Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Hélène Poirié

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Images de la Vie (1) – La ferme

 

 

Visiteurs chenus souvenez vous des illustrations de vos livres de classe de jadis. Les dessins d'Hélène Poirié en ont illustré de nombreux, manuels de géographie, de français, livres d’images ou dictionnaires.

Elle a surtout signé les grandes planches qui étaient autrefois accrochées dans les salles de classe qui servaient aux instituteurs à apprendre le vocabulaire aux enfants. C'était un temps où les têtes blondes étaient blondes et où ils avaient plus de trois cent mots à leur disposition. On peut parfois emporter ces affiches éducatives illustrées pour quelques euros lorsqu'on les trouve dans les vides-grenier. Ces images ont été tirées en lithographie et déclinées en cartes postales. Hélène Poirié les appelait "Images de la Vie".

Hélène Poirié s’est éteinte discrètement le 25 décembre 2009 à l’age de 95ans.Elle pratiqua le métier d’illustratrice en parallèle de son métier de professeur de dessin à l’éducation nationale.Elle vivait dans la région parisienne, et habita toute sa vie dans la maison familiale où elle était née.Amoureuse de l’Italie et de sa peinture, de la Toscane et des Baux de Provence. 

Hélène Poirié en 1990 (Merci à Denise Lelong et Marc Poirié pour cette photographie)

 


Images de la Vie (2) – Carrefour d’une ville

Images de la Vie (3) – La gare

Images de la Vie (4) – Le port

Images de la Vie (5) – La forêt

Images de la Vie (6) – La salle commune

Images de la Vie (7) – Le jardin public

Images de la Vie (8) – La place du bourg

Images de la Vie (9) – Le marché

Images de la Vie (10) – La montagne sous la neige

Images de la Vie (11) – Les vendanges

Images de la Vie (12) – Le bord de la rivière

Images de la Vie (13) – Le jardin potager

Images de la Vie (14) – La route

Images de la Vie (15) – La plage

Images de la Vie (17) – La chambre des enfants

Images de la Vie (19) – Le village et la moisson

Images de la Vie (20) – Construction de la maison

 

Quelques livres illustrés par Hélène Poirié:

- Initiation à notre langue. Cours élémentaire, 1946
- Corbeille de mots. Méthode active de vocabulaire et langage, 1949
- Découvrons le monde", Editions Bourrellier, 1952
- A la poursuite des mots, vocabulaire et langage‎, Bourrelier, 1954
- Mon Larousse en images, Larousse, 1956
- Nouvelles images en gomette, de Hélène Poirié.
- Ma Première Encyclopédie, Larousse, 1961
- Mon Premier livre de chansons, 1970, Editions Larousse, illustré par Hélène Poirié


Merci à Mr Marc Poirié et à Mme Denise Lelong pour cette image et les infos qu’ils ont bien voulu nous communiquer.

Quelques images d’Hélène Poirié sur lle site "Mondorama 2000" qui propose une sélection d’illustrations  tirées d’encyclopédies pour la jeunesse des trente glorieuses (1945-1975): http://mondorama2000.blogspot.com

 


Publié dans illustration

Partager cet article

Repost 0

Que la jeunesse était belle en noir et blanc (122)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Plein-Jeu, Belgian scouting magazine 1952

 

Plein-Jeu, Belgian scouting magazine 1952

tumblr_n4zq5i3KB81tvpkkfo1_500.jpg

.

tumblr_n5460vI6JA1sl5gwbo1_500.jpg

.

tumblr_n56byovsN91t757z3o1_500.jpg

.

tumblr_n5ldwqcOBa1s3ilsoo1_500.jpg

.

vgtblog11: 05140038

.

tumblr_n5jb1yG17D1sj9j81o1_400.jpg

.

Karel Egermeier, “En voiture!” (n.d.)

