Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

August Macke

Publié le par lesdiagonalesdutemps

August Macke
August Macke, vers 1904.

August Macke, vers 1904.

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

David, Léonidas aux Thermopyles, 1814

Publié le par lesdiagonalesdutemps

David, Léonidas aux Thermopyles, 1814

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

one night in a bar

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Et maintenant ... One Night in a Bar!  J'ai travaillé sur celui-ci pendant un certain temps, je l'ai finalement terminé.  Prendre plaisir!
Et maintenant ... One Night in a Bar!  J'ai travaillé sur celui-ci pendant un certain temps, je l'ai finalement terminé.  Prendre plaisir!
Et maintenant ... One Night in a Bar!  J'ai travaillé sur celui-ci pendant un certain temps, je l'ai finalement terminé.  Prendre plaisir!
Et maintenant ... One Night in a Bar!  J'ai travaillé sur celui-ci pendant un certain temps, je l'ai finalement terminé.  Prendre plaisir!

Publié dans Bande-dessinée

Partager cet article

Repost 0

Natalia Nesterova

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Les vieux ponts de Nagasaki

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Les vieux ponts de Nagasaki
Les vieux ponts de Nagasaki

La Nakashima-gawa est traversée par une série de jolis ponts en pierre datant du XVII ème siècle. Autrefois chaque pont menait à l'entrée d'un temple. Le plus connu des ponts est le Megane-bashi, pont aux lunettes. Il doit son nom au reflet de ses deux arches dans l'eau qui évoque une paire de lunette de l'ére Meji.

Les vieux ponts de Nagasaki
Les vieux ponts de Nagasaki
Les vieux ponts de Nagasaki
Les vieux ponts de Nagasaki
Les vieux ponts de Nagasaki
Les vieux ponts de Nagasaki
Les vieux ponts de Nagasaki
Nagasaki, Japon, mars 2017

Nagasaki, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0

Jérôme Martin Langlois : Diane et Endymion

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Jérôme Martin Langlois : Diane et Endymion

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Viktor Efimovich Popkov , Portrait de Serezha Rudkin, 1965

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Viktor Efimovich Popkov , Portrait de Serezha Rudkin,  1965

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Arnau Marin

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin
Arnau Marin

pour voir d'autres images d'Arnau Martin: https://www.instagram.com/arnaumarin/?hl=fr

Publié dans modèles et mannequins

Partager cet article

Repost 0

Alexander Novoskoltsev: Mozo con remo (1875)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Alexander Novoskoltsev: Mozo con remo (1875)

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet

Publié le par lesdiagonalesdutemps

la rue principale de Dejima

la rue principale de Dejima

Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet

La visite de Dejima était la principale raison de mon escale à Nagasaki qui est pourtant une ville qui possède bien des attraits. Je conseillerais donc à tout voyageur parcourant le Japon d'y faire halte. Je recommanderais bien sûr de visiter Dejima mais il me semble que pour que la visite soit profitable il faut avoir lu auparavant le chef d'oeuvre de David Mitchell et chef d'oeuvre du roman du XXI ème siècle: "Les mille automne de Jacob de Zoet".

Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet

Le roman raconte l'histoire de Jacob de Zoet débarquant dans le poste commercial de la Compagnie des Indes néerlandaise de Dejima en 1799. Il se prend d'amour pour une sage-femme au visage partiellement brûlé qui sera enlevée sous ses yeux et conduite dans un temple sinistre au sommet d'une montagne...

 

Plusieurs évènements décrits dans le roman ont réellement eut lieu, comme le bombardement de Dejima par le HMS Phaeton et le suicide rituel du magistrat Matsudaira de Nagasaki qui s'ensuivit. Le personnage principal, Jacob de Zoet, ressemble par certains côtés à Hendrik Doeff, auteur d'un ouvrage sur son séjour à Dejima.

Le titre fait référence au dicton japonais « mille automnes en une seule journée » (一日千秋), qui signifie « attendre impatiemment quelque chose ».

les hollandais cultivaient un jardin potager mais pour leur approvisionnement ils étaient dépendant presque complètement des japonais y compris pour l'eau!

les hollandais cultivaient un jardin potager mais pour leur approvisionnement ils étaient dépendant presque complètement des japonais y compris pour l'eau!

Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet

Dejima (出島?) est une ancienne île artificielle située dans la baie de Nagasaki et englobée depuis par la ville elle-même. C'était le lieu où les Néerlandais commerçaient avec les Japonais de 1641 à 1853. Dejima qui signifie « île extérieure1», est parfois aussi écrit Deshima (shima signifie « île » en japonais et se modifie phonétiquement en -jima).

Pendant cette période, les étrangers autres que les Néerlandais de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales(Vereenigde Oost-Indische Compagnie ou VOC) n'avaient pas le droit de commercer avec l'archipel nippon. Ces derniers n'avaient pas le droit de quitter l'île artificielle sur laquelle ils étaient installés .

Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
les responsables hollandais de Dejima allaient dument escortés faire allégeance au damyo local

les responsables hollandais de Dejima allaient dument escortés faire allégeance au damyo local

Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Pour leur reconstitution de la Dejima du début du XIX ème siècle, les responsables de l'opération ont bénéficié d'une grande quantité de documents. Les hollandais dans leur iles s'ennuyaient et ont beaucoup écrit et dessiné leur quotidien; de même ces étrangers intriguaient les japonais qui les ont beaucoup représenté.

Pour leur reconstitution de la Dejima du début du XIX ème siècle, les responsables de l'opération ont bénéficié d'une grande quantité de documents. Les hollandais dans leur iles s'ennuyaient et ont beaucoup écrit et dessiné leur quotidien; de même ces étrangers intriguaient les japonais qui les ont beaucoup représenté.

