en 1912. C’est à Rome au printemps 1917 qu’elle fait la connaissance de Pablo Picasso, alors que l’artiste réalise, à l’invitation de Jean Cocteau, les décors et les costumes du ballet Parade(musique d’Erik Satie, argument de Jean Cocteau, chorégraphie de Léonide Massine). Ils se marient le 12 juillet 1918 à l’église orthodoxe de la rue Daru, avec pour témoins Jean Cocteau, Max Jacob, et Guillaume Apollinaire.

Modèle par excellence de la période classique de Picasso, Olga apparaît d’abord sous une ligne fine et élégante marquée par l’influence ingresque. Synonyme d’un certain retour à la figuration, Olga est souvent représentée mélancolique, assise, lisant ou écrivant, allusion sans doute à la correspondance qu’elle entretient avec sa famille qui vit un moment tragique de l’Histoire. Au même moment en effet, parallèlement à l’ascension sociale du couple et à la reconnaissance artistique accrue de l’oeuvre de Picasso, la Russie impériale, gravement atteinte par la Grande Guerre, souffre d’une importante crise économique et alimentaire, et perd plus de deux millions de soldats au front. La famille d’Olga subit du même coup une tragédie dont se font écho les lettres que reçoit Olga : déclassement social, disparition du père, coupure progressive des liens épistolaires.

Après la naissance de leur premier enfant, Paul, le 4 février 1921, Olga devient l’inspiratrice de nombreuses scènes de maternité, compositions baignées d’une douceur inédite. Les scènes familiales et les portraits du jeune garçon témoignent d’un bonheur serein qui s’épanouit notamment dans des formes atemporelles qui correspondent à une nouvelle attention pour l’antiquité et la renaissance découvertes en Italie et réactivées par le séjour estival à Fontainebleau (1921).

Après la rencontre en 1927 de Marie-Thérèse Walter, jeune femme alors âgée de 17 ans et qui deviendra la maîtresse de Picasso, la figure d’Olga se métamorphose. En 1929, dans Le Grand nu au fauteuil rouge, elle n’est plus que douleur, forme molle dont la violence expressive traduit la nature de la crise profonde alors traversée par le couple. Si les époux se séparent définitivement en 1935, année qui marque d’ailleurs un arrêt temporaire de la peinture dans l’oeuvre du maître, ils restent mariés jusqu’à la mort d’Olga en 1955.

Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris

L'exposition se déploie sur les deux étages principaux du musée. On y trouve de nombreux portrait d'Olga et de Paul, le fils du couple. Le mariage avec Olga coincide pour l'artiste avec un changement de marchand de tableaux. C'est désormais Paul Rosenberg, son voisin rue La Boétie qui s'occupe de ses affaires (il est judicieux de voir dans des temps pas trop éloignés les deux autres expositions qui sont consacrées en ce moment à Picasso, Picasso Primitif au Musée des Arts Premiers Jacques Chirac et surtout 21 rue La Boétie autour de Paul Rosenberg). Presque toutes les pièces exposées relèvent ce que l'on appelé chez Picasso et autres "le retour à l'ordre". Cette période est avec la toute fin de la production de l'artiste la plus discutée et la moins cotée (très relativement). La plupart des pièces viennent du musée même dont le fond est tellement riche que beaucoup d'oeuvres sont rarement exposées. Outre les dessins et les peintures de Picasso, beaucoup d'éléments photos, lettres, cartes-postales documentent la vie du couple. Mais le très grand intérêt de l'exposition est de voir des tableaux de la collection de Bernard Ruiz-Picasso, le fils de Paul et le petit fils d'Olga et Picasso, dessins et peintures jamais montrées en France.  

Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Paul Picasso

Paul Picasso

Paul Picasso lisant

Paul Picasso lisant

Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Paul Picasso sur son âne.

Paul Picasso sur son âne.

Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Olga Picasso au Musée Picasso de Paris
Paris, mai 2017

Paris, mai 2017

Partager cet article

Repost 0

Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (3 et fin)
Paris, avril 2017

Paris, avril 2017

Partager cet article

Repost 0

Musée National d'art occidental de Tokyo (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Jean-Victor Bertin

Jean-Victor Bertin

Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Courbet

Courbet

Boudin

Boudin

Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Monet

Monet

Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Puvis de Chavannes

Puvis de Chavannes

Hammershoi

Hammershoi

Marquet

Marquet

Fujita

Fujita

Soutine

Soutine

Miro

Miro

Dubuffet

Dubuffet

Musée National d'art occidental de Tokyo (2)
Musée National d'art occidental de Tokyo (2)

Partager cet article

Repost 0

Musée National d'art occidental de Tokyo (1)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Musée National d'art occidental de Tokyo (1)

Le bâtiment qui abrite une belle collection d'art occidental surtout d'art moderne et plus particulièrement impressionniste a été conçu par Le Corbusier. Il a été ouvert en 1959 pour abrité la collection de Matsukata Kojiro (1865-1950). Collection qui a été sérieusement agrandie depuis l'ouverture du musée.

Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Chassériau

Chassériau

Rodin

Rodin

Rodin

Rodin

Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
El Greco

El Greco

Musée National d'art occidental de Tokyo (1)
Tokyo, avril 2017

Tokyo, avril 2017

Partager cet article

Repost 0

Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (2)
Paris, avril 2017

Paris, avril 2017

Partager cet article

Repost 0

Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)

Très belle exposition, très didactique, comme presque toujours au Musée du quai Branly, sur les rapports de l'oeuvre et de l'homme Picasso avec l'art primitif. L'exposition est partagée en deux parties distinctes. La première, présentée chronologiquement, documente la perception qu'a eu Picasso des arts premiers. Cette chronologie permet de suivre l'évolution et les curiosité du peintre pour ces créations. Elle met en évidence, le Picasso collectionneur d'art africain et océanien qui a toujours vécu au milieu de sa collection; la mélangeant avec ses propres tableaux. De très nombreuses photos montre le maitre et son intérieur avec ses possessions d'art premier. On voit que plus que l'inspirer ces oeuvres l'ont accompagnées toute sa vie. La seconde fait dialoguer les pièces de cette collection avec certaines oeuvres du peintre que ce soit des tableaux, des dessins ou des sculptures.

La présentation copieuse comporte de nombreux cartouches aussi clairs que détaillés. Elle nécessite au minimum deux heures de visite.

 

Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
Picasso Primitif au Musée du quai Branly Jacques Chirac (1)
paris, avril 2017

paris, avril 2017

Partager cet article

Repost 0

Urban art fair 2017

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Matt Gondek

Matt Gondek

Pour sa deuxième édition "Urban art fair", avait le week-end dernier, investi, comme l'année dernière, le Carreau du Temple. Les galeries devaient exposer de l'art urbain; ce qui n'etait pas toujours le cas pour certaines; mais globalement le pari était brillamment tenu. Une exposition de bonne qualité, il reste que je trouve que le prix d'entrée à 15€ est trop cher.

Matt Gondek

Matt Gondek

Hold up Pez

Hold up Pez

Cléon

Cléon

Monsieur Chat

Monsieur Chat

Monsieur Chat

Monsieur Chat

Monsieur chat

Monsieur chat

Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Miss Tic

Miss Tic

Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Cranio

Cranio

Cranio

Cranio

Cranio

Cranio

Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Blek le rat

Blek le rat

Blek le rat

Blek le rat

Blek le rat

Blek le rat

Urban art fair 2017
avril 2017

avril 2017

Partager cet article

Repost 0

Musée d'art de la préfecture de Shimane

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Kano Elun

Kano Elun

Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane

Dans son bâtiment futuriste et lumineux, le musée de la préfecture de Shimane présente des collections d'art japonaises et occidentales. Il a été inauguré en 1999, il a été construit de 1996 à 1998 sous la conduite de l'architecte Kiyonori Kikutake. Le soir l'endroit et ses alentours sont idéals pour contempler le couché de soleil sur le lac Shinji.

Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Courbet

Courbet

Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
le Victor Hugo de Rodin

le Victor Hugo de Rodin

Maillol

Maillol

Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane

L'oeuvre du musée que je préfère est celle de l’artiste Satoshi YABUUCHI (籔内佐斗司). Appelée « Shinji-ko Rabbits » (宍道湖うさぎ, Shinjiko Usagi), il s’agit de 12 lapins en bronze placés à la queue-leu-leu et donnant l’illusion d’un seul et unique lapin sautillant vers le lac. Satoshi YABUUCHI, qui a créé ces lapins, est un artiste assez connu au Japon. Comme vous pouvez le constater sur ce site, ses bronzes se vendent assez chers. Il est notamment célèbre pour avoir créer la mascotte de la ville de Nara, Sento-kun, qui est l’une des plus médiatiques parmi la constellation des « Yuru-kyara » (ゆるキャラ), c’est-à-dire des mascottes dont sont si friands les Japonais.

Le lapin est associé à diverses légendes japonaises, la plus connue étant celle voulant que la lune soit habitée par des lapins. le lapin est aussi le messager des dieux et possède des dons de prédiction.

Musée d'art de la préfecture de Shimane
Les douze lapins de bronze (enfin certains) du lac Shinji, en face du musée.

Les douze lapins de bronze (enfin certains) du lac Shinji, en face du musée.

Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane
Musée d'art de la préfecture de Shimane

Partager cet article

Repost 0

Rancillac chez les cocos (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Rancillac chez les cocos (2)
Paris, mars 2017

Paris, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Rancillac chez les cocos (1)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Rancillac chez les cocos (1)
Rancillac chez les cocos (1)

Le Parti Communiste étant en déshérence, encombré de son somptueux siège qu'il ne peut pas vendre pour des questions juridiques et le musée de la Poste, où j'ai vu souvent de belles expositions, étant en réfection, le premier a eu la bonne idée de louer au second le très vaste espace de son hall pour une rétrospective Rancillac, compagnon de route, comme on disait jadis, du dit P.C.

La manifestation s'inscrit dans la suite d'un heureux revival de la Figuration narrative*. On a eu en particulier ces dernières années, principalement, Erro à Lyon, Monory à Vitry, Fromanger au Centre Pompidou et surtout la grande rétrospective au Grand Palais dans laquelle Rancillac figurait au coté, entre autres, d'Aillaud, Fomanger, Cueco, Erro, Télémaque... Voici maintenant Rancillac dans ce lieu insolite pour une exposition de peinture qu'est le siège du Parti Communiste Français, place du colonel Fabien dans le XIX ème arrondissement de Paris. Le lieu s'avère à la réflexion judicieux, autant par les beaux espaces qu'il offre que par son adéquation avec le style des oeuvres qui flirtent avec un réalisme socialiste à la française regardant les évènements du monde. Mais comme Erro, Rancillac est influencé formellement par les images.

L'engagement politique de Rancillac se montre dans presque chaque toile, si l'on excepte celles érotiques et celles prenant pour thème le jazz, et encore... Le message est direct et présenté d'une façon beaucoup moins subtil que chez Fromanger ou Aillaud. Il n'est pas non plus transcendé par l'humour comme chez Erro (à part la série des Mickey et qui est assimilable au pop art). L'ensemble est aussi beaucoup plus hétérogène que chez ses camarades cités de la figuration narrative. Ces peintres ne serait-ils pas les peintres d'Histoire du XX ème siècle?


rancillac300258901

L'exposition est présentée globalement de façon chronologique. On commence par quelques toiles abstraites qui ne dépareraient chez Twombly pour poursuivre avec des oeuvres qui font la transition entre cette première manière, vite abandonnée, et le réalisme photographique qui sera son expression jusqu'à aujourd'hui. Ces quelques toiles qui sont du coté de Guston me semble les plus intéressantes.

Rancillac outre ces peintures et ses sérigraphies qui peuvent être sur tôle, plexiglass ou bâche a réalisé aussi des valises que je situerais entre Duchamp et Rauschenberg.

Tout cela un peu trop donneur de leçon à mon goût est très intelligemment présenté dans un lieu qui ne doit pas être facile à apprivoiser pour un accrochage. Les oeuvres sont bien éclairées et c'est gratuit! Ce qui est une grosse surprise pour une exposition aussi vaste et aussi sérieusement organisée. En plus, à l'entrée, on vous distribue un joli fascicule fort instructif sur Rancillac. Autre chose bien agréable les photos sont autorisées. Encore une exposition de cet acabit place du colonel Fabien et aux prochaines élections je vote communiste... Peut être pas quand même.

