Tony Patrioli

Publié le par lesdiagonalesdutemps


.patrioli2004041616394088


Tony Patrioli est né à Manerbio, près de Brescia, en 1941 et a vécu son enfance à Leno. Tout juste adolescent il suit sa famille qui déménage à Milan. Son premier emploi est celui de serveur dans un Grand Hôtel de luxe de Milan.

patrioli2007112516094088

Il commence à photographier en 1965 pour, comme il le confesse, retenir le souvenir de ses amours, exclusivement des adolescents et des jeunes hommes.
Il commence à publier ses photographies au milieu des années 70. Pour parfaire sa technique il suit des cours dans une école de photographie de Milan où il obtient un diplôme de photographe pour la publicité. Mais s’est au service de la photo érotique qu’il met son nouveau savoir. Pourtant c’est le portrait qui a sa préférence, mais toujours de beaux garçons. Désormais photographe professionnel il réalise aussi des reportages et des publicités.



patrioligianni1103.

Contrairement à d'autres photographes de nu masculin italien, comme Angelo Frontoni, Aldo Fallai, Gian Paolo Barbieri ou Dino Pedriali, Tony Patrioli s’est immédiatement et explicitement situé comme gay. Il a  déclaré qu’il était homosexuel déjà dans les années soixante-dix.
De 1976 à 1986 Tony Patrioli a vendu ses photos érotiques softcores d'abord, puis hardcores, dans de nombreux  magazines, italiens et étrangers en particulier ceux du nord de l’Europe.

patrioli2007112516184088

patrioli2007112516364088


Récemment il expliquait ses ambitions artistiques et sa méthode: << Je n'ai jamais soulevé la question de l’introspection. J'ai avant tout voulu retenir  la mémoire de mes amitiés. Je voulais faire ressortir le meilleur dans la personne que je photographiais. Pour un portrait, il est nécessaire que le modèle soit complètement détendu. Il faut aussi que le photographe soit également calme et froid. j'ai toujours fait mes photos dans une atmosphère d'amitié. Vous ne pouvez pas prendre une personne dans la rue et lui dire: "maintenant je vais vous photographier”. Ce que j’ai photographié se sont mes belles histoire avec de beaux garçons.>>.

patrioli2007112516104088

.

Après les portraits, Patrioli a abordé la photo de nu, poussé par la demande des magazines d’alors, dans l’esprit d’être dans la continuité de celles que prenait von Gloeden à Taormine au début du XX ème siècle. Les photo de Patrioli ont de nombreux points communs avec celles du baron allemand. Les modèles jouent parfois dans des reconstructions antiques ce qui n’est pas la partie plus intéressante du photographe italien. Dans les images de Patrioli, les garçons sont presque toujours face à l’objectif dans des plans assez serrés, dans des poses à la fois naturelles et figées très souvent dans la nature en éclairage naturel, peu de photos prises dans des intérieurs. Patrioli prend également très rarement ses sujets en plein mouvement. Il utilise des appareils 24x36 chargés tantôt en pellicule couleur, tantôt en pellicule en noir et blanc.

patrioli2007112516204088

patrioli2007112516454088.

Une des ambitions du photographe était de témoigner, à son époque, de la beauté du jeune mâle italien et plus largement de celle des garçons des rivages méditerranéens. Il intitule d’ailleurs son premier recueil de photos publié en librairie, en 1984 “Mediterraneo”. L’album connaît un succès qui dépasse largement les frontières italiennes et connaît plusieurs éditions à l’étranger notamment en France et aux USA. Dans ce livre Patrioli propose un type très particulier de garçon, d’environ dix-huit ans, la peau foncée, un peu “sauvage” et un peu “félin”, et surtout très Méditerranéen que l’on peut qualifier de pasolinien.



patrioli562


.
En grande partie de façon inconsciente de la part du photographe les clichés de Patrioli sont un précieux témoignage sur les dernières années du pan sexuel d'une culture méditerranéenne, qui a maintenant disparu en Italie, tué par l’avènement de la "révolution sexuelle". Avant celle-ci les garçons auxquels on interdisait les relations hétérosexuelles avant le mariage s’adonnaient volontiers, par compensation en quelque sorte à des jeux homoerotiques. Les modèles sont souvent des jeunes du sud de l'Italie qui visiblement apprécient le jeu narcissique proposé par le photographe et voyaient là peut être aussi une opportunité à une activité sexuelle dont les mentalités d’alors les privaient.

Mais le succès des photos de Patrioli va décliner dès le milieu des années 80, en raison de la quasi disparition du monde qui générait les modèles du photographe et surtout par la disparition progressive du marché intéressés par les photos “softcore”, et surtout le triomphe des photos de nu selon le modèles esthétique gay américain conduisent Patrioli à se retirer du marché.

patrioli1532

patrioli892  patrioli891
.

Il y a quelques années, après la mort d’un ami très cher Tony Patrioli quitte Milan pour aller soigner sa mère à Brescia, ville dans laquelle il vit toujours. Il ne photographie plus aujourd’hui que pour son propre plaisir. Toutefois Il se dit très heureux de son expérience passée de photographe et que tous les meilleurs moments de sa vie sont liés à une photo.
Dans une ville qu’il qualifie de bigote, il est un membre actif de la communauté gay.
Patrioli a le projet de publier une nouvelle anthologie de ses images en noir et blanc. Il veut aussi écrire un livre  dans lequel il raconterait comment ses photos sont nées et leur arrière-plan.

by the Italian photographer Patrioli.

Pour acheter des photos de Tony Patrioli:
Tony Patrioli
CP 10273
20110 Milano, Italie.

patrioli260_2 patrioli260_3 

Publié dans photographe

Commenter cet article