Thomas Eakins

Publié le par lesdiagonalesdutemps

La toile est merveilleuse lorsque l'on trouve un billet de cette qualité sur un peintre dont je fais souvent référence, comment faire autrement lorsque l'on parle de la peinture américaine ou la représentation de la beauté masculine en peinture. Voila un texte et un choix d'images remarquable raptée sur le blog de Fred A. Je vous incite à aller visiter cette adresse: http://fredsmuseum.blogspot.fr/. Vous ferez connaissance avec un site d'une totale originalité qui devrait ravir tous ceux qui s'intéressent à l'histoire des activités pugilistiques, mais il y a encore bien d'autres choses chez Fred A.

Revenons au billet que vous pouvez découvrir ci-dessous, assez atypique dans le blog d'où il vient, son sujet Thomas Eakins parle d'un peintre relativement méconnu en France bien que le musée d'Orsay, il y a quelques lui ait consacré une belle rétrospective. Eakins a une importance énorme dans la peinture américaine. Il est bon de le rappeler quand il y a quelques semaines, on a pu lire ou entendre qu'Edward Hopper, à l'occasion de la grande exposition au Grand Palais, était le père  de la peinture américaine ce qui était aussi stupide que de dire que Léonard de Vinci est le père de la peinture italienne. On voit que Thomas Eakins une génération avant Hopper est également un peintre de première grandeur mais j'ajouterais qu'il y en eut d'autres avant lui dans son pays. Il est aussi le premier chantre moderne de la virilité dans l'art. 

 


Thomas Eakins: étudiants, boxeurs et lutteurs

Les origines du "scandale" Eakins sont peut-être à rechercher dans la série des activités de plein air où l'on voit des étudiants, photographiés dans une prairie idéale, tirant sur une corde.

eakins_nude_study.jpg
(Tug of war, détail)
TE2_150__3w_mdn1_detail.jpg
photos de lutte
Thomas-Eakins-Wrestlers-vers-1883.jpg
(ci-dessous un autre tirage de la même photographie)
tumblr_mav3or5X1J1qdfsh0o1_500.jpg

2013-02-10_144701+2.jpg

432639899_ef74cf6186.jpg
boxe
1985_68_2_1024+3_l.jpg

1985_68_2_4812_l.jpg


Qui a pu connaître du vivant d'Eakins ces clichés? Furent-ils assez scandaleux pour qu'il n'en fit jamais le moindre tableau?
Après la fondation de la Ligue des étudiants d'art, Eakins réalisa des portraits de pratiquement tous les étudiants passés par son atelier.
En voici quelques uns:
 
Douglass M. Hall, entré à la PAFA en 1885, et membre de l'ASL de 1887 à 1890 ne nous est connu que par ce portrait. Il n'eut pas de carrière artistique et mourut fou à l'âge de 44 ans, peut-être des suites de la syphilis:

1889c+Portrait+of+Douglass+Morgan+Hall+o

Le personnage central de L'ASL est Samuel Murray. Professeur en second après 1892, il partagea l'atelier d'Eakins où il vécut jeune homme, et s'occupa de lui lorsqu'il devint impotent. La nature exacte des relations entre Eakins et Murray continue à intriguer (ou à faire fantasmer) les critiques.
  
ci-dessous le portraits de Murray par Eakins

1889+Portrait+of+Samuel+Murray.jpg

1890c+Samuel+Murray.jpg
Les rumeurs sur leur relation ont été probablement par les photos ci-dessous de Sam Murray par Eakins.


murray041.jpg
détail 
Sans+titre+-+30.jpg
Sam de dos
022.jpg
Sam chevauchant Billy, le cheval d'Eakins

sam+murray+on+billyl.jpg

1985_68_2_496_l.jpg
étude de mouvement des mêmes

2013-02-10_151151.jpg


Eakins chevauchant Billy
1985_68_2_304a_l.jpg
Murray accompagna Eakins lors de plusieurs de ses visites à Whitman; en 1892 à la mort de Witman, ils réalisèrent ensemble un masque funéraire du poète.

