Stanley Spencer

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Self-Portrait 2 de Stanley Spencer (1891-1959, United Kingdom)

autoportrait

 

Sir-Stanley-Spencer-Self-portrait_-1914-.jpg

Self-portrait (1914)


Stanley Spencer est le fils de William Spencer, un organiste et professeur de musique (La musique joue un grand rôle dans la vie familiale). Il est né en 1891 à Cookham, dans le Berkshire, un petit village sur la Tamise, situé à l'ouest de Londres. Il est  le huitième survivant des enfants de William et Anna Spencer. Il est élevé par son père dans le culte de la lecture du Nouveau Testament fortement impressionné il entend des "voix". Il fut élève à la Slade School de Londres (1908-1912) et, encore étudiant, commença à peindre des épisodes de la Bible, qu'il situa dans un décor moderne et familier. Ses camarades s'apellent  Christopher Nevinson,  Dora Carrington, William Roberts, Mark Gertler, David Bomberg, Paul Nash et Edward Wadsworth... 

 

4DPict1.jpg

Two girls and a Beehive, 1910


 

Slade, Spencer est moqué, d'abord en raison de sa petite taille, puis à cause de certaines de ses habitudes. Il reçut le surnom de "Cookham" par ses camarades de classe et a été taquiné impitoyablement par C. R. W. Nevinson, aidés et encouragés par Mark Gertler, Paul Nash et William Roberts. C'était à cause de ses continuelles références à son village céleste, Cookham et sa persistance à se précipiter après les cours pour attraper le train pour Cookham pour arriver à temps pour le thé. À la Slade, Spencer il apprend à aimer les maitres italiens anciens, particulièrement Giotto, Mantegna, Masaccio et Uccello. Il fut aussi influencé par l'essai de Ruskin, « Giotto et ses œuvres à Padoue » qui l'a incité à réfléchir à la relation entre le mouvement Giottoesque du XIVe siècle et les préraphaélites. 

 

 

Self-Portrait, 1913

 

Son style figuratif se développe sous l'influence conjointe des artistes du début de la Renaissance et des préraphaélites. Contemporain des "nabistes" et des "cubistes", il simplifie les volumes mais ses couleurs le rapproche des Maîtres de la fresque, tel un Giotto égaré dans l'Angleterre du 20ème siècle. 

 

Sandham Memorial Chapel interior © National Trust/John Hammond

 

 

Après avoir servi en Macédoine dans le corps médical pendant la Première Guerre mondiale, il décora une chapelle commémorative à Burghclere, dans le Hampshire (1926-1932, études à Londres, Tate Gal.), de scènes tirées de son expérience personnelle de la guerre. La chapelle a été construite par John Louis et Mary Behrend principalement pour abriter les produits du génie artistique de Spencer – son « château dans le ciel », comme ils l'appelaient. Elle fut plus tard dédiée au frère de Mary Behrend, Harry Sandham, décédé d'une maladie qu'il avait contractée au cours de la première guerre mondiale, alors qu'il combattait à Salonique. Dans ce qui est considéré par beaucoup comme le chef d'oeuvre de l'artiste, il combinent le réalisme de la vie quotidienne avec des visions oniriques, tirées de son imagination. 


  

map reading, stanley spencer

9ce7a6d3-6e6c-4c34-b28d-925d2c8df8ba.jpg

 

 

Jusqu'au 26 janvier 2013 à la Somerset house, en plein centre de Londres, la plupart des panneaux constituants les fresques de la chapelle commémorative sont exposés (immédiatement ci-dessus l'affiche de l'exposition, largement placardée dans le métro londonien). Ce chef d'oeuvre d'un Giotto moderne est à la fois très émouvant et très informatif sur les conditions de vie... et de mort sur le front d'orient durant la grande guerre. Paradoxalement Stanley Spencer nous fait ressentir la dureté de la guerre sans pour autant nous en montrer les horreurs. Ce pas de coté par rapport à une représentation attendu de la guerre donne encore plus de force à ce magistral travail.

