Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un dimanche après-midi à Asakusa (Tokyo)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

la fameuse porte Kaminari-mon (porte du tonnerre) qui permet d'entrer dans le temple Senso-ji

la fameuse porte Kaminari-mon (porte du tonnerre) qui permet d'entrer dans le temple Senso-ji

Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Des oiseaux qui ressemblent à nos étourneaux qui apprécient le pollen des fleurs de cerisier.

Des oiseaux qui ressemblent à nos étourneaux qui apprécient le pollen des fleurs de cerisier.

Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Devant le temple de l'encens brûle dans un chaudron. La fumée aurait des vertus curatives. Il faut se toucher, comme le fait le monsieur en noir sur la photo les endroits où l'on a mal. J'ai essayé mais le résultat n'a pas été très concluant.

Devant le temple de l'encens brûle dans un chaudron. La fumée aurait des vertus curatives. Il faut se toucher, comme le fait le monsieur en noir sur la photo les endroits où l'on a mal. J'ai essayé mais le résultat n'a pas été très concluant.

Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Un dimanche après-midi à  Asakusa (Tokyo)
Tokyo, avril 2017

Tokyo, avril 2017

Partager cet article

Repost 0

Anton Kolig

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Anton Kolig

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Jörg Lozek

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Jörg Lozek

Partager cet article

Repost 0

Fuji san apparu

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 Fuji san apparu
 Fuji san apparu

Pour voir le Fuji de Tokyo, il faut plusieurs conditions, tout d'abord, depuis qu'un immeuble bouche l'horizon du seul point d'observation où il y a quelques années encore on pouvait apercevoir le mont Fuji, soit l'escalier Yuyake Dandan du quartier de Yanaka, il faut obligatoirement être devant une fenêtre d'un étage élevé d'un immeuble. Il faut bien sûr que le point d'observation soit bien orienté. L'heure la plus favorable pour apercevoir la montagne se situe le matin au levé du soleil. Mais le plus important est la météo. Il faut qu'il ait plu la veille et qu'à contrario il fasse beau le lendemain. Ces différentes conditions étant réunies j'ai pu voir le Fuji le dernier jour de mon séjour au Japon par la baie vitrée de ma chambre d'hôtel (Le Park Hotel de Tokyo, chambre coté Tokyo Tower) qui était située au 27 ème étage. Je pouvais le voir de mon lit. C'est la deuxième fois que j'ai cette chance en trois séjours dans cet hôtel (que je vous recommande, il est idéalement situé) soit trois semaines au total, ceci pour vous donner la probabilité de la chose. 

 Fuji san apparu
 Fuji san apparu
 Fuji san apparu
 Fuji san apparu
 Fuji san apparu
 Fuji san apparu
 Fuji san apparu
Tokyo, Japon, avril 2017

Tokyo, Japon, avril 2017

Pour retrouver des images de Tokyo sur le blog: Deux amis dans le métro de TokyoL'Hotel de Ville de Tokyo et ses parages, un soir à Tokyo, quartier AkaihabaraMinets et minous dans le parc Hibiya de TokyoLe jardin national Shinjuku-Gyoen, Tokyo, Japonhommage à Rotella ? à ... Tokyo, Un joli photographe sur Ginza, Tokyo, Japon, un soir à Shibuya, Tokyo, Japon, Les fresques de Mark Beard dans le magasin Abercrombie & Fitch à TokyoTokyo, la nuitTakeshita street, Tokyo, un dimanche après midi d'automne, une promenade dans Tokyo en avril 2011Tentative d'épuisement photographique de la Tokyo Tower depuis ma chambre d'hôtel, Hama Rikyu, Les corbeaux du parc Ueno à Tokyomon florilège du musée d'art moderne de Tokyo, JaponGinza, jour, Tokyo, Japon, Tokyo post-apocalyptique de TokyoGenso, Les dormeurs de Tokyo par Adrian StoreyLes chats du cimetière de Yanaka, à TokyoLe bureau de Goebbels à Okaihabara, Tokyo, Japon, promenade à Yanaka, Tokyo magnitude 8Takeshita dori, la rue la plus animée de Tokyo, Odaiba, une presque ile dans la baie de Tokyo, Et Fuji san apparuAsakusa, Tokyo, Japon, Tokyo d'hier et d'aujourd'hui, Yanaka, histoires de chats de Megumi Wakatsuki (Tokyo)Contrastes japonais du parc Hama Rikyu à Tokyo, Tokyo, quartier Yanaka, le royaume des chats, Voyage au Japon,Tokyo de Rémi Maynègre et Sandrine Garcia, street art et garçons à Tokyola jeunesse tokyoite fait les magasins..., promenade dans TokyoMandarake à Tokyo, Tokyo, ShibuyaPréservatifs nipponsquelques images du shinkansen, le train rapide du Japon, Devenez incollable sur le réseau de transport à Tokyo, Quelques menues suggestions pour un séjour à TokyoLe sanctuaire de Yasukuni-jinja, Tokyo, Japon,                       