Whitman+death+mask.jpg
Samuel Murray devint un sculpteur célèbre: il laisse ces statuettes de son maître.

murray+eakins+seated.jpg

%27Thomas_Eakins%27,_painted_plaster_wit

Quelques exemples des séries de nus photographiés par Eakins

(modèles non identifiés)
i_1886_img02.jpg

i_1884_img01.jpg
Joseph Smith
joseph+smith+std.jpg



 Portrait de l'étudiant d'Art, James Wright

455px-The-Art-Student-%28or-Portrait-of-

James Wright et Charles Brinton Cox, en garde dans l'atelier

james+wright+and+charles+brinton+cox.jpg

Charles Cox peignant

cjarles+cox+painting_001837.jpg

Thomas (dit Tom) Eagan, devint businessman et ne se remit à la peinture qu'une fois en retraite. Ses tableaux ne sont pas connus.

Portrait_of_Thomas_Eagan.jpg
Tom Eagan nu posant devant un paravent

1985_68_2_437_l2.jpg

tom+eagan2_l.jpg

1985_68_2_438_l.jpg

Tom+Eagen,+1889+photos+by+Thomas+Eakins.

eakins-duo-280.jpg
Modèle non identifié

1985_68_2_423a_l.jpg

1985_68_2_422a_l.jpg


Plus étonnant, car à l'écart de ces séries d'étudiants, on trouve parmi les clichés célèbres d'Eakins plusieurs photos d'un modèle (qui n'était pas membre de la Ligue) et qu'on identifie généralement comme Bill Duckett.

tumblr_ljytnyfmad1qfo87ro1_500.jpg
cyanotype
ThomasEakins_Reclining+Male+Nude.jpg
cliché complet
1985_68_2_416_l.jpg
Bill tenant un vase
1985_68_2_410_l.jpg
Bill Duckett, orphelin, était le cocher de Whitman qui semble avoir longtemps espéré en faire un écrivain susceptible de raconter les années durant lesquelles ils vécurent ensemble (Bill habita avec Whitman de 12 ans à 18 ans, il l'accompagna dans tous ses voyages durant cette période).
 
Ci-dessous deux photographies de Whitman et Duckett (pas par Eakins)


Walt_Whitman_and_Bill_Duckett.jpg

 wagon-md.jpg
Le poète et l'ouvrier rompirent en 1889, époque où Eakins réalisa les clichés de Duckett. On ne dispose que de très peu d'information sur ce qu'il advint de Duckett après 1890.

bill+ducket+srand_l.jpg


En 1889, Eakins et Murray fréquentent les salles de boxe, à le recherche d'un modèle. Leur choix se porte sur Billy Smith, alors un poids léger canadien presque inconnu, quoique déjà réputé pour sa brutalité. On le surnommera plus tard "Mysterious Billy Smith".

mckeeverindex.jpeg

2013-02-12_170055.jpg

smith-mysterious-billy-11.jpg
Curieusement, Eakins, qui produira trois tableaux majeurs avec Billy Smith ne le représentera jamais en action. Même victorieux (dans Salutat) il reste une sorte d'anti-héros solitaire.

Témoignage de Billy Smith (1871-1937):
C'était en 1898, que M. Eakins vint dans ma salle de boxe chercher un modèle pour son premier tableau de boxe, intitulé Entre les rounds. Il me choisit... Pour moi, M. Eakins était un gentleman et un artiste, et le réaliste des réalistes... Je remarquai une ombre au-dessus de ma lèvre supérieure, et je demandai à M. Eakins ce que c'était, il dit que c'était ma moustache, j'aurais voulu l'enlever, mais elle était là et elle y est restée. Vous voyez à quel point c'était un réaliste...
 

Beetween rounds études


Billy_Smith.png

Eakins_-_Billy_Smith.png

amp06015.jpg

En effet on a même pu identifier les autres personnages du tableau. Derrière Smith, Elwood Mc Closkey surnommé "le vieux cheval de bataille"; Billy Mc Carney lui donne de l'air. A la table se trouce Clarence W. Cranmer, journaliste sportif local et ami d'Eakins.


rounds.jpg


Dans Salutat, Murray apparait à droite, devant le père d'Eakins dans la tribune.

murray+salutatjpg.jpg


Study_for_Salutat.jpg

Salutat2.jpg

C'est Elwood Mc Closkey, l'homme à la serviette qui remplaça finalement un boxeur défaillant pour l'adversaire deTaking the Count. Les esquisses montrent qu'à son habitude, Eakins fit poser ses modèles nus.

