Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

92 articles avec animalia

Les lamas du Machu Pichu

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Les lamas du Machu Pichu
Machu Pichu, septembre 2015

Machu Pichu, septembre 2015

Partager cet article

Repost 0

Les hérissons aiment les carotte-cake

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Les hérissons aiment les carotte-cake

A mon rituel thé de cinq heure un des deux jeunes hérisson s'est invité. Je lui ai donné des miettes de carotte-cake (maison) qu'il a beaucoup aimées...

juillet 2015

juillet 2015

Partager cet article

Repost 0

un hérisson peu timide

Publié le par lesdiagonalesdutemps

un hérisson peu timide
un hérisson peu timide
un hérisson peu timide
un hérisson peu timide
un hérisson peu timide
un hérisson peu timide
un hérisson peu timide
juillet 2015

juillet 2015

Partager cet article

Repost 0

Hérisson 2015

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Ma nurserie pour hérissons a fonctionnéde nouveau. Une dame hérisson a eu deux enfants!

Hérisson 2015
Hérisson 2015
Hérisson 2015
Hérisson 2015
juillet, 2015

juillet, 2015

Partager cet article

Repost 0

Une visite au zoo de Berlin

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Une visite au zoo de Berlin
Berlin, avril 2015

Berlin, avril 2015

Partager cet article

Repost 0

Les Oiseaux d’Amérique d’Audubon en 1830

Publié le par lesdiagonalesdutemps

audubon-oiseau-amerique-01

 

Jean-Jacques Audubon ( 1785-1851 ) est un ornithologue, naturaliste et peintre américain d’origine française, il est né à 30km de Nantes avant de se rendre aux Etats-Unis en 1803 pour échapper à la conscription des guerres napoléoniennes et est naturalisé en 1812.

Il entreprend en 1810 de descendre le Mississippi pour tenter de recenser et peindre toutes les espèces d’oiseaux d’Amérique du Nord.
Pour arriver à dessiner les oiseaux il doit d’abord les abattre avec du petit plomb pour ne pas les abîmer, il leur fait ensuite prendre une pose naturelle avec du fil de fer et s’en sert comme modèle.

Les oiseaux sont représentés en taille réelle, avec de détails très fidèles et des couleurs travaillées à l’aquarelle. Ils sont le plus souvent peints dans des scènes et paysages naturels ce qui était rare à l’époque.

Audubon voyage à Londres en 1826 et ses images rencontrent un grand succès, il publie donc « Les Oiseaux d’Amérique » (en anglais : The Birds of America) en quatres volumes entre 1827 et 1838.

L’ensemble comporte 435 aquarelles finement reproduites dans des ouvrages géants de 98x76cm qui seront publiés à 200 exemplaires.

Beaucoup des planches furent ensuite revendues individuellement ce qu’il fait qu’il n’en reste que 119 complets, dont seulement 11 sont dans des collections privées.
Si vous voulez vous en offrir un exemplaire il vous faudra compter autour de huit millions d’euros.
Les aquarelles originales elles sont conservées à la New-York Historical Society.

La bonne nouvelle c’est que le site de la National Audubon Society a les 435 aquarelles scannées en très haute résolution sur son site avec une description des oiseaux.

audubon-oiseau-amerique-02

audubon-oiseau-amerique-03

audubon-oiseau-amerique-04

audubon-oiseau-amerique-05

audubon-oiseau-amerique-06

audubon-oiseau-amerique-07

audubon-oiseau-amerique-08

audubon-oiseau-amerique-09

audubon-oiseau-amerique-10

audubon-oiseau-amerique-11

audubon-oiseau-amerique-12

audubon-oiseau-amerique-13

audubon-oiseau-amerique-14

audubon-oiseau-amerique-15

audubon-oiseau-amerique-16

audubon-oiseau-amerique-17

audubon-oiseau-amerique-18

audubon-oiseau-amerique-19

audubon-oiseau-amerique-20

audubon-oiseau-amerique-21

audubon-oiseau-amerique-22

audubon-oiseau-amerique-23

audubon-oiseau-amerique-24

audubon-oiseau-amerique-25

audubon-oiseau-amerique-26

audubon-oiseau-amerique-27

audubon-oiseau-amerique-28

audubon-oiseau-amerique-29

audubon-oiseau-amerique-30

audubon-oiseau-amerique-31

 
 

Publié dans peinture, animalia

Partager cet article

Repost 0

Homme marchant avec son chat, Izis, 1955

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Homme marchant avec son chat, Izis, 1955

Publié dans animalia, photographe

Partager cet article

Repost 0

Obaysch, le premier hippopotame en Europe depuis la Rome Ancienne.