 

.

dddddddddddd-0983.JPG

 dddddddddddd-0984.JPG

dddddddddddd-0985.JPG

Londres, novembre 2013 (maigre récolte les photos étaient strictement interdites)


Il connaît sa première exposition personnelle à la Goupil Gallery de Londres en 1927. Il entreprit ensuite plusieurs ensembles de peintures religieuses, qu'il jugea toujours plus significatives que ses portraits et ses paysages. Il traita à plusieurs reprises le thème de la Résurrection (1923-1926, Tate Gal. et polyptyque des années 1945-1950). Il est artiste officiel sur le front durant la Seconde Guerre mondiale Son art obsessionnel et visionnaire peut être considéré comme la dernière phase du Réalisme préraphaélite. Spencer puise largement son inspiration dans l'imagerie chrétienne (The Resurrection, Cookham, 1924-1927, Tate Gallery, Londres).  Une des particularités de Spencer est de conférer à Cookham où il est né et où il a passé la plus grande partie de sa vie, une dimension céleste, paradisiaque, en rapport avec le paradis de son enfance. La peinture religieuse de Spencer est donc chargée d'une signification miraculeuse en rapport avec la rédemption de l'humanité que Cookham lui permet de résumer et de condenser, mieux que Rome ou Jérusalem, à la façon d'une allégorie personnelle.


 

 

Nude (Patricia Preece), 1935



Il a composé également plusieurs tableaux empreints d'un érotisme cru qui déroute nombre de ses admirateurs : la série des autoportraits avec sa maîtresse Patricia Preece, réalisée au milieu des années 1930, est parfois comparée aux œuvres de Francis Bacon et préfigure notamment le travail de Lucian Freud.  Il aborde donc des sujets licencieux à cette époque, des nus et des scènes le montrant lui ou d'autres personnages nus ou à moitié nus mais également de couples aux allures cocasses, ou des unions improbables, personnages déformés , grimaçants, une sorte de galerie de monstres!

 Les deux guerres ont profondément marqué l'homme et le peintre. Spencer n'est pas seulement l'un des principaux artistes de guerre britanniques avec Sutherland,Nash ou Moore. Le soldat joue un rôle prépondérant dans la mythologie personnelle de Spencer. Un de ses frères a été tué durant la Grande Guerre.

 


double-nude-portrait-by-sir-stanley-spen

1937

 


From l to r. Hepworth, Preece and Spencer

De g. à r. Hepworth, Preece et Spencer

La vie intime de Stanley Spencer n'est pas banale. Elle a, au moins dans les années 30, avec ses toiles érotique, eu une influence certaine sur son oeuvre. Toiles que Lacan, qui n'était pas un novice en la matière, (n'a-t-il pas été pendant de nombreuses années le propriétaire de "L'origine du monde" de Courbet?) les considérait comme archétypales de la frustration sexuelle masculine.

Etudiant, il se lie, très intimement avec un autre peintre anglais, Henry Lamb (1880-1960) de onze ans son ainé et qui commence alors à être connu. Henry Lamb l'aurait aidé, après la guerre à réaliser les peintures murales de la sandham Memorial Chapel. En 1925, Spencer épouse Hilda Carline, alors étudiante à la Slade et sœur de l'artiste Richard Carline. Deux filles naissent de cette union. Carline divorce de Spencer en 1937. Une semaine plus tard, il épouse l'artiste Patricia Preece (1894-1966), qu'il avait rencontré à Cookham. Spencer et Preece avaient, en plus de leur art, une autre chose en commun, leur amour de Cookham (Spencer y vivra pendant quarante-neuf de ses soixante-huit ans). Si Spencer avait un désir sexuel envers Patricia Preece alors qu'il est à peu près clair que cette dernière a épousé Spencer surtout par intérêt financier. A la veille d'épouser Spencer Hilda et sa compagne étaient financièrement aux abois. On peut dire qu'Hilda a mis le grappin sur le peintre qui lorsqu'ils se connurent jouissait d'une certaine aisance financière. Étant lesbienne, lors de son mariage, elle était en couple avec Dorothy Hepworth (1898-1978), elle refuse de consommer le mariage, mais accepte de poser nue pour son mari. Spencer vit un certain temps avec les deux femmes en un curieux ménage à trois. Lorsque cette relation atypique cesse, il continue sur le mode chaste une relation avec Hilda, atteinte de dépression nerveuse. Il continuera à verser une pension à Hilda jusqu'à la mort de cette dernière. Hilda décède d'un cancer en novembre 1950.

