Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

234 articles avec citations

Claude Michel Cluny, à propos d'Agostino

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Revu cette aprés-midi avec Patrick Brion, l'adaptation de l'Agostino de Moravia. Le film de Bolognini, nous en sommes d'accord n'a pas bougé d'une ligne, Il est remarquable. Des rapports de domination et d'incompréhension très intriqués entre classes sociales et générations ont été transposés avec autant de force que de nuances dans l'image. Les jeux des garçons transcrivent visuellement une sexualité fiévreuse et frustrée très italienne. Les ados étonnants de naturel: chats, l'un surtout, encore sauvage et celui-là déjà pelé par la vie. Mais qui en France, s'intéresse à Bolognini!

 

Claude Michel Cluny, Le retour des émigrés, journal littéraire 1980-1981, le 22 décembre 1980 

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

pus ordinaire de la cité

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Le métro depuis quelques années déjà, est devenu l'annexe de la cour des miracles où seregroupent des déjetés, de petit malfrats capables de tuer, des cinglés, des mendiants professionnels, d'immondes clochards puants, des vandales désoeuvrés... Une sorte d'égout de circulation du pus ordinaire de la cité.

 

Claude Michel Cluny,  L'or des Dioscures

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

Une villene se livrait que si on l'avait espérée

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Une villene se livrait que si on l'avait espérée, rêvée, possédée au préalable, et si seulement le premier jour, on pouvait appuyer son front à la vitre pour regarder tomber, dans la rue des fragments de prose ou de poésie tels des flocons de neige ou des notes de musique qui se fussent détachées de la portée.

 

Angelo Rinaldi, Où finira le fleuve

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

Une vie réussie

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Une vie réussie, ce n'est pas le succès matériel, la gloire, c'est d'avoir été heureux avec une femme, avec un chien, ou d'avoir habité une maison qu'on aimait.

 

Romain Gary

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

La méconnaissance des visages de notre Histoire

Publié le par lesdiagonalesdutemps

J’ai toujours regretté que la France, contrairement à l’Angleterre et à l’Écosse, ne dispose pas d’une National Portrait Gallery. Et je remarque qu’une des formes de la Grande Déculturation, c’est la croissante méconnaissance, même de la part de personnes “cultivées” (ou, en tout cas, très diplômées) des visages de notre histoire. Les gens ne savent plus reconnaître Henri II, Colbert, Voltaire, Musset, Clemenceau. Le visage de Clemenceau m’est plus familier que celui de… que celui de… je ne sais pas, moi, de Nadine Morano !).

 

Renaud Camus, journal 2013

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

J’aimais beaucoup l’islam quand j’en entendais parler deux fois par semaine et y pensais trois fois par mois, mais là…

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Mais sérieusement, elle a quelque chose de rafraîchissant, cette mesure. Fermer les ambassades, rompre les ponts, prendre ses cliques et ses claques, c’est ouvrir les fenêtres. Oh là là, un peu d’air ! La France devrait fermer ses représentations diplomatiques à Trappes, à Creil, à Alger, à Brétigny-sur-Orge, à France Culture, à Vaulx-en-Velin, à Roubaix-Tourcoing ! Halal, piscines, niqab, Mohammed Merah, rupture du jeûne, al-Qaïda, place Taksim, place Tahrir, Tariq Ramadan, frères musulmans, grands frères, petits frères, le Mirail, Sissi face à son destin, espoirs issus de la diversité, djihad, souteneurs de murs, vitrines brisées, attaques de train, jeunes talents, mosquées, boulons, pompiers, grandes mosquées, caillassages, Hamas, Hezbollah, ascenseurs en panne, formes inédites de la criminalité, on n’en peut plus ! Vingt-quatre heures sur vingt-quatre de cette musique-là, c’est trop. J’aimais beaucoup l’islam quand j’en entendais parler deux fois par semaine et y pensais trois fois par mois, mais là…

 

Renaud Camus, journal 2013

 

A cette adresse: http://www.renaud-camus.net/journal/2013/07/17, on peut disposer d'un mois gratuit du Journal de Renaud Camus (qu'on se le dise.)

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

morse d'Henry Céard

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Poisson et crustacé, dans l'océan natal,

Fatigués de ronger mousses et capitaines 

Tendent, l'un son ouie, et l'autre ses antennes

Sur le câble tressé de chanvre et de métal.

 

Ils apprennent ainsi ce qu'on fait au Natal;

Et la mine tuant des hommes par centaines, 

Et la guerre - et les cours qu'en bourses lointaines

Atteignent l'indigo, le sucre et le santal.

 

Soles, congres, turbots, le dauphin et le morse

Ecoutent au tic-tac du téléphone Morse

Le nom du criminel, celui du décoré;

 

Surprenant les secrets des humaines cervelles,

Dans le fond de la mer, par un truc ignoré,

Sans lire le journal, ils savent les nouvelles.

 

Henry Céard

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

Heure du soir de Cavafy

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Une réminiscence des jours de volupté,

Une réminiscence des jours est venue près de moi,

Quelque chose de l'ardeur de notre jeunesse;

entre mes mains j'ai pris une lettre

que je lisais et relisais jusqu'au moment où la lumière disparut.

Et je suis sorti sur le balcon mélancoliquement -

Et je suis sorti pour changer mes pensées,

en regardant au moins un peu de la ville aimée,

un peu du mouvement de la rue et des magasins.

 

Cavafy

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

Les fenêtres de Cavafy

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Dans ces chambres obscures où pèse l'ennui

de mes jours, je vais je viens dans tous les sens

pour trouver les fenêtres - ouvrir une fenêtre

serait une consolations. J'y consens -

Mais les fenêtres sont introuvables ou je ne puis

les trouver. Tant mieux; la lumière, peut être,

serait une nouvelle tyrannie.

Qui sait ce qu'elle pourrait encore montrer.

 

Cavafy

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

La pornographie, vue par Truman Capote

Publié le par lesdiagonalesdutemps

La pornographie n’entraîne pas un homme dans la rue pour y commettre des viols ; si elle avait un effet, ce serait tout le contraire. Après tout, le but essentiel de la pornographie est d’activer la masturbation ; elle sert donc à relâcher les tensions sexuelles et non à les exaspérer. Les gens qui se rendent coupables de viol ou d’autres agressions sexuelles souffrent d’un état pathologique, une sorte de pulsion claustrophobe qui les entraîne à se libérer de leurs frustrations sexuelles par la perpétration d’un acte de violence. Ils ont été stimulés par des tendances internes qui ne trouvent à s’exprimer que dans la violence, et un ouvrage salace aurait sur leur comportement autant d’effet qu’un exemplaire du Christian Science Monitor. La pornographie n’a pour eux aucun sens ; si elle en avait, ils achèteraient des ouvrages pornographiques et resteraient chez eux à se masturber tranquillement. Mais pour ceux qui sont moins malades mais ont quand même des problèmes sexuels, la pornographie peut constituer une forme très salubre de soulagement et servir de tranquillisant à la libido.

Truman Capote,  Interview de Playboy (Eric Norden, Playboy, 15 mars 1968)

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>