Un mobile, c'est comme un employé de la fourrière. C'est un employé de la fourrière pour le vent.

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Calder_jpg
The star (1960)

"L'important, c'est que le mobile attrape le vent. Un mobile, c'est comme un employé de la fourrière.
          C'est un employé de la fourrière pour le vent.
          Comme un employé de la fourrière attrape n'importe quel chien, le mobile attrape n'importe quel vent qu'il soit bon ou mauvais. Moi-même je suis comme mes mobiles, quand je suis dans la rue j'attrape aussi des choses."
Alexander Calder

Publié dans citations

Commenter cet article