Première esquisse
2013-02-12_170606.jpg

2013-01-20_224146.jpg

La présence à l'arrière plan des mêmes affiches que dans Entre les rounds paraît indiquer qu'Eakins a voulu représenter deux phases (sinon trois) d'un même combat, même s'il ne les a pas peintes dans le déroulement chronologique.

eakins+the+count.jpg
En 1899, Samuel Murray réalisa cette statuette du boxeur, avec pour modèle le même Billy Smith.

murray.jpg



Ces photos rares témoignent sans doute du fait qu'Eakins chercha longtemps à réaliser un tableau de lutte. Alors qu’il ne le fera qu’en 1899, les clichés auraient été pris vers 1892.


1985_68_2_432a_l.jpg

1985_68_2_433_al.jpg

1985_68_2_434a_l.jpg

1985_68_2_435a_l.jpg



La photo qui servit de base au tableau aurait été prise dans l'atelier d'Eakins le 22 mai 1899.

Wrestlers_in_Eakins_studio_-_Thomas_Eaki
Selon les souvenirs de Cranmer qui lui procura les athlètes, le lutteur du dessus était Joseph Mc Cann, également champion de boxe.
 

Version inachevée, probablement postérieure à l'étude finale
1-2-34-25-ExplorePAHistory-a0c1y3-a_349.

 art19-1899thomaseakinssk+4.jpg
Le tableau, conformément à l'étude, comprend, au moins, un deuxième tableau
Eakins,_Thomas_-_Wrestlers_1899.jpg
2013-02-12_172344.jpg
A la différence de pratiquement tous les tableaux qui le précèdent, la représentation d'Eakins saisit les lutteurs au sol, dans une pose d'une lascivité inconnue. Il est en cela comparable au tableau de George Luks (1905).


luks+1905+boston.jpg
Luks étude des Lutteurs
1905+c+Study+for+The+Wrestlers+conte%CC%
Eakins a inspiré des générations d'artistes, non seulement dans le traitement du sport, mais aussi dans celui du nu. On citera par exemple ce collage-montage deJohn O'Reilly (né en 1930, à droite dans la composition) Dans l'atelier d'Eakins.


eakins445410.JPG

L'un de ses plus fervents admirateurs est Philip Gladstone qui a tiré de nombreuses versions picturales des photographies d'Eakins. Si la virtuosité du pinceau du maître n'est pas toujours au rendez-vous, le rendu est compensé par l'humour de ses représentations, comme dans la série des musées:

Gladstone d'après Eakins

philip-gladstone-art-male-nude-museum-ea
d'après John Singer Sargent

tumblr_mezjdv3xdf1qag9hro1_500.jpg

Thomas Eakins: en ramant et en nageant



Detail_max_schmitt_in_a_single_scull_tho
Thomas Eakins Autoportrait en rameur

Après des études plus ou moins assidues dans l'atelier de Gérome à Paris (ce qui fait de lui l'héritier des derniers pompiers) Thomas Eakins a fondé pratiquement ex-nihilo le courant du réalisme américain. Peintre-né, instinctif, il sait dès ses débuts trouver par la peinture, un style qui transcende le peu qui nous reste de ses dessins académiques:

Eakins+Torso+of+a+Man..jpg

Study+of+a+Man.+Black+chalk+and+graphite

Study+of+a+Man+Looking+Down.+Black+chalk

eakins+Man+Pulling+a+Rope.+Black+chalk+a

456px-Nude_man_with_beard_G9.jpg

461px-Nude_man_seated.png

Eakins_-_Nude_man_seated.png

Study_of_a_Nude_Man.png

Study_of_a_Nude_Man_(The_Strong_Man).png

Dès 1871 Eakins construit sa renommée sur des tableaux consacrés à un sujet unique (il en produit 24 en quatre ans), les rameurs, fait sans précédent qui contribue à faire entrer dans la représentation picturale ce sport à travers lequel Eakins, pratiquant lui-même, redresse l'image d'une certaine féminité ou préciosité associée à l'activité artistique. 
Son premier modèle est son ami Max Schmitt, champion amateur d'aviron qui fait des études de droit:

Etude Max Schmitt
3653744_3af879e972_l.jpeg
Ci-dessous, une photographie de Schmitt à l'époque des premiers tableaux d'aviron (Eakins n'en est pas l'auteur, il n'achètera son premier appareil photo qu'une dizaine d'années plus tard).

 schmitt.jpg
 
On constate par ce détail que le personnage est traité avec un réalisme stupéfiant.

