Takumi-kun IV (Pure)

Publié le par lesdiagonalesdutemps



taku4d.jpg

 

 

Japon, 2010, 79 mn

 

Réalisation:YOKOI Kenji, scénario: Hiroko Kanasugi d'après le manga de Shinobu Goto, musique: Endo Koji

 

Avec: Ryoma Baba, Taiki Naito, Yukihiro Takiguchi, Ryô Mitsuya, Yusuke Hirose, Yutaka Kobayashi, Kyosuke Hamao, Daisuke Watanabe

 

 

 

 


Résumé:

 

 

Tout commence par un examen où, sans le faire exprès, Shingyouji voit la copie de son camarade, amenuisant considérablement ses chances d'aller à l'école Shindou car il a été vu par son senpaï : Arata-san. Mais ce dernier ne le dénonce pas. Ce geste, parmi tant d'autres, fait chavirer le cœur de Shingyouji qui déclare très rapidement sa flamme... Sans réponse en retour.

Des années plus tard, Arata n'hésite pas à jouer avec son kohai en l'embrassant et le touchant mais apparemment sans sentiment réciproque, continuant ainsi une relation à sens unique. Mais tout change lorsque le senpaï d'Arata revient en scène, chamboulant les sentiments de Shungyouji et de son bien-aimé...

 

_12479_12463_12511_12367_12435_12471_12522_12540_12474_pure.jpg

 

 

L'avis critique

 

 

Pure IV est un film a réserver d'une part aux spectateurs ayant quelques connaissances sur les moeurs et coutumes japonaises et en particulier celles des collèges et si possible ayant lus plusieurs yaois et d'autre part à ceux que les atermoiements des âmes adolescentes ne lassent pas . A ces conditions et à celle bien évidemment de gouter l'esthétique du jeune japonais, « Pure » est très recommandable. Il y a un petit coté « Ville dont le prince est un enfant » nippon dans cet opus qui est la quatrième d'une série dont chacune des composantes peut se voir indépendamment (mais je n'ai pas réussi à trouver les autres volets de cette série, si vous avez une idée pour les voir ne m'oubliez pas) . Il faut le voir surtout, il faut bien le dire, pour la beauté des acteurs. Celui qui joue Shingyouji est très mignon. Mais tout cela comme le titre l'indique est chaste ce qui n'exclut pas les passions incandescente chez ces garçons timorés. Ce genre de film peut être déroutant ou/et agréable pour le novice car il se trouvera transporté dans un monde ou le sexe féminin et les garçons de plus de vingt ans et moins de seize ans ont disparu! Je vous rappelle que le public visé au Japon pour ce genre de production est essentiellement féminin.

Cinématographiquement c'est tellement mal éclairé selon nos critères que cela ne peut être que volontaire. Il y a un parti pris de mettre les acteurs systématiquement en contre jour pour qu'ils se détachent en ombres chinoises sur un décor lui bien éclairé. C'est déroutant mais une fois que l'on accepte cette esthétique ce n'est plus gênant et parfois même beau. Il y a quelques beaux plans que l'on a le temps d'admirer, la réalisation n'étant pas frénétique et c'est un euphémisme. On est malheureusement distrait de notre contemplation par une musique sirupeuses très présente et qui ne sait pas se faire oublier. Le jeu des acteurs est convaincant même s'il répond aux canons du genre, regard langoureux ou anxieux, mutisme signifiant et mine défaite. Enfin le décor est bien peu japonais ce campus ressemble à une gentilhommière normande matinée de burg bavarois le tout pris dans des brumes moites, une sorte d'Eton au pays du soleil levant...

 


 

Pour voir le film avec des sous-titres en français il suffit de cliquer sur la ligne ci-dessous

Takumi-kun IV : Pure vostfr

 

Pour le télécharger en V.O il suffit de cliquer sur la ligne ci-dessous

http://www.megaupload.com/?d=CJFOZ1AF


ou

Download from Mediafire.com:
Link
Spanish subtitles hardcoded / Subtítulo en español pegados

Download from Megaupload.com:
Part 1 Part 2 Part 3
English subtitles hardcoded / Subtítulos en inglés pegados

Publié dans cinéma gay

Commenter cet article

nini 11/11/2011 23:54


pour voir les trois premier film tu peux les avoir sur yaoixyuri ou sur dpstream


lesdiagonalesdutemps 12/11/2011 07:55



merci pour cette information