Venise vu du pont du paquebot, un soir d'octobre

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Venise produit un curieux effet d'escamotage. L'ensemble est tellement saisissant qu'on ne remarque plus aucun détail. Tout est si parfaitement stupéfiant que rien n'y étonne plus. Le superbe à tous les coins de canaux devient normal, et à force invisible.

 

Renaud Camus, Vigiles, page 96


 

kastor-8881.JPG

 

kastor-8882.JPG

 

kastor-8887.JPG

 

kastor-8888.JPG

 

kastor-8890.jpg

 

kastor-8891.JPG

 

kastor-8893.jpg

 

kastor-8894.jpg

 

kastor-8895.jpg

 

kastor-8898.JPG

 

kastor-8901.JPG

 

kastor-8903.jpg

 

kastor-8905.JPG

 

kastor-8907.JPG

 

kastor-8909.jpg

 

kastor-8911.jpg

 

kastor-8912.JPG

 

kastor-8914.jpg

 

kastor-8916.JPG

Venise, Italie, octobre 2012

 

Même si, je n'approuve pas que les énormes navires de croisière et autre paquebots de ligne et ferry empreinte le canal de la Giudecca, alors qu'il pourrait s'éloigner directement du port de Venise, avouez qu'il aurait été stupide de manquer un tel spectacle...  

 

Pour retrouver Venise sur le blog: Le marchand de Venise ,  Paolo Baruffaldi et la galerie Bac Art à Venise,  Intrépides moineaux de Venise,  Rencontre de Matta et de Mitoraj dans une galerie de Venise,  Pourquoi Venise? ,  Coming of age au Peggy Guggenheim de Venise,  Pour se souvenir de Rome et les barbares au Palazzo Grassi à Venise,  vitrines à Venise,  Deux amis à VeniseRétrospective Capogrossi au musée Guggenheim de VeniseVenise vu du pont du paquebot, un soir d'octobre

Commenter cet article