Thomas-Eakins-The-Champion-Single-Sculls

Le tableau complet, où Eakins lui-même apparaît dans le lointain sous sa signature (comme vu plus haut).

 sculls.jpg
   

A Max Schmitt succèdent rapidement comme modèle des professionnels des compétitions d'aviron, comme les frères Biglin.

John Biglin dans un skull simple
John_Biglin_in_a_Single_Scull_Thomas_Eak
du moins deux des frères
 Biglins_1.gif

oarsmen.jpeg

ex-2387-4.jpg
  
Pendant une dizaine d'années Eakins ne reviendra pas au sujet du sport, enchaînant les portraits et les sujets de commande, en plus de quelques nus féminins, jusqu'à ce que Edward Hornor Coates, dirigeant de la Pennsylvania Académie of Fine Arts où enseigne Eakins, ne lui passe commande d'un tableau de son choix pour la somme astronomique de 800 dollars.

Ce tableau, qui est peut-être le plus célèbre aujourd'hui des tableaux américains du 19è siècle c'est Swimming(Eakins ne le désignera que sous ce nom, en 1885, puis Les Nageurs en 1886. Le titre The Swimming Hole, sera fabriqué par sa veuve en 1917, qui invoque un prétexte littéraire, le poème The Ole swimming Hole pour la réapparition du tableau qui n'aura connu avant 1917 que deux expositions éphémères). Coates en effet, refuse la commission arguant qu'il espérait un tableau qui pût être suspendu aux murs de  l’Académie de Philadelphie, un sujet "plus acceptable". Il choisit à la place The Pathetic Song, sans revoir le montant de la commission.

Swimming_hole.jpg
Ce n'était pas la nudité qui n'était pas "acceptable", Eakins avait d'ailleurs pris soin de ne révéler dans sa composition aucun des sexes de ses modèles mais plutôt le fait que Coates et son entourage pouvaient reconnaître chacun des personnages, et parmi eux quatre des étudiants d'Eakins, que la direction de l'Académie lui avait formellement interdit d'utiliser comme modèles, ou de faire poser les uns pour les autres, comme Eakins en avait pris l'habitude.

On voit Eakins jeune étudiant dans le tableau du philadelphian, et principalement peintre de paysage, Charles Lewis Fussell (qu'on estime peint entre 1860et 1865).

Charles_Lewis_Fussell_-_A_Young_Art_Stud


Modèles posant à L'Académie de Philadelphie, avec cache-sexe selon les recommandations de la direction:
 

eakinsadam16.jpg

eakinsadam27.jpg
Persuadé que l'étude du nu était l'unique moyen d'enseigner la peinture, Eakins, avait entraîné tous les ateliers de l'Académie dans une vaste exploration photographique particulièrement du nu masculin.


Des documents photographiques attribués indifféremment aux "membres du cercle d'Eakins" témoignent de cette activité qui suscitera même l'intérêt de Muybridge, spécialiste de l'étude du mouvement.
 

Etudiants posant nus dans les locaux de l'Académie

Circle_of_Thomas_Eakins_-_Male_Students_

Circle_of_Thomas_Eakins_-_Male_Students_

Eakins (photographe et modèle posant avec un modèle féminin dans son atelier à la PAFA)

136.L.jpg

Thomas_eakins_carrying_a_woman.jpg


tumblr_m5hx901yWh1qzpodjo1_400.jpg

Eakins Modèle dans l'atelier
1985_68_2_428_l.jpg

eakins+bregler+colll2.jpg

Etudiants posant devant le bâtiment de l'unité photographique, photo réalisée par Eakins.