Partager cet article

Repost 0

Yves Brayer, Les années romaines

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Yves Brayer, Les années romaines
Yves Brayer, Les années romaines

"Les années romaines"

du 8 Octobre au 8 Novembre 2016

Premier Grand Prix de Rome de peinture en 1930, Yves Brayer arrive dans la Ville éternelle le 17 janvier 1931. Dans le "splendide isolement"de la Villa Médicis où il s’apprête à passer les trois années réglementaires, le jeune pensionnaire trouve une discipline de travail stimulé par une insatiable curiosité. Le métier en main, l’esprit libre, l’œil en éveil, il parcourt les quartiers de Rome en quête de sujets toujours renouvelés sur la scène de ce théâtre unique où les communautés religieuses et militairesse mêlent au petit peuple romain. La Rome de Brayer est pittoresque et solennelle. Profondément peintre, amoureux de la couleur et du dessin, il recourt à tous les supports : gouache, aquarelle, lavis, encre, brou de noix pour transcrire sans repentir la vie avec une sûreté et une justesse dans la saisie des images flamboyantes et animées des décors et des personnages romains immortalisés par celui qui devient le témoin spirituel d’un temps aujourd’hui révolu. Une étape avec laquelle il inaugure une période féconde et décisive de sa carrière. Face au pittoresque de la Rome papale, des robes des séminaristes et des ordre religieux aux couleurs différentes selon les nationalités, des uniformes des marins, des carabiniers, des habits de soirée lors des réceptions d’ambassade, son éloquence graphique s’affranchit de la copie stérile et laisse la vélocité du geste s’exprimer en s’emparant du motif dans son immédiateté et sa permanence. Ces esquisses virtuoses, abouties et pensées comme des œuvres à part entière, rendent d’une manière synthétique la vérité du sujet, son obsession. Le fond blanc de la feuille réactive la couleur par des contrastes qui renforcent la vibration des valeurs en réponse à l’écriture nerveuse et souple du dessin. Il arrive que la tache de couleur par sa place évidente dans la composition se décale de la ligne descriptive. Pure ou mêlée elle dispense l’intensité lumineuse dans une liberté et une modernité très personnelles. De Rome, Brayer voyage dans d’autres villes italiennes. Venise, Florence, Sienne, Vérone, Arezzo qui renouvellent ses visons d’Italie. Les sujets travaillés sont parfois repris dans des huiles de plus ou moins grands formats. La période italienne présente des cadrages assurés, dictés par les architectures Renaissance qui imposent leurs perspectives. Tandis que sa palette s’éclaircit, des couleurs pures introduisent des sonorités toutes nouvelles avec les rouges, les terres et les ocres. Ce premier séjour italien révèle le peintre à lui-même. Ses envois à Paris aux Salons officiels lui préparent une première place sur la scène parisienne, confirmée par son exposition à la galerie Charpentier en 1934.

Lydia Harambourg

Yves Brayer, Les années romaines
Yves Brayer, Les années romaines
Yves Brayer, Les années romaines
Yves Brayer, Les années romaines

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Hongtao Huang

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Hongtao Huang

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Herbert List, Sur le chemin de la piscine publique, Paris, 1937

Herbert List, Sur le chemin de la piscine publique, Paris, 1937

Herbert List, jeunes sur les marches du Palazzo della Civiltà del Lavoro 1951

Herbert List, jeunes sur les marches du Palazzo della Civiltà del Lavoro 1951

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Ph. Kéba Image - The Lovers

Ph. Kéba Image - The Lovers

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...

Partager cet article

Repost 0

Urban art fair 2017

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Matt Gondek

Matt Gondek

Pour sa deuxième édition "Urban art fair", avait le week-end dernier, investi, comme l'année dernière, le Carreau du Temple. Les galeries devaient exposer de l'art urbain; ce qui n'etait pas toujours le cas pour certaines; mais globalement le pari était brillamment tenu. Une exposition de bonne qualité, il reste que je trouve que le prix d'entrée à 15€ est trop cher.

Matt Gondek

Matt Gondek

Hold up Pez

Hold up Pez

Cléon

Cléon

Monsieur Chat

Monsieur Chat

Monsieur Chat

Monsieur Chat

Monsieur chat

Monsieur chat

Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Miss Tic

Miss Tic

Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Jef Aérosol

Cranio

Cranio

Cranio

Cranio

Cranio

Cranio

Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Urban art fair 2017
Blek le rat

Blek le rat

Blek le rat

Blek le rat

Blek le rat

Blek le rat

Urban art fair 2017
avril 2017

avril 2017

Partager cet article

Repost 0

Jeffrey Smart

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Jeffrey Smart

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Emilio Marsili 1841-1926

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Emilio Marsili 1841-1926

Publié dans sculpture

Partager cet article

Repost 0