Où es-tu, Que fais-tu? (1965)

Où es-tu, Que fais-tu? (1965)

Rancillac chez les cocos (1)
Rancillac chez les cocos (1)
Rancillac chez les cocos (1)
Rancillac chez les cocos (1)
Rancillac chez les cocos (1)

L'art de Rancillac se place donc au confluent de l'histoire de l'art et de l'histoire, et il lui sera toujours reconnu le mérite d'avoir, avec opiniâtreté sans compromis, dans le refus du conformisme pictural, voulu dire la vie par l'art et réintroduire l'art dans la vie par les médias les plus accessible à ceux qui sont les plus démunis devant l'art.

Bernard Ceysson, Rancillac, 1971

Rancillac chez les cocos (1)
portrait de Giacometti

portrait de Giacometti

Rancillac chez les cocos (1)
Rancillac chez les cocos (1)
Rancillac chez les cocos (1)

Rancillac a consacré, à la fin des années 70, une série de peintures à Ulrike Meinhof. Cette dernière était journaliste avant de devenir, en 1970, une des combattantes les plus actives de la bande à Baader, groupe qui commettra de nombreux attentats. Elle fut condamnée à huit ans de prison en 1974. En 1978 on la retrouvera pendue dans sa cellule. L'enquête conclut au suicide, ce qui n'entrainera pas la conviction de certains...

L'accrochage fait alterner des toiles représentant des couloirs de prison, symbolisant le statisme, avec des représentations de voitures de course, image du mouvement par excellence; mais les pilotes ne sont-ils pas aussi prisonniers de l'habitacle de leur automobile.

Dans cette série, une fois n'est pas coutume chez le peintre le message n'est pas direct mais est suggéré ce qui en fait un des ensembles le plus intéressant de l'exposition.

Rancillac chez les cocos (1)
image illustrant le conflit nord-irlandais (1977)

image illustrant le conflit nord-irlandais (1977)

Rancillac chez les cocos (1)
évocation de la guerre civile espagnole

évocation de la guerre civile espagnole

J'ai été sensibilisé à la guerre d'Espagne par la lecture du livre d'Orwell: "hommage à la Catalogne". Je salue tous les combattants sans faire le procès de personne. J'ai cherché de la documentation à la bibliothèque d'histoire contemporaine de la ville de Paris. Je suis tombé sur un fond de photos déposé il y a près de quinze ans mais rarement consulté. Je me suis inspiré d'une image bouleversante. Il s'agit d'une affiche de l'armée républicaine qui montre les enfants morts pendant le siège de Madrid bombardé par l'aviation de Mussolini. La guerre d'Espagne, c'est énorme...

Bernard Rancillac

Le coup d'état au Chili du général Pinochet. (1977)  La toile dénonce l'instrumentalisation des militaires chiliens par les américains

Le coup d'état au Chili du général Pinochet. (1977) La toile dénonce l'instrumentalisation des militaires chiliens par les américains

représentation du conflit cambodgien

représentation du conflit cambodgien

portraits de Burrough

portraits de Burrough

portrait de Ginsberg, 1968

portrait de Ginsberg, 1968

Paris, mars 2017

Paris, mars 2017

*Lfiguration narrative a regroupé un certains nombre de peintres qui s’opposaient au diktat de l’abstraction de l’école de Paris. Il s’agissait entre autres de Monory, Fromanger, Rancillac, Klasen , Arroyo , Erro... Comme le nom de leur groupe l’indique trouvé, par leur rassembleur, le critique Gérald Gassiot-Talabot , ils se voulaient et se veulent toujours pour les survivants de cette équipée, figuratifs mais au delà de la forme (et pourtant!) qui est nourri de la BD, de la photographie, du cinéma ou des images d'actualité. Ils avaient aussi en commun un grand sens de la couleur qu’ils utilisaient souvent pure en et aplat.

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>