2013-02-10_150055.jpg

1985_68_2_1005_l.jpg

studfernt98_3l.jpg


Selon sa pratique habituelle, Eakins ou l'un de ses étudiants ou de ses amis réalisa plusieurs clichés à l'origine de Swimming

1985_68_2_479_l2.jpg
autre tirage
1883+2+_224310.jpg

1883+224208.jpg

1985_68_2_1026_l.jpg
détail
 1985_68_2_1026_l2.jpg

020.jpg
Curieusement, aucune photographie ne reprend les poses du tableau final, ce qui a laissé supposé qu'Eakins aurait détruit celle qui l'avait inspirée, des experts ayant prétendu démontrer que le tableau portait sous la couche ultime des traces de marquages dues à l'utilisation d'un système de projection photographique. 

Dès la première étude de la peinture, les poses sont fixées à leur place définitive, à l'exception du personnage à l'extrême gauche qui viendra s'intercaler entre le personnage couché et l'homme debout, et d'Eakins qui se placera plus bas dans la composition:

 Study_for_swimming_thomas_eakins.jpeg
Les autres études peintes ne concernent que le personnage au sommet de la pyramide,

 413px-Study_for_the_swimming_hole_2.jpg

le paysage 
800px-Study_for_the_swimming_hole_1.jpg

800px-Study_for_the_swimming_hole_4.jpg

eakins-study-swimming1.jpg
 et Harry, le setter irlandais.

800px-Sketch_of_harry_thomas_eakins.jpeg

On a reconnu dans les modèles (de gauche à droite):

Talcott Williams (1849–1928)
 Swimming_hole1.jpg
  photographie de Williams par Eakins
talcott-williams.jpg
  portrait de Talcott Williams peint par eakins
l201212260800.jpg
Journaliste, surnommé le "moulin à paroles", Williams accompagnera Eakins lors de sa visite chez Walt Whitman, le plus grand poète américain de son siècle.
 

Eakins photographies de Walt Whitman

1887+Walt+Whitman.jpg

6a00d8341c630a53ef0147e07b75d6970b-800wi

Ce vieil homme photographié nu par Eakins passe pour être Whitman 

115.jpg
 ce qui ne serait pas forcément étonnant

Que chacun soit, sans qu'il en manque un seul, exposé en public, nu,
     chaque mois au péril de sa vie! Que nos corps librement
     soit attouchés et manipulés par quiconque le choisit!

  portrait de Whitman 1887 par Eakins

eakins_whitman.jpg

le roux Benjamin Fox (c. 1865 – c. 1900)
 Swimming_hole2.jpg

John Laurie Wallace (1864–1953), Jesse Godley (1862–1889)

 Swimming_hole3.jpg

Wallace a posé à de nombreuses reprises pour Eakins, pour ses peintures

Thomas+Eakins+-+Wallace+Posing.jpg
c'est le modèle de base de la Crucifixion
2013-01-20_223957.jpg

The_Crucifixion_1880.jpg
Portrait_of_J._Laurie_Wallace.jpg
On verra plus loin qu'il figure dans la plupart des photos de plein air d'Eakins.
Jesse Godley a été identifié dans ces études de posture et de mouvement:

jesse+godley5838.jpg

jessegodley.jpg
George Reynolds (c. 1839–89)
 Swimming_hole5.jpg
George Reynolds est sans doute celui des personnages du tableau dont l'influence sur la vie d'Eakins a été la plus importante. Quand Reynolds entre l'Académie de Philadelphie, il a, en dépit d'un physique qui parait juvénile sensiblement le même âge qu'Eakins, une quarantaine d'année. Déprimé par la mévente de ses tableaux et la mort récente de sa femme, Reynolds a semble-t-il trouvé en Eakins un maître à penser. Héros de la guerre de sécession, il est représenté par Eakins dans le portrait Le Vétéran:

The_Veteran_Portrait_of_George_Reynolds_

Représenté aussi dans les "nude séries" 
george+reynolds.jpg
Il devient, en raison sans doute de ses qualités athlétiques et de sa maturité, le modèle principal des études de mouvement.

