Un Renaud mystèrieux

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Il se trouve que j'ai récemment acquis un scanner qui permet de transformer mes anciennes diapositives et mes films 24x36 en images numériques. Ce qui veut dire que si mon courage, extrêmement aléatoire le permet, il devrait donc y avoir, sur le blog, dans les mois qui suivent, plus de mes photographies, qui se trouvent le plus souvent dans la rubrique, qui ne contient qu'elles, images volées des temps enfuis. Ce préambule pour prévenir ceux qui n'aiment pas mes photographies, ce qui est bien leur droit, et qui ne sont pas masochistes de passer à un autre blog plus conforme à leurs attentes.

Si, pour la plupart de mes photographies, je me souviens du lieu, du moment et bien sûr, lorsque c'est le cas du modèle, parfois même je me souviens de l'instant précis du déclic, du temps qu'il faisait, de l'heure, des moindres détails... Pour d'autres il en va tout autrement. Par exemple des clichés ci-dessous. Je ne me souviens de rien et ai tout oublier du garçon qui s'y trouve. Comme je suis un garçon ordonné, tout du moins sporadiquement et qu'il faut bien aider la police, j'ai noté, dans le classeur dans lequel sont rangées les bandes de négatifs des années 1980 à 1983, la date des prises de vues, avril 1981, le lieu, Paris et le nom du garçon Renaud, voilà, je ne sais rien d'autre... Ce garçon devrait avoir aujourd'hui un peu moins de cinquante ans. Si ce Renaud se reconnait ou de ses amis l'identifie, qu'il me fasse un signe. Je n'aime rien plus que de recevoir des messages des temps enfuis...

 


PICT0111

PICT0120

PICT0121

PICT0123_2

PICT0124

PICT0129

PICT0112

PICT0115

PICT0128


Commenter cet article