Karel Egermeier, “En voiture!”

tumblr_n0nagvh9IF1tqlcfuo1_400.jpg

.

satyrica: Michael Rougier - Japanese Youth in Revolt, Tokyo, 1964 Wow 1964

Michael Rougier - Japanese Youth in Revolt, Tokyo, 1964

pojke20: gonevirile

.

mg-ts

.

boyzwhat: æ♥

.

tumblr_n575h2mJMs1tabbq0o4_1280.jpg

.

poisonousvenom: Frederik Ruegger for RocLine Clothing

.

tumblr_n4sx3aIgrM1sphshvo1_1280.jpg

.

tumblr_n55dxg3qXi1t3pt0mo1_500.jpg

.

empireofthelostsoul: (via ƎΘ†LƧ)

.

empireofthelostsoul: (via ƎΘ†LƧ)

.

empireofthelostsoul: Charlie Wheelhouse by Cecilie Harris (ƎΘ†LƧ)

.

tumblr_n4qkpq7ByG1r0uuhpo1_1280.jpg

.

tumblr_n1112dUFb41sk2swro10_1280.jpg

.

tfootielover: long legged tall tiny assed cutey..and thems some fine feet too <33333

.

alan16blog: Love the CK’s

.

garcon-portraits: Nathaniel Rooklyn

.

tumblr_mv2em6uV571qgls16o1_1280.jpg

.

tumblr_mzjiipZXLm1qgls16o1_1280.jpg

.

3078136owp.jpg

.

102541wEI.jpg

.

 

J.jpg
A photograph by Hajo Ortil (1905-1983)

AO.jpg

.

tumblr_mwytzdN7iK1rt7we3o1_500.jpg

.

tumblr_mvotunAWdu1r1zw73o1_500.jpg

.

guyhunting: The dancer 3 by diddrick

.

superpretty: ash encore toi

.

lukaparks: π。£’Ж

.

tumblr_n3h0dgr7ei1ruuc15o1_500.jpg

.

tumblr_n5oklo4jaF1tbhbb1o1_400.jpg

.

andylovelee: Andy <3LEE 4 Fantastics Magazine.

.

tumblr_n1pf4gSXHv1t899yxo1_500.png

.

tumblr_n3gqdqpLlI1s18c24o1_500.jpg

.

tumblr_n55vdg6Xu21sv37tvo1_500.jpg

.

nickdixy: be happy

.

tumblr_n57gzjEkTj1ty71fgo1_500.jpg

.

© Amos Mac

.


.

leoer2: bookofboys: Jonas Spiegelhalter by Emmanuel Sanchez-Monsalve

.

tumblr_mxe1gzsz2M1sio51io1_500.jpg

.

tumblr_mxwxk5yZ181s6ttk9o1_500.jpg

.

                                    ‘What are you looking at?’ In fact what are you doing in this ROOM Uncle Harry with that bloody camera? ’ Bugger Off 

.

tumblr_n06rwmm7RV1sv37tvo1_1280.jpg

.

fancymen: «ƒ

.

D'autres billets de ce type: que la jeunesse était belle en noir et blanc (49),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (47), que la jeunesse était belle en noir et blanc (46),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (45),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (44),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (43),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (42),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (41),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (40),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (39),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (38),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (37),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (36),  que la jeunesse était belle en noir et blanc (35),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (34),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (29),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (34)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (33),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (32),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (31),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (30),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (29),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (28),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (52),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (53),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (54),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (56)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (57),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (58),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (59),  que la jeunesse était belle en noir et blanc (60),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (61),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (62),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (63),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (64),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (65),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (66)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (67),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (68),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (69),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (70,  que la jeunesse était belle en noir et blanc (71),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (72),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (73),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (74)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (75),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (76),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (77),  que la jeunesse était belle en noir et blanc (78),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (79),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (80),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (81),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (82),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (83),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (84),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (85)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (86),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (87),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (88),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (89)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (90)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (91),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (92),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (93),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (94),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (95),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (96),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (97),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (98),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (99),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (100),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (101),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (102),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (103)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (104),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (105),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (106),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (107),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (108)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (109),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (110),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (111)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (112),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (113),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (114),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (115),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (116),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (117),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (118),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (119),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (120),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (121)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (122)



Publié dans adolescent

Partager cet article

Repost 1

Ayumi Kasai

Publié le par lesdiagonalesdutemps

.