2013-02-10_2.jpg

2013-02-10_151220.jpg

2013-02-10_151247.jpg


1985_68_2_988_l.jpg

434523910_531e5c7516_z.jpg

1985_68_2_987_l.jpg
Quand Eakins est chassé de l'académie par la cabale menée par son beau-frère Franck Stevens (malheureusement suivi par Thomas Pollock Anschutz, ancien assistant d'Eakins et professeur lui-même dans la même institution), Reynolds prend la tête d'un groupe d'une soixantaine d'étudiants qui menacent de quitter l'académie si Eakins n'est pas réintégré. Ce mouvement aboutira à la création de la Ligue des étudiants d'Art de Philadelphie, école basée dans l'atelier personnel d'Eakins. Dans cette nouvelle structure improvisée les étudiants continueront à poser les uns pour les autres:

John Wright posant pour Reynolds:

john+wright+posing+for+Reynolds3.jpg


le chien Harry (c. 1880–90), et Eakins 

Swimming_hole6.jpg
C'est sans doute là une partie du scandale, et qui peut expliquer le titre Swimming, replaçant Eakins lui-même (le seul véritable "nageur") dans la position du voyeur de la scène.

Les implications potentiellement érotiques du tableau ne sont en effet que dans l'oeil du spectateur... On trouvera confirmation de cette vision d'un âge d'or innocent dans Arcadia, antérieur aux Nageurs, qui mêle les nus des deux sexes, Eakins ayant fait poser pour le tableau à la fois sa femme Susan et J. Laurie Wallace.

1883c+Arcadia+oil+on+canvas+98.1+x+114.3

1883c+Arcadian+Scene+oil+on+wood+panel+1

J. Laurie Wallace posant le joueur de Syrinx (1883)

2013-02-12_120154.jpg

2013-02-12_120905.jpg

Eakins_H47.jpg

2013-01-21_001719.jpg

023.jpg

Le motif du joueur de flûte parait avoir obsédé Eakins; qui posa lui-même à plusieurs reprises dans cette posture (à côté de la même souche):

1985_68_2_490_2l.jpg

1985_68_2_485_l2.jpg

1985_68_2_486_2l.jpg
Dans ses premières photos de plein air, Eakins s'est représenté (ou fait photographier) dans le cadre idyllique du jardin d'Eden, au milieu ou à l'orée des hautes herbes.

Thomas_Eakins_nude_models_5.png

eakins+in+grass1014_l2.jpg

1985_68_2_1013_l2.jpg

1985_68_2_466_l2.jpg

eakins+self64_2.jpg
Dans le même décors pastoral, Eakins photographie Wallace sur un pont mobile (l'homme vêtu est probablement Anschutz), avec un autre modèle non identifié: certaines de ces poses pourraient avoir un rapport avec la recherche de la figure de Williams dans Swimming.

1985_68_2_477_2.jpg

 1985_68_2_10182_l.jpg

2013-02-10_145823+2.jpg

 Thomas_Eakins_nude_models_1.png

tirage partiel (original déchiré)

1985_68_2_475_l2.jpg

2013-02-10_145854+2.jpg
Thomas_Eakins_nude_models_3.png

tumblr_m7ujmqdsPM1ryx6w5o1_400.jpg

2013-01-21_001635.jpg

Sans+titre+-+1b.jpg

Sans+titre+-+1a.jpg

Diverses photos moins connues dans le même décors (Avondale) nous sont parvenues par la collection Charles Bregler, rachetée par le musée de Philadelphie en 1980.

021.jpg

1985_68_2_449_l2.jpg

2013-02-10_150306+2.jpg

1985_68_2_444_l.2.jpg
Début janvier 1886, Eakins se trouva pris dans un scandale retentissant, qui ne cessa d'enfler. Lors d'un cours devant une assemblée mixte, Eakins demanda à son modèle masculin d'enlever son cache-sexe. Selon le récit de Roland Mc Kinney (biographie 1942) il y aurait eu deux modèles des deux sexes, et Eakins aurait voulu procéder à un examen comparatif d'anatomie. Coates, par une lettre du 8  février lui demanda de présenter sa démission. Le mois suivant Frank Stevens, accusa Eakins d'avoir abusé de ses étudiants en les forçant à poser nus, et pour faire bonne mesure prétendit qu'Eakins avait eu des rapports incestueux avec sa soeur décédée Margaret. Aucune de ces accusations ne trouvèrent de preuves pour les étayer. Crowell, second beau-frère d'Eakins (qui lui avait pourtant demander de cesser de photographier ses neveux nus, cause d'une nouvelle brouille familiale car Eakins n'obtempéra pas).

une des photos d'un des neveux d'Eakins
2013-02-10_151330.jpg

Eakins incrimina Stevens comme ayant par ces accusations essayé de couvrir ses propres relations homosexuelles "si tant est qu'il ne fût pas simplement fou" ajouta-t-il.

