un atelier aux Batignolles par Fantin-Latour

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

J'aime beaucoup ces tableaux qui représente d'une façon un peu idéalisée les grands noms de l'art des temps passés comme cet atelier aux Batignolles. Pour les lecteurs peu habitués à Paris je précise que les Batignolles est un quartier de Paris, délimité à l'est par l'avenue de Clichy et au sud par le boulevard des Batignolles; au numéro 21, il y avait un café appelé "Café Guerbois" qui était très populaire dans la seconde moitié du XIXe siècle. Il était fréquenté par des artistes, peintres, écrivains et musiciens célébres qui provoquaient des rassemblements animés. Le café Guerbois était devenu un temple des art avant-garde de l'époque. Il assidûment réuni plusieurs des personnages qui apparaissent dans ce tableau de Fantin-Latour qui les réuni d'une manière plus improbable dans l'atelier de Manetqui était situé dans le quartier desBatignolles.

On voit autour de Manet de gauche à droite, le peintre allemand Otto Scholderer, grand ami de Manet et de Fantin-Latour, qu'il avait rencontré en 1857 lors de son premier voyage à Paris qu'il avait fait pour étudier les travaux de Courbet. A côté de lui, l'homme au chapeau qui soigneusement observe Manet est Renoir, un autre habitué du café Guerbois.Le personnage qui regarde au loin est Zola, défenseur des artistes rejetés par les critiques officielles. En 1866 il a publié un article sur Manet le présentant comme l'un des grands artistes de l'avenir. Depuis une forte amitié  unissait Manetl et Zola. Derrière lui, dans le fond, c'est Edmond Maître, un fonctionnaire de la ville de Paris, pianiste amateur et ami de Latour en raison du grand amour que les deux hommes portaient à la musique. Le peintre Frédéric Bazille, est l'homme au pantalon à carreaux, à côté d'Emile Zola. Presque caché par Bazille se trouve Claude Monet. Au premier plan, assis sur une chaise et posant pourManet nous avons Zacharie Astruc, peintre, sculpteur et poète, ami de Fantin-Latour et l'un des critiques d'art importants grand admirateur de Manet. Par ailleurs, la statue de la déesse Minerve préside cette réunion dans l'atelier desBatignolles. Ce tableau, peint en 1870, est exposée au musée d'Orsay , à Paris.

Publié dans peinture

Commenter cet article

antoine 07/01/2013 14:28

Un romancier a mis récemment Fantin-Latour à l'honneur, dans un roman, "Un coin de table" (édition de Fallois), racontant la composition du célèbre tableau conservé au musée d'Orsay, représentant
de jeunes littérateurs, dont Verlaine et Rimbaud. Il s'agit de Claude Chevreuil, l'ami de Roger Peyrefitte, co-signataire des 3 tomes des "Propos secrets".

lesdiagonalesdutemps 07/01/2013 14:50



merci pour cette précieuse information, encore un livre à ajouter à ma liste de lecture!