 

yaoiamangarecs: Art by Ayumi Kasai, who is a Japanese artist and Mangaka. For more pictures go to https://www.facebook.com/media/set/?set=a.156400197862823.1073741830.155574721278704&type=1&l=7570aabb33  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans illustration

Partager cet article

Repost 0

Gaston Goor

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

BoyWithBookdet.jpg

 

 

Gaston Marie Charles Léon Goor est né à Lunéville le 26 octobre 1902. Il était le fils d’Auguste Léon Goor et de Marie Angèle Berthe Becker.

 

MythSceneLitho.jpg

scène antique, 1924



A l’âge de 17 ans, il entre à l’Ecole des Beaux-arts de Nancy où il poursuit avec une assiduité relative des études artistiques. En 1925, il quitte sa Lorraine natale et gagne Paris, pour entrer chez Amédée Ozenfant, le fondateur avec Le Corbusier du mouvement appelé « purisme » et de la revue L’Esprit nouveau. Il s’initie à l’art moderne et fait la connaissance de Picasso, Matisse, Lurçat, Max Jacob.

 


Gaston%2BGoor%2B%25281902-1977%2529%2BSo

Socrate et ses diciples, 1925

 

AskART Artist 

Baigneuse endormie sous un arbre


Selon ses propres déclarations, c’est une promenade à Versailles qui le ramène au classicisme et le fait s’éloigner définitivement des avancées théoriques dans le domaine de l’art. Par l’intermédiaire d’André Salmon, il rencontre André Gide qui l’oriente vers le métier d’illustrateur. Goor devient l’illustrateur quasi attitré des Editions du Capitole qui publient André Gide, Léon Daudet (Le Voyage de Shakespeare), Charles Maurras (Trois contes tirés du Chemin de Paradis), François Mauriac (Dieu et Mannon ; Trois grands hommes devant Dieu), Pierre Mac Orlan. Il est aussi l’illustrateur occasionnel des éditions Horizons de France, des éditions À l’enseigne du Pot cassé (il illustre La Religieuse de Diderot et L’ingénu de Voltaire) et des éditions du Trianon (Restif de La Bretonne).

 

MaleNudedet.jpg


Il travaille pour l’exposition coloniale de 1929 puis réalise différents travaux de décoration pour des particuliers. Les tableaux qu’il peint, en revanche, ne rencontrent pas le succès souhaité. Il effectue ensuite un long voyage d’étude au Maroc et y retourne travailler plus brièvement pour le Ministère des Beaux arts en 1933, puis s’installe à Hyères, où sa famille s’est établie.

 

6982.jpg

.

 

6253.jpg

.

nus-sur-plage-par-goor_1_695198.jpg

 

27912190erx.jpg

 

27912209VyN.jpg

 

27912207bSI.jpg

 

 

 

27912192wYP.jpg

 

27912191SBk.jpg

.

300px-GOOR_Gaston_1968_L%27oracle_-_14_A

.Adolescent retirant son short, 1968 

 

800px-GOOR_Gaston_1968_L-oracle_-_09_Eleve_et_son_examinat.jpg

 

800px-GOOR_Gaston_1968_L-oracle_-_11_Pope_grec_avec_cinq_je.jpg

 

800px-GOOR_Gaston_1968_L-oracle_-_13_L-amour_avec_une_statu.jpg

Pastel, 16,8 × 9,9 cm (ill. pour L’oracle de Roger Peyrefitte
Coll. privée

 

255203.jpg

illustration pour L'étoile du soir de Montherlant, 1949


 

C’est par l’intermédiaire d’un tableau de 1 m 50 représentant un jeune homme (Jean Joerimann) nu sur pied, qu’il entre en relation avec un admirateur, l’écrivain et galeriste lyonnais Renaud Icard (1886-1971). Ce dernier lui permet d’exposer ses œuvres à Lyon, dans sa galerie « l’Art français » et une longue amitié s’établit entre les deux hommes. Gaston Goor réalise gracieusement les illustrations d’un conte de Renaud Icard, Mon Page, qui sera publié de manière posthume, en 2009 par les éditions Quintes-Feuilles. Durant cette période de sa vie, Goor est surtout sollicité pour effectuer des décorations d’intérieur, pour le compte de clients fortunés et amateurs d’art. Parmi ceux-ci figure le propriétaire de l’hôtel Chateaubriant, le grand hôtel de luxe de la ville d’Hyères, qui est le père de Jean Joerimann, le modèle des illustrations de Mon Page dont Goor est amoureux. L’absence de réciprocité de cet amour provoque une souffrance dont sa correspondance avec Renaud Icard porte témoignage.