Construite dès 1634 sous les ordres du shogun Iemitsu Tokugawa, Dejima était auparavant isolée des terres sous la politiquesakoku et a été peu à peu entourée de terrains gagnés sur la mer. Elle n’atteindra néanmoins qu'une taille de 120 mètres sur 75 et sera finalement reliée à la terre ferme par un pont, dont le franchissement était lui-même surveillé tant du côté japonais que du côté néerlandais (ces derniers ayant également installé une porte qui fermait l'accès de l’île).

Après une chute significative du commerce au cours du xviie siècle (deux navires par an sont autorisés à accoster à Dejima), la VOC fait finalement faillite en 1798 et ses actifs sont cédés au gouvernement néerlandais.

Durant la Révolution et les guerres napoléoniennes, lorsque les Pays-Bas furent occupés, puis annexés par les Français, Dejima rompit ses liens avec la métropole. Ainsi, l'île restera le seul endroit au monde où ledrapeau néerlandais continuera de flotter durant cette période sous l’ordre de Hendrik Doeff.

Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet

À la suite de l'ouverture forcée par le Comodore Perry en 1854, le Bakufu (le gouvernement des shoguns) y installe en 1855 le Centre d'entraînement naval de Nagasaki destiné à permettre aux Japonais d'assimiler les techniques navales occidentales. Le centre sera d'ailleurs équipé du premier navire à vapeur japonais, leKankō Maru (offert par les Néerlandais). L'un des premiers amiraux nippons, Takeaki Enomoto, étudia dans ce centre de formation.

Après avoir obtenu des autorités nippones l’autorisation de faire du commerce dans la ville même de Nagasaki, les Néerlandais fermeront le poste de Dejima en 1857. L’île sera peu à peu englobée dans la ville de Nagasaki, par la récupération de terrains supplémentaires gagnés sur la mer. Au nord, elle est désormais baignée par la rivière Nakashima.

Maquette d'un bateau du type de ceux qui accostaient à Dejima

Maquette d'un bateau du type de ceux qui accostaient à Dejima

tenue des ouvriers japonais qui déchargeaient les navires

tenue des ouvriers japonais qui déchargeaient les navires

Dejima était essentiellement constituée d’entrepôts et de maisons d'habitation pour les Néerlandais, mais aussi de logements de fonction pour les fonctionnaires nippons.
Les marchands occidentaux étaient étroitement surveillés par des gardiens et autres veilleurs de nuit placés sous la responsabilité d'un superviseur, l'Otona.
Un certain nombre de commerçants assistés de 150 Tsuji (interprètes) y résidaient et étaient tous rémunérés par la VOC. Le représentant officiel de la compagnie, a été appelé Opperhoofd ou Kapitan. Cependant, le titre ne changea pas lorsque l'île tomba sous l'autorité de l'État néerlandais. Tout au long de cette période, le titulaire devait changer tous les ans, mais cela ne fut pas toujours le cas.

Dejima était directement placée sous la supervision centrale d’Edo, représenté par un préfet appelé Nagasaki bugyō, qui était responsable de tous les contacts entre les VOC avec toute personne se trouvant dans l'archipel japonais. Celui-ci inspectait également tout navire néerlandais qui arrivait à Dejima, et donc les voiles étaient saisies jusqu'à ce que le bâtiment ait décidé de partir. Les livres religieux (comme la bible) et des armes étaient scellées et confisqués. De plus, aucun service religieux n’était toléré à Dejima.

la balance qui servait à peser les denrées en particulier le sucre

la balance qui servait à peser les denrées en particulier le sucre

Les Néerlandais commercialiseront principalement de la soie, puis plus tard du sucre (qui deviendra alors la première denrée).
Des peaux de cerfs ou de requins seront également amenées du reste de l'Asie par les Occidentaux, qui feront aussi venir d'Europe des lainages et du verre (les Japonais leur fournissant essentiellement du cuivreet de l'argent.
Ce commerce sera d'ailleurs très profitable pour la VOC qui réalisera de confortables profits à hauteur de 50 %, voire plus. Ainsi, la charge financière que Dejima représentait pour la compagnie se trouvait largement amortie.

À cela s'ajoute à un système d'échanges commerciaux individuels organisé par le personnel de Dejima et les négociants néerlandais nommé Kanbang. Celui-ci était autorisé par le gouvernement japonais afin d'obtenir des livres et des instruments scientifiques, constituant ainsi une importante source de revenus pour les salariés. Plus de 10 000 ouvrages étrangers traitant de diverses questions scientifiques ont été vendus de cette manière, et deviendront pour les Japonais de la fin du XVIIIe et du début du xixe siècle, une source pour les « Études hollandaises », le rangaku.

Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet

C'est en 1922 que l'on prit conscience de l'importance historique du lieu. Le travail de restauration de l'île débuta en 1953.

Il existe actuellement un projet de restauration très avancé, qui comprend aussi bien la reconstruction des bâtiments que la reconstitution de l'île elle-même. À ce jour, le contour initial de l'île a été reconstitué, et les bâtiments ont été restaurés. Dejima est un des sites historiques majeurs de Nagasaki.

Les travaux de reconstitution de l'ancienne Dejima; ici dans l'ouverture de la porte on aperçoit la reconstruction du pont qui jadis était le seul moyen pour quitter l'ile. Le pont devrait être terminé à l'été 2017.

Les travaux de reconstitution de l'ancienne Dejima; ici dans l'ouverture de la porte on aperçoit la reconstruction du pont qui jadis était le seul moyen pour quitter l'ile. Le pont devrait être terminé à l'été 2017.

Dejima où sur les pas de Jacob de Zoet
Nagasaki, Japon, mars 2017

Nagasaki, Japon, mars 2017

Partager cet article

Repost 0