 

 

Zacharias and Elizabeth, 1913-14
.

Spencer exposa souvent à la Royal Academy, devint académicien en 1950, eut une rétrospective de son œuvre à la Tate Gal. en 1955. Il est principalement représenté à Ottawa (N. G.) et à la Tate Gallery, Londres. Un musée Stanley Spencer a été créé dans sa ville natale et une importante exposition a eu lieu en 1991 (Londres, Barbican Art Gal.).

Comme on peut le lire dans la biographie de David Hockney par Peter Webb (La différence, 1988), Stanley Spencer fut un des grands modèles de David Hockney.




portrait de Richard Carline, 1923
.
Domestic+Scenes,+1936.jpg
Domestic Scenes
 1936



 

Mending Cowls, Cookham, 1915

autoportrait++Spencer.jpg

 

Spencer, Stanley - Figurativism


Two girls and a Beehive, 1910
 
Self-Portrait, 1913

Zacharias and Elizabeth, 1913-14


 

 
Self-Portrait - 1914



 

 
Mending Cowls, Cookham, 1915


 

 
Swan Upping at Cookham, 1915-19


Travoys Arriving with Wounded at a Dressing Station at Smol, Macedonia, September 1916, 1919

Soldiers at Thanksgiving Service, 1918


 

 
The Bridge, 1920

 

 
Christ Overturning the money changers' table, 1921


 

 
The Resurrection - 1924


 

 
Country girl: Elise, 1929


Wisteria, Cookham, 1942
Stanley Spencer - oil painting gallery
.

port%2Bglasgow%2Bcemetery.jpg

Port Glasgow Cemetery 1947
.
.
Ablutions - Stanley Spencer
ablution
.
Stanley%2BSpencer%252C%2B%2528English%2B
 Daphne by the Window in Northern Ireland
.
Stanley%2BSpencer%252C%2B%2528English%2B
Hilda, Unity, and Dolls  The artist's wife.
.
Stanley%2BSpencer%252C%2B%2528English%2B
 Miss Elizabeth Wimperis
.
Lady%2BLesser.jpg
 Lady Slesser
.

Stanley%2BSpencer%252C%2B%2528English%2B
 Mrs Frank

ww.jpg
 The Psychiatrist
.

Sir+stanley+spencer+1956-57+repas+sur+la

repas sur la pelouse de l'hôtel

 

.

Stanley Spencer

Sel-Portrait with Patricia Preece, 1936

.

The+bathing+poll,+dogs,+1957.jpg

The Bathing Pool
1957

.

Sir-Stanley-Spencerr-Workmen-.jpg

 

.

Sir-Stanley-Spencer-s--Hilda-and-I-at-Pond-Street65676l1.jpg

.


Sir-Stanley-SpencerT00359_10.jpg

Sir-Stanley-SpencerT00525_10.jpg

.

Prédication du Christ à Cookham Regata. Réunion Punts de Stanley Spencer (1891-1959, United Kingdom)

Prédication du Christ à Cookham Regata. Réunion Punts

 

.

Chantier naval Turk. Cookham de Stanley Spencer (1891-1959, United Kingdom)

Chantier naval Turk. Cookham

 

.


 

Regardez Cookham de Stanley Spencer (1891-1959, United Kingdom)

 

.

"Regardez Cookham"

La pépinière Hoe Garden de Stanley Spencer (1891-1959, United Kingdom)

 

 

 

.

Matin humide. St Ives de Stanley Spencer (1891-1959, United Kingdom)

"Matin humide. St Ives"


.

Bateaux de pêche. St Ives de Stanley Spencer (1891-1959, United Kingdom)

 

.


"Bateaux de pêche. St Ives"

The Red House. Wangford de Stanley Spencer (1891-1959, United Kingdom)

"The Red House. Wangford"


.

Le Harbour. St Ives de Stanley Spencer (1891-1959, United Kingdom)

"Le Harbour. St Ives"


Publié dans peinture

Commenter cet article