 

Capture-d-ecran-2011-05-14-a-14.18.20.png

 

Capture-d-ecran-2011-05-14-a-14.18.50.png

paravent peint par Goor


Appelé à décorer l’église de Douvaine en Haute Savoie, Goor s’y installe en 1942 mais sa peinture ne se cantonne pas aux fresques murales : il se plaît à peindre dans le style d’artistes classiques facilement identifiables. Selon Peyrefitte, qui a recueilli son témoignage écrit, ce serait parce que Gaston Goor est accusé par la police allemande d’avoir aidé des Juifs à franchir la frontière suisse qu’il se voit contraint d’accepter le statut de « travailleur volontaire » en Allemagne. Goor se retrouve dans le camp d’Hirschfelde, près de Zittau, en Saxe. Néanmoins, il se fait repérer par ses talents, et se trouve vite engagé pour la réalisation de travaux artistiques importants auxquels la destruction de la ville Dresde en février 1945 par les bombardements alliés, auquel il échappe, met un terme.

 



Goor-Satyricon-1280Goor)+%5BP%C3%89TRONE




Goor-Satyr-4.jpg




Goor_Satyricon-3.jpg




Goor-Satyr-Verical-2.jpg




(Goor)+MUSA+PAIDIKE.jpg




2-Goor-bat(Goor)+MUSA+PAIDIKE.jpg




3-Goor_Chevaux-censur600-(Goor)+MUSA+PAI

 

350px-GOOR_Gaston_1959_Deux_adolescents_

.

300px-GOOR_Gaston_1936_Portrait_de_Nino_

.


Après la guerre, Goor regagne d’abord Paris, où il travaille notamment pour les Manufactures de Sèvres, puis s’installe à Cannes, à l’occasion d’une exposition. Il y contracte un mariage blanc avec une émigrée polonaise, Marie Angèle Zajackowski en mai 1947. Goor est ensuite invité en Angleterre par un architecte de jardins pour réaliser de grandes sculptures. Il met au point à cette occasion un procédé de moulage sans armature métallique. C’est pendant son séjour en Angleterre qu’il est sollicité par les éditions Flammarion et par Roger Peyrefitte pour réaliser les illustrations des Amitiés Particulières qui paraissent en 1953. Ce travail marque un tournant dans la vie de Goor, qui regagne alors la France et s’installe à Paris.

 

923250701d7f78a5e431c4f9c87461a3.jpg

illustration pour les amitiés particulières

 

 

Roger Peyrefitte devient pour Goor un véritable mécène, le sollicitant pour réaliser nombre d’œuvres érotiques (comme l’illustration de l’épisode de « l’Ephèbe de Pergame » du Satyricon) et le présentant à des amis fortunés qui passent à Goor de nombreuses commandes.

 

 

MonPage.jpg




illustration+de+Mon+Page+renaud+icard+19Illustration pour Mon Page de Renaud Icard, 1918

 

On connaît moins le reste de la vie de Gaston Goor, marquée par quelques déceptions comme la non publication de ses illustrations pour le Satyricon de Pétrone (à ne pas confondre avec celles, presque pornographiques, du seul épisode de l’Ephèbe de Pergame).

 

Capture-d-ecran-2011-05-14-a-13.58.16.png

coffret sculpté par l'artiste pour ses illustration de l'éphèbe de Pergame


Goor, retiré à Hyères, meurt d’un cancer à l’hôpital de Toulon le 13 décembre 1977.

Il ne faudrait pas réduire Goor à ces peintures érotiques de garçons en témoigne ces paysages ci-dessous

 

Capture-d-ecran-2011-05-14-a-14.24.47.png

 

DSC00169.JPG

60x40, 1958

 

ou cette illustration lithographique...

 

Capture-d-ecran-2011-05-14-a-14.31.32.png

 

 

Goor a été un artiste complet qui a aussi abordé la sculpture.

 

downloading...

