un Boldini découvert dans un appartement parisien inhabité depuis plus de 70 ans

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 




Derrière la porte d'un appartement parisien, sous une épaisse couche de poussière dormait un véritable trésor fait d'objets de meubles et de tableaux dont une peinture de l'artiste italien du XIXe siècle Giovanni Boldini.

La femme qui possédait l'appartement était parti pour le sud de la France avant la seconde guerre mondiale et n'y revint jamais.

Mais quand elle est morte à 91 ans récemment, des experts ont été chargés de dresser l'inventaire de ses biens remisés dans un appartement près de l'église de la Trinité, entre Pigalle et l'opéra.

Les experts ont découvert après avoir brisé des murs de toiles d'araignées. Un expert dit que c'était comme arriver dans le château de la belle au bois dormant, où le temps serait toujours celui de 1900.

« Il y avait une odeur de vieille poussière, » dit Olivier Choppin-Janvry, qui a fait la découverte. Il a repéré une autruche en peluche et un Mickey datant d'avant la guerre, mais aussi une table de toilette exquise.

Mais il a dit que son coeur lui a manqué quand il aperçut un magnifique tableau d'une femme vêtue d'une robe de soirée en mousseline rose.

La peinture a été peinte par Boldini et le sujet, une belle française qui s'est avérée être une ancienne muse de l'artiste qui était la grand mère de la femme qui avait quitté l'appartement depuis plus d'un demi-siècle.

Le modèle est Marthe de Florian, une actrice qui est eu une longue liste de fervents admirateurs, dont elle avait gardé les lettres amour soigneusement ornées de rubans et étaient toujours à l'endroit où la belle les avait abandonnées. Parmi les admirateurs de la dame on compte George Clemenceau, mais aussi Boldini.

L'expert Marc Ottavi, a eu une intuition que la peinture était de Boldini, mais il n'a trouvé aucun enregistrement de la peinture qui n'a été jamais exposé.

Mais la probalité de l'attribution a Boldini a été renforcée lorsque M. Choppin-Janvry a trouvé une carte de visite avec un billet d'amour griffonnées par Boldini d'une écriture particulièrement fine.
Il a été finalement trouvé une référence à l'œuvre dans un livre de compte tenu par la veuve de l'artiste, qui indique qu'il a été peint en 1898 quand mademoiselle de Florian avait 24 ans.

L'estimation de départ pour la peinture était de 300 000 €, mais il a été adjugé pour 2,1 millions €, le record mondial pour l'artiste. L'histoire du tableau n'est pas pour rien dans ce sommet.






le fameux tableau de Boldini


Publié dans peinture

Commenter cet article

steph 17/09/2014 01:24

cet appartement situé au 26 rue d'aumale

B.A. 17/09/2014 18:08

merci pour cette information.

Bruno 06/07/2013 18:41

Très belle histoire !
Enfin, si je n'avais jamais fait les vitres pendant 70 ans...
Ah oui, aussi, ne PAS ouvrir le frigo ! :-)