Wim Heldens

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

Heldens Wenders est né en 1954 à Sittard, dans le sud des Pays-Bas. Il a montré une fascination obsessionnelle du dessin dès son plus jeune âge. Malgrè son talent précoce il n'a pas été admis dans les écoles d'art de son pays. Déçu, mais toujours déterminé, il a fait acte de candidture à l'Kunstacademie de Francfort en Allemagne en 1974 où il a été immédiatement accepté. Mais quand la bonne nouvelle lui est arrivée, il venait de déménager à Amsterdam.  Il a décidé qu'ayant prouvé sa valeur à lui-même, il  préférait suivre sa propre voie. Il a réussi à vivre essentiellement de commandes de portraits. Heldens voit ce genre de peinture comme un moyen d'explorer la condition humaine d'une manière plus générale possible. Alors quetout autour de lui, la révolution moderniste en matière d'art a été progressivement acceptée comme une norme générale, Heldens se réclame des techniques explorées à Renaissance. Le traitement de la lumière par Wim Heldens rappelle celui des maîtres de la peinture hollandaise du 17e siècle comme Vermeer, Terburg et Nicolaes Maes.

Il a commencé à montrer régulièrement son travail à la fin des années 70. Divers voyages en Italie dans les années soixante-dix ont été une grande stimulation en particulier la découverte de Carravage. Dans la période 1990 - 95 Heldens partage son temps entre New York et Amsterdam. Il expose à la galerie Henoch à SoHo, plus tard à la Galerie Ganymède et l'Open Studio PS122 à New York.

Depuis 1995 a de plus en plus centré son travail sur ​​Amsterdam, où il a trouvé pour ses toiles de plus en plus en demande. Son ambition aujourd'hui est de représenté la polyvalence du drame humain dans la vie contemporaine. La psychologie qui a toujours été présente derrière son travail est progressivement devenue plus complexe et plus ambiguë. Cette évolution se traduit par plus de clairs-obscurs, des contrastes plus nets...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans peinture

Commenter cet article