Eakins figures drapées
106.jpg

Au regard de la postérité, le plus important reste la réponse d'Eakins à Coates, le 15 février 1886, qui précise sa position vis-à vis de la controverse du nu:

Au moins mes figures ne sont pas un paquet de vêtements avec une tête et des mains qui en dépassent, mais elles ressemblent aux corps vivants et forts que la plupart des photographies révèlent. Dans la dernière moitié d'une vie consacrée à l'étude, vous pouvez croire au moins que la peinture est un sujet que je ne prends pas à la légère. Que je n'ai qu'impatience en face des faux semblants de la pudibonderie, qui sont les ennemis de toute peinture de modèle vivant. je ne vois pas ce qu'il y a d'indécent à observer les oeuvres de la Nature dans ce qu'elle a de plus beau. Est-ce mal de regarder une photo de nu ou une statue? Les dames anglaises de la génération précédente le pensaient et de ce fait évitaient les galeries de sculpture, mais ce n'est plus le cas. Ou est-ce une question de sexe? Seuls les hommes doivent-ils faire les statues de modèles masculins, tandis que les statues de femmes ne devraient être sculptées que par des femmes, et regardées uniquement par un public féminin? Les peintre-hommes dessineraient uniquement des chevaux et des taureaux, alors que les femmes, comme Rosa Bonheur ne feraient que les juments et les vaches? Le pauvre corps masculin dans la salle de dissection doit-il être émasculé avant que Mademoiselle Pruderie puisse fouiller dans ses entrailles? De telles absurdités m'indignent. ne voit-on pas à quoi ce genre de folie mène? Et combien elles sont destructrices? Ma conscience est sans tâche, ma souffrance appartient au passé.

Il paraît finalement peu probable, qu'Eakins ait touché à ses modèles. Ce n'était qu'une question pratique et d'opportunité, la corps masculin nu restant pour son temps plus acceptable qu'il ne l'est aujourd'hui. La plupart des nus féminins qu'il photographia sont au contraire couverts par des masques qui leur donne l'air sinistre de prisonnières humiliées.

La beauté de la Nature pour Eakins ne se limite pas à l'émerveillement devant le corps masculin:

Thomas+Eakins+Mrs.+Thomas+Eakins%27s+Cat

four+cats.png


Eakins et Wallace au bord de l'eau

1883+3+224717.jpg

eakins+et+laurie+wallace1883+224625.jpg

2013-01-20_224644.jpg

2013-01-20_224753.jpg

2013-01-20_224807.jpg

Le Delaware
1985_68_2_459_l3.jpg

1985_68_2_457_l2.jpg
Il serait réducteur de ne pas parler des représentations féminine chez Eakins qui semblent concentrer la quiètude et la douceur qui sont absentes dans ses représentations des corps masculins

portrait-of-maud-cook-by-thomas-eakins.j
Portrait of Maud Cook by Thomas Eakins (1895) 

Publié dans peinture

Commenter cet article

Fred A. 06/03/2013 19:24

merci pour la citation et les gentils commentaires. Comme vous l'avez vu je me suis aussi référé de temps en temps à votre blog qui est toujours une grande source d'inspiration. Pour le reste
l'essentiel du travail est de compiler et de rapprocher les sources, qui existent souvent mais en ordre dispersé.

lesdiagonalesdutemps 06/03/2013 22:34



Merci pour les compliments.


Je ne suis qu'en parti d'accord avec vous, la compilation c'est bien mais encore faut-il d'ailleurs qu'il y ai quelque chose à compiler. Je crois que ce qui est essentiel c'est de donner son
opinion sur le sujet d'un billet et surtout, même dans une apparente matière hétéroclite dans un blog c'est de lui donner une "couleur" qui lui apporte une cohérence, c'est dailleurs ce que vous
faites avec votre blog.