Publié le par lesdiagonalesdutemps

hippo-zoo-londres

 

Cette photo montre un hippopotame qui avait été capturé en Egypte en 1849 et envoyé en Angleterre par le Pacha d’Egypte comme cadeau pour la Reine Victoria. Il arriva en 1850 et fut installé au zoo de Londres où il devint une attraction populaire. On le nomma Obaysch et fut le premier hippopotame en Angleterre depuis la préhistoire et le premier en Europe depuis la Rome Ancienne.

Cette image était la participation du Conte de Momtizon à l’album 1855 de l’année de la Royal Photographic Society’s Photographic Exchange Club, un des premiers clubs de photographes Anglais.
Le Comte de Montizon expliquait dans une lettre qui accompagnait sa photo que son but était de démontrer ainsi sa capacité à réaliser des photographies d’animaux avec un faible temps de pose de façon à ce que le sujet ne soient pas flous.

 

Publié dans photographe, animalia

Partager cet article

Repost 0

Les chats du musée archéologique d'Istanbul

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Les chats du musée archéologique d'Istanbul
Les chats du musée archéologique d'Istanbul
Les chats du musée archéologique d'Istanbul
Les chats du musée archéologique d'Istanbul
Les chats du musée archéologique d'Istanbul
Les chats du musée archéologique d'Istanbul
Les chats du musée archéologique d'Istanbul
Les chats du musée archéologique d'Istanbul
Istanbul, février 2015

Istanbul, février 2015

Partager cet article

Repost 0

Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903
un grand merci à Bruno pour m'avoir fait découvrir cette terrible histoire

un grand merci à Bruno pour m'avoir fait découvrir cette terrible histoire

 

Puis dans le numéro du Petit Parisien du lendemain, on pouvait lire: "Le Drame duJardin des Plantes: Les obsèques du malheureux gardien Lancel, qui asuccombé à l'hôpital de la Charité aux suites des horribles blessures que lui a faites l'hippopotame mâle du Jardin des plantes, auront lieu samedi, à midi. Hier matin, les deux hippopotames ont été laissés à l'intérieur de la rotonde. On a vidé le bassin de la cage extérieure pour y chercher le porte-monnaie du gardien Lancel, car l'hippopotame y avait plongé en gardant dans la gueule des lambeaux devêtements. Le porte-monnaie a été retrouvé. Dans l'après-midi, on afait sortir les deux hippopotames et les curieux sont venus en foulepour voir le féroce Gusko, complètement insouciant du terrible malheur qu'il a causé la veille."

Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903

kako le terrible L'histoire de Kako a donné l'idée  à Emmanuelle Polack d'en faire un livre sous le titre Kako le terrible.

Le 22 août 1896, Séraphin accueille aux JARDINS DES PLANTES un bébé hippopotame venu d'Afrique. Le gardien bichonne l'animal, en lui administrant quinze litres de lait de chèvre par jour. Au bout de huit mois, Kako pèse 200 kilos et se porte comme un charme. Les années passent et le public se presse désormais pour le regarder faire son show dans son enclos. Quand l'animal est de belle humeur, il baille en découvrant ses deux gigantesques canines. En 1903, au lendemain du bal du 14 juillet, l'idylle entre le gardien et son protégé prend fin tragiquement : Kako, dans un mauvais jour, bouscule Séraphin qui tombe à terre et succombe à ses blessures.

Emmanuelle Polack s'est inspirée d'un terrible fait divers qui s'est produit aux Jardins des Plantes à Paris au siècle passé. A l'époque, nous relate Michel Saint Jalme, l'actuel directeur de la ménagerie du Jardin des Plantes dans la préface de l'ouvrage, tous les animaux ou presque étaient capturés dans la nature. Kako ne faisait pas exception. Dès lors, on imagine aisément les risques que comportait le métier de gardien de zoo… Séraphin en a fait l'amère expérience. Pour illustrer cette histoire vraie, Barroux mixe les genres (dessins, photos, collages) avec audace et originalité. Un récit percutant qui fait aujourd'hui encore parlé de lui.

 
Kako un hippo vindicatif au jardin des plantes en 1903

Publié dans animalia

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>