Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

234 articles avec citations

Ceux qui prônent l'intégration ont une cervelle de colibri, même s'ils sont très savants.

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Ceux qui prônent l'intégration ont une cervelle de colibri, même s'ils sont très savants.

Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu'on ne se raconte pas d'histoire! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l'intégration ont une cervelle de colibri, même s'ils sont très savants.

Charles de Gaulle, Rapporté par Alain Peyrefitte dans C'était De Gaulle, Paris : Fallois/Fayard, 1994 ; daté du 5 mars 1959

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

Lorsque Edgar Morin fustigeait l'anticommunisme...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Carte postale de la série " Les écrivains du monde pour la défense de l'URSS "  éditée en 1933 en l'honneur d'André Gide

Carte postale de la série " Les écrivains du monde pour la défense de l'URSS " éditée en 1933 en l'honneur d'André Gide

EDGAR MORIN (NAHOUM) : « l y a des génies qui devancent l'histoire. Ils restent des décades ignorés, méconnus. Et puis l'histoire les rattrape. Et puis l'histoire les dépasse. Et pourtant l'heure où ils sont dépassés, l'heure où ils perdent leurs vertus est l'heure même de la gloire officielle, de la grande canonisation littéraire.
André Gide a reçu le Prix Nobel. Couronnement pleinement justifié s'il s'était agi d'honorer ce style admirable, se purifiant sans cesse, de l'auteur des « Nourritures terrestres », de la « Porte étroite », de la « Symphonie pastorale », des « Caves du Vatican », des « Faux Monnayeurs », ou l'immense influence libératrice sur la jeunesse que fut celle de Gide de 1923 à 1936.
Mais que reste-t-il de ce Gide-là ? Qu'est aujourd'hui le Gide couronné et le Gide officiel ?
Ma foi l'anticommunisme de Gide, depuis le retour de l'U.R.S.S. ne lui a pas subitement ôté son talent. Gide écrit toujours aussi admirablement. Mais depuis dix ans, l'anticommunisme a souillé le caractère universel du « message » gidien. Depuis 1936, il y a un Gide figé, amer, frivole. Un Gide qui, en 1947, n'a plus derrière lui ce qu'il a eu pendant vingt ans : la jeunesse. Un Gide qui ne sait plus enseigner la ferveur, mais la peur, mais un refus, un rejet.

Edgar Morin

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

L'écrivain devant l'Histoire

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 L'écrivain devant l'Histoire

Nous pouvons dire que nos grands-parents ou nos arrières-grands-parents étaient plus près de Louis XIV ou de Jules César du point de vue des détails de leur vie de tous les jours que nous ne sommes, nous, de nos grands-parents. Il y a un changement considérable de décor.

Marguerite Yourcenar, L'écrivain devant l'Histoire, 1954

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

Le véritable lieu de naissance

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Le véritable lieu de naissance

Le véritable lieu de naissance est celui où l'on a porté pour la première fois un coup d'oeil intelligent sur soi-même.

Marguerite Yourcenar, Mémoires d'Hadrien

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

L'amour vainqueur de Caravage vu par Tony Duvert

Publié le par lesdiagonalesdutemps

L'amour vainqueur de Caravage vu par Tony Duvert

Mets-toi tout nu, que je t'oublie. Et un marmiton grassouillet, capiteux, rigolard, un saute ruisseau doux et canaille, avec sa bête figure épatée et bonne comme le pain, ce petit napolitain anonyme aura baissé sa culotte et arraché sa chemise pour dévoiler au Caravage les chairs de son Amour vainqueur, cuisses écartées sur le trou comme un porno danois. Mais la toile ne s'appelle évidemment pas "portrait de Jean Dupont et de son entrejambe par un sodomite". Et c'est pourtant cela que nous voyons, plutôt qu'un innocent amour à plumes. Dans sa posture le même enfant (mais sans ailes), s'il était en chair devant nous, semblerait se disposer gaiement à une chose que les "bougres" connaissent bien.

Tony Duvert

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

l' insatisfaction devant la réalité

Publié le par lesdiagonalesdutemps

S'il y a un facteur commun entre les auteurs de fiction au cours des siècles et dans les différentes cultures, c'est, je crois, l' insatisfaction devant la réalité.

Vargas Llosa

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

Quand on est jeune

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Quand on est jeune, on invente différents avenir pour soi-même; quand on est vieux, on invente différents passés pour les autres.

Julian Barnes

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

L'art reste l'arme unique contre le temps.

Publié le par lesdiagonalesdutemps

On serait sans doute accablé de rencontrer qui on avait désiré quinze ans plus tôt - alors que sa photographie retrouvée, écornée ou jaunie, ou dix lignes griffonées sur une feuille de cahier pour confirmer un rendez-vous, suffit à nous bouleverser. L'art reste l'arme unique contre le temps.

Claude Michel Cluny, Le silence de Delphes

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

William Cliff, Amour perdu

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Ce n'est pas le Palais Farnese mais une rue de Séville en avril 2011...

Ce n'est pas le Palais Farnese mais une rue de Séville en avril 2011...

Tu marchais tout le long du grand palais Farnèse,
de ses murs écrasés de briques entassées,
et tu étais tout seul avec ton élégance,
tu marchais lentement tout le long des hauts murs.

Et puis tu as été par un ami vulgaire
arrêté, tu as dû lui parler comme on doit
parler à un patron, un prêtre, un professeur.

C'est ainsi que nous n'avons pas pu nous connaître
car toujours dans la vie les obstacles nous viennent
des ennuyeux jaloux qui nous suivent partout.

Tu m'aurais montré ton corps, tu m'aurais donné
à humer les endroits odorants de ta chair,
j'aurais tout exploré de ton être, t'aurais
entièrement aimé et ensuite parlant

comme les amants parlent quand ils ont aimé,
j'aurais appris ta vie, tes projets, ton histoire,
m'en souvenant longtemps comme l'on se souvient
des beaux moments d'amour qui brillent dans la vie

et nous ravissent par leur charmant souvenir.

William Cliff Amour perdu Le Dilettante, 2015

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

EXPLICATION de Claude Michel Cluny

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 EXPLICATION

Lorsque l’Hermès Express

entra lentement en gare d’Éphèse,

les voyageurs arrivés de Sidon de Tyr

ou de Palmyre apprirent la nouvelle

– bruissante dès la criée du soir,

une fragile fragrance de mai

en hiver eût été moins surprenante –

plus incongrue que celle d’un astre !

de la chute de Rome entre les mains

des Barbares. Un vieil érudit l’aurait lue

– oh ! sur d’antiques tablettes ! –

dans les ruines de Leptis – en Libye.

Voilà pourquoi personne non personne

n’est venu de là-bas depuis des siècles.

Naoussa, Paros, 5 mai 2005

Claude Michel Cluny

Œuvre poétique, vol. II (éd. de La Différence, 2010)

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>