 

horseman18c.jpg


 

 

GoorTri.jpg


Le banquet de Trimalcion. Peinture de Gaston Goor sur une porte intérieur de l'appartement de Roger Peyrefitte (1970)

 

Capture-d-ecran-2011-05-14-a-14.22.51.png

 

HoraFugit.jpg

 

Capture-d-ecran-2014-05-17-a-16.09.36.jpg

Vase - Modèle de Goor<br/>H: 30cm - valeur : 5000€

vase, modèle de Goor



Goor.jpg?imgmax=512

1952

 

254613.JPG  254613bis.JPG

 

 


Illustration du livre "Mon Page" de Renaud Icard


Mon%2Bpage%2BGaston%2BGoor%2B2.jpg





Mon%2Bpage%2BGaston%2BGoor%2B3.jpg





Mon%2Bpage%2BGaston%2BGoor.jpg

 

goor6.jpg

6118.jpg

.

327-2.jpg

.

Capture-d-ecran-2011-06-23-a-12.59.55.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-08-30-a-07.38.39.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-08-30-a-07.38.20.jpg

 

.

600px-GOOR_Gaston_1953_L'Amour_entour%C3

.L’Amour entouré d’amours, 1953 

Lithographie, 12 × 8 cm 
(in Les amours d’Ovide, Flammarion)

 

bibliophileBarton.jpg

1929

 

Capture-d-ecran-2011-08-30-a-07.38.01.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-08-30-a-07.37.45.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-08-30-a-07.37.21.jpg

.

6983.jpg

.

LibertinedeDelft5.jpg

Le Libertin de Delft, 1947 d' Herbert-Maurice Van der Spleen.

 

goor12

 

goor37.jpg

 

goor14.jpg

 

800px-GOOR_Gaston_1968_L-oracle_-_16_Toinet_sur_la_plage_11.jpg

.

Capture-d-ecran-2013-01-20-a-10.26.35.jpg

.

H2595-L16815049.jpg

L'olympe

.

Capture-d-ecran-2011-08-30-a-07.37.04.jpg

 

Visit to the museum / visite à la musée.

.

ville-rose:  Gaston Goor

.

 

Capture-d-ecran-2011-12-06-a-08.07.23.jpg

 

Another gay novel written by a 16 year-old in the &#8217;50s, this time in French. Cover illustration by Gaston Goor. More info on Éric Jourdan

 

Capture-d-ecran-2013-07-30-a-10.41.11.jpg

 

Capture-d-ecran-2013-07-30-a-10.40.54.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-18-a-09.37.19.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-18-a-09.37.10.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-18-a-09.36.45.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-18-a-09.36.14.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-18-a-09.35.54.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-18-a-09.35.34.jpg

 

 

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Nectario Karolos Papazacharias

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

Toutes les bandes dessinées ne sont pas pour les enfants

Publié le par lesdiagonalesdutemps












Partager cet article

Repost 0

Maurice Utrillo enfant peint par sa mère Suzanne Valadon

Publié le par lesdiagonalesdutemps


Dessins de Suzanne Valadon

Dessins de Suzanne Valadon

Dessins de Suzanne Valadon

Dessins de Suzanne Valadon
Un grand merci au lecteur anonyme qui m'a envoyé ces images.

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Pause

Publié le par lesdiagonalesdutemps

8 jours de pause pour prendre un bain d'iode

Partager cet article

Repost 0

Sam Harwood

Publié le par lesdiagonalesdutemps
































Partager cet article

Repost 0

Gustave Courtois

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Portrait de Gustave Courtois, 1884, par Pascal Dagnan-Bouveret

Gustave Courtois est le fils d’Étienne Courtois, garçon charcutier, et de Jeanne Claude Jobard, blanchisseuse. Sa mère lui est totalement dévouée. Son intérêt pour l’art lui vient très jeune et il entre à l’École municipale de dessin de Vesoul enFranche-Comté. Ses dessins sont présentés à Jean-Léon Gérôme qui lui conseille en 1869 d’entrer à l’École des beaux-arts de Paris.

Durant toute sa vie Gustave Courtois est un proche ami de son condisciple Pascal Dagnan-Bouveret, avec qui il partage un atelier à Neuilly-sur-Seine à partir des années 18802.

