Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Michal Chelbin

Michal Chelbin

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Sascha Wolf | Photo Kosmas Pavlos

Sascha Wolf | Photo Kosmas Pavlos

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Photo Hedi Slimane

Photo Hedi Slimane

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Akram Zaatari

Akram Zaatari

Publié dans adolescent

Partager cet article

Repost 0

Károly Ferenczy

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Károly Ferenczy

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Le Président Emmanuel Macron à 12 ans

Publié le par lesdiagonalesdutemps

reblogué de l'excellent site: http://gcgazette.tumblr.com/

reblogué de l'excellent site: http://gcgazette.tumblr.com/

Partager cet article

Repost 0

En se promenant à Kyoto (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Partager cet article

Repost 0

Herbert James Draper, Portrait de Teddy, fils du lieutenant BWG Oates

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Herbert James Draper, Portrait de Teddy, fils du lieutenant BWG Oates

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Que la jeunesse

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Que la jeunesse
Ph. Lukas Roels

Ph. Lukas Roels

Que la jeunesse
Que la jeunesse
Robert Doisneau,   Garçon avec chat , 1950

Robert Doisneau, Garçon avec chat , 1950

Que la jeunesse

Publié dans adolescent

Partager cet article

Repost 0

Edmond d'Alexis Michalik au théâtre du Palais-Royal

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Edmond d'Alexis Michalik au théâtre du Palais-Royal
Edmond d'Alexis Michalik au théâtre du Palais-Royal

Edmond, le nouveau spectacle d'Alexis Michalik offre une bonne soirée de divertissement théâtral. Nous sommes en 1897, Edmond Rostand (Guillaume Sentou) n'a pas encore trente ans, deux enfants et peu d'argent, sa dernière pièce "La princesse lointaine" a fait un four et il n'a rien écrit depuis deux ans. Alors que Feydeaului, triomphe avec "Le dindon". Heureusement le grand acteur Constant Coquelin (Pierre Forest) a aimé sa "Princesse". Il lui propose d'écrire une pièce pour lui. Mais, il faut qu'elle soit prête dans deux mois. Comment faire lorsque depuis deux ans on ne parvient plus à terminer un acte! "Edmond" raconte comment l'inspiration viendra à Rostand pour écrire Cyrano de Bergerac et comment avec l'aide de Coquelin il parviendra à monter Cyrano en dépit des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs (deux truands corse!!!) et de la jalousie de sa femme.

Edmond d'Alexis Michalik au théâtre du Palais-Royal

Il ne faut pas être trop pointilleux sur la vérité historique d'"Edmond" qui prend beaucoup de liberté avec les faits; il reste que ce qui a inspiré Rostand pour la scène du balcon, et est habilement adapté par Michalik dans "Edmond", serait véridique. Dans sa jeunesse, le poète aurait effectivement aidé Jérôme Faduilhe dans sa cour, jusque-là infructueuse, à une certaine Marie Castain : il lui avait écrit ses lettres d'amour. Réelle aussi l'anecdote qu'avant la première de Cyrano qui lui apportera la gloire, quelques minutes avant le levé de rideau, Rostand, pressentant un fiasco, demanda pardon à la troupe de l'avoir entraînée dans « cette effrayante aventure ».

En revanche Ravel, dont on comprend pas très bien ce qu'il vient faire là, n'a pas composé son "boléro" en 1897, mais trente ans plus tard. Michalik a sans doute pensé que la présence du compositeur renforcerait, comme celle de Feydeau, Courteline et Sarah Bernharth (très réussie la prestation de Valérie Vogt dans le rôle de la diva),  le tableau de l'époque.   

Comme toujours avec Michalik ça déménage au sens propre comme au figuré puisque si le rythme ne faiblit jamais se sont aussi les acteurs qui changent les décors. Ceux-ci réduit au minimum sont néanmoins astucieux. Les comédiens sont tous épatants et mouillent la redingote. Une mention spéciale pour Pierre Forest qui en Coquelin a beaucoup de présence. On est devant un vrai théâtre de tréteaux. On imaginerait bien la troupe des dynamiques douze comédiens, qui chacun endosse l'habit de plusieurs personnages durant la représentation, jouer en plein air sur les places des marchés. Certain comédiens n'hésitent pas à jouer "gros"; leurs effets, en particulier ceux du duo des producteurs corses, semblent plus fait pour attraper l'attention du chaland traversant le champ de foire que pour séduire le spectateur assis sur le fauteuil pourpre et pelucheux d'un théâtre. D'où une certaine gène de voir ce théâtre populaire se donner dans une des salles "les plus bourgeoise" de Paris: "Le Palais-Royal". J'ai déboursé près de 50 € pour une place de deuxième catégorie à la visibilité moyenne.

"Edmond" est une farce vaudevillesque dans laquelle s'immisce d'intéressante considérations sur le monde du théâtre.  

Edmond d'Alexis Michalik au théâtre du Palais-Royal

Partager cet article

Repost 0

Mausolée du Dauphin de France (cathédrale de Sens)1777

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Mausolée du Dauphin de France (cathédrale de Sens)1777
photo: G.C. Merci à J.M.C. pour l'envoi de ces photos

photo: G.C. Merci à J.M.C. pour l'envoi de ces photos

Publié dans sculpture

Partager cet article

Repost 0

Francesco Mazzola, appelé Parmigianino, Bow Carving Amor , vers 1533-35

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Francesco Mazzola, appelé Parmigianino, Bow Carving Amor , vers 1533-35

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Thomas Gainsborough, Elizabeth et Thomas Linley , 1768

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Thomas Gainsborough, Elizabeth et Thomas Linley , 1768

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0