Spartacus: Blood and sand (saison 1) réédition complétée

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Spartacus-andy-whitfield-06

 

 

série de treize épisodes de 45 mn, 2009 

création/conception: Steven S. DeKnight, Sam Raimi, réalisation: plusieurs metteur en scène dont Michael Hurst, Rick Jacobson, musique: Joseh LoDuca, image: Aaron Morton, 

Avec: Andy Whitfield, Lucy Lawless, Manu Bennett, Jai Courtney, Antonio Te Maioho, Eka Darville, Erin CummingsPeter Mensah, Raicho Vasilev, Craig Parker,

    

 

spartacus-0206-4.jpg 

 

 

Résumé


Spartacus (Andy Whitfield) qui ne se nomme pas encore ainsi, batifole dans sa tente avec Sura (Erin Cummings vue dans... Dantes's cove...), sa femme. Les romains, sous le commandement du légat Claudius Glaber ( Craig Parker ), qui ratissent la plaine thrace les surprennent et les emmènent séparément à Rome, Suria pour être esclave et Spartacus pour mourir dans l'arène. Lors de jeux, organisés par le sénateur Albinus, qui se déroule à Capoue, Glaber envoie le Thrace dans l'arène contre quatre des Gladiateurs de Solonius pour y être exécuté. À la surprise générale, le Thrace tue ses quatre adversaires et gagne les faveurs de la foule, qui demande que sa vie soit épargnée. Alors que Glaber exige la mort du Thrace, Albinus va changer la peine de mort du détenu en esclavage. En effet, voyant les compétences du Thrace et sa popularité avec la foule, Batiatus propose de lui donner une formation dans son Ludus (une école de gladiateur). L'homme deviendra gladiateur. Il est livré au machiavélique Batiatus (John Hannah, qui jouait  le frère gaffeur de Rachel Weisz dans la trilogie La Momie et aussi le gay veuf de Quatre mariages et un enterrement). Puisque personne ne connaît le vrai nom du prisonnier, Batiatus lui donne le nom de « Spartacus », car il s'est battu comme le féroce roi thrace d'antan. Spartacus rejoint le ludus, sous la tutelle du Doctore (Peter Mensah), un ex-gladiateur. Suite à son arrivée, il se lie d'amitié avec Varro (Jai Courtney), un Romain qui s'est vendu en esclavage afin de payer ses dettes. Au Ludus, il est constamment harcelé par les gladiateurs supérieurs, notamment par Crixus ( Manu Bennett ), le Gaulois invaincu, et Barca, la bête de Carthage. Bien vite, Glaber vient voir Spartacus et l'informe que Sura a été vendue comme esclave à un commerçant Syrien après avoir été violée par ses hommes. Glaber lui donne le morceau de tissu que Sura portait autour de sa cuisse comme preuve de son amour, et déclare qu'il ne cherche plus la mort de Spartacus, mais tient plutôt à le voir souffrir. Batiatus, incapable de maîtriser Spartacus pendant ses premiers jours de formation, découvre peu à peu comment il pourrait le faire obéir et le persuade de se battre pour son amour et la liberté de Sura. Sur ce, Spartacus passe son examen final et devient un gladiateur ; la marque de Batiatus lui est apposée au fer rouge et il prête le serment du gladiateur...

 

 

spartacus-0206-1.jpg 


L'avis critique


Spectateur vétilleux, amoureux de la vérité historique, passez votre chemin de toutes les manière on sait peu de chose du Spartacus personnage historique 5on connait assez bien les péripéties de la guerre menée par Rome contre cette révolte des esclaves, mais on a peu de détails sur Spartacus lui-même). La principal source des connaissance sur le gladiateur thrace (bulgare à ce sujet Colleen McCullough dans son roman La colère de Spartacus (parfait pour la plage) pose que Spartacus n'était pas Thrace de nation, mais thrace par son appartenance à cette armatura. Il aurait été un centurion romain d'origine campanienne partisan de Marius, pris par les syllaniens et vendu comme gladiateur. Ce qui expliquerait sa tentative de quitter l'Italie par les Alpes, afin de rejoindre en Espagne le dernier marianiste insoumis ) est Appien. A propos de véracité historique c'est toujours mieux que le film de Giovanni Enrico Vidali datant de 1913 (je parle d'après document je n'ai malheureusement pas vu le film, je cherche à le voir. Si vous avez une piste?),  ayant battu les armées de Crassus, Spartacus épargne ce dernier, qui en retour le promeut général en chef de l'armée romaine. Un gladiateur rival de Spartacus, Noricus, ayant assassiné Crassus, le Thrace est jeté aux lions dans l'arène où il avait connu la gloire!