Il enseigne la peinture à l’Académie de la Grande Chaumière et à l’Académie Colarossi de Paris3 où étudient, entre autres,Georges d’Espagnat4Maurice Prendergast5.

Il est l'auteur de portraits, de scènes de genre, de scènes religieuses ou mythologiques souvent peuplées de voluptueux nus masculins6.

Ses œuvres sont conservées aux musées de Besançon, Marseille, Bordeaux et du Luxembourg.

Portrait de l’athlète Maurice Deriaz,  1907

 Persée délivrant Andromède, 1913.

 Hercules at the Feet of Omphale, 1912.

 

Les critiques de l'époque durent divisés sur la présence de l'homme fort dans le tableau:
Luc Montan, Le Sport et l’Art, L’Inspiration Sportive au Salon, La Culture Physique, No. 132, 1 July 1910, p. 397. "… il serait injuste, pour terminer, de ne pas citer le nom du peintre Gustave Courtois qui, s’il n’a pas précisément traité un sujet athlétique dans la fort belle toile qu’il expose à la Nationale : «Hercule aux pieds d’Omphale», s’est servi du moins pour l’exécution de son sujet d’un modèle tout ce qu’il y a de plus athlétique.Celui qui posa en effet pour l’Hercule de M. Courtois, n’est autre que Maurice Deriaz, le célèbre champion de force et de lutte. Avec un tel modèle dont on a si souvent comparé à juste raison la formidable musculature à celle d’un Hercule Farnèse légèrement réduit, M. Courtois n’avait rien de mieux à faire que de copier. C’est ce qu’il a fait et son Hercule est un admirable portrait, frappant de ressemblance, de Maurice Deriaz au repos.”
Le Figaro, 14 April 1910, P. 3: … enfin l’Hercule aux pieds d’Omphale, de M. Courtois, qui rappelle un peu plus Marseille jeune que Saint Saëns, mais qui ne manquera pas d’attirer l’attention au point que les longs commentaires seraient superflus.
.

En voyant certaines toiles de Courtois je me demande si George Quaintance les connaissait?

étude pour une jeune femme en kimono, 1880

 

portrait de Carl Ernest von Stetten
.

Né à Augsbourg en 1853, Carl Ernst von Stetten, venu à Paris dans les années 1870 pour y apprendre la peintre, rencontre Courtois et Dagnan-Bouveret dans l’atelier de Gérôme : entre Courtois et Stetten, c’est le début d’une amitié qui durera une vie. On doit à Courtois de nombreux portraits de son ami datant de leurs années d’apprentissage (1870-1878) : il lui donne ainsi les traits de son énigmatique Orphée de 1875 (Pontarlier, musée). Notre tableau, qui date très certainement de la même période est un portrait de l’artiste en jeune homme qui doit beaucoup à la Renaissance et aux autoportraits de Courbet, se référant lui-même à l’Homme au gant. Dans son atelier – on distingue à droite une sellette supportant une sculpture –, un jeune dandy toise du regard le spectateur. On retrouve ici, comme dans le portrait aristocratique de Titien, le noir intégral de l’habit, le fond nu et l’absence d’accessoires qui, obligeant à aller à l’essentiel, spiritualisent le portrait : le visage sur lequel se concentre toute la lumière semble éclairé de l’intérieur, tandis que la pose élégante de la main sur le front, ombre le regard et suggère la pensée créatrice.

 

 

 

 

The Japanese mask, 1884

Pascal Dagnan-Bouveret:Gustave Courtois dans son atelier, 1880.


Gustave COURTOIS (1853-1923) Académie masculine au lézard Mine de plomb, signé

Gustave Courtois - Sa poupée favorite

.

Portrait d'Anne-Marie Dagnan" (1880).


.

L’ Amour au Banque

girl with violin


Gustave COURTOIS (1853-1923) OEdipe assassinant son père Huile sur toile, non

oedipe assassinant son père

gustave_courtois.jpg

la mort d'Archimède

Castor et Pollux délivrant Hélène

Castor et Pollux délivrant Hélène

Blue Foundation By Gustave Claude Etienne Courtois ,1881

1881

Gustave Courtois, Narcissus.

Narcisse

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-13.20.25.jpg

 

 

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0