 


Spartacus-14


 

Notre vision sur lui est définitivement brouillé par l'utilisation qu'en on fait les rouges, relayés par les libéraux américains. Nos écarlate suborneurs se sont nourri à plusieurs mamelles livresque, par ordre chronologique: la pièce de Bertrand Joseph Saurin (1760), puis le roman garibaldien de Raffaello Giovagnoli (1874) et surtout le roman communiste d'Howard Fast et celui d'Arthur Koestler (1945) qui est le seul que j'ai lu et le plus facilement disponible aujourd'hui.

Il faut se rappeler que Spartacus est plus ou moins une "invention" ou plus exactement une captation par les mouvements révolutionnaires du début du XX ème siècle.

 


Spartacus-10

Spartacus Blood and Sand..

Spartacus Blood and Sand ...

 

 

A la condition de n'être donc pas trop pointilleux sur les détails et d'oublier la version Kubrick/Kirk Douglas, Spartacus Blood and Sand, qui est situé, pour cette première saison, chronologiquement dans la vie des personnages avant le film de Kubrick, est une série réellement jouissive pour les voyeurs s'excitant sur la toge et le string antique approchez, approchez vous ne serez pas déçu. La série devrait plaire aussi bien aux hétérosexuels qu'aux homosexuels, il y a du cul pour tout le monde et pas de la mignardise d'alcôve, du brutal et du sanglant, il ne faut pas être rebuté par le gore, avec de belles trahisons comme on en avait plus vu depuis les mélos du XIX ème siècle. Comme ce n'est pas une production uniquement américaine nous avons même droit à des nudités frontales (j'aime beaucoup cette expression made in yankee). A ce sujet l'un des producteurs, Rob Tapert a déclaré:  Certains garçons n'étant pas aussi bien membrés que d'autres, il a fallu créer ce qu'on a appelé le Kirk Douglas, une prothèse que certains acteurs ont portée pour se sentir plus à l'aise.>>. Certes il y a plus de nudités féminines que masculines mais il y a quelques unes de ces dernières qui méritent à elles seules de rester devant cette rutilante boucherie. Amie lesbienne de restez pas à la porte, il y en a aussi pour vous.



orgie lesbienne

lucy lawless nue

lucretia et naevia

ilithyia nue

 

 

Venons en maintenant à ce qui risque d'appâter le chaland de ce blog, la zigounette romaine, ceux qui aiment le muscle devraient être ravi par la nudité "intégrale" de Manu Bennett, dans le rôle de Crixus. L'acteur très bien pouvu par la nature aurait fait naitre des jalousies sur le plateau de ses petits camarades plus modestement montés...


 

sparta2.jpg

sparta8.jpg

sparta9.jpg

 

979_spartacus10512.jpg

 

spartacus - thermes 

 

spartacus-bas-barca.jpg

 

barca3.jpg

 

 

A partir de l'épisode quatre, on découvre le personnage de Barca, interprété par Antonio Te Maioho (photos immédiatement ci-dessus), un gladiateur gay décrit par les producteurs dans le dossier de presse comme « une brute à la figure imposante, un gladiateur estimé, garde du corps de Batiatus et parfois son tueur à gages. Barca n'a que Crixus comme supérieur dans le ludus (le centre d'entraînement des gladiateurs). Bien que colérique et brutal, son tempérament est plus tendre à l'attention de sa collection d'oiseaux et de Eka-Darville.jpgPietros ( Eka Darville ), un jeune esclave. Il est loyal avec Batiatus, mais espère en secret recouvrer sa liberté.». Certes une brute, il est surnommé le Boucher de Carthage pour ses exploits dans l'arène. mais une belle brute qui n'hésite pas a exposer ses avantages. Malheureusement son petit ami, très mignon est plus discret sur son anatomie.

Barca est un personnage gay comme on n'en rencontre pas à chaque coin de bobine (ce qui est normal puisque les bobines de film sont rondes)...

 

 

 

Spartacus-09

 

spartacus-0206-3.jpg

 

Spartacus-07 

 

 

Spartacus-04 

Spartacus-05 

Spartacus-06 

 

sparta1.jpg


sparta1.jpg


sparta2.jpg

 

N'oublions pas non plus la tendre mais virile amitié qui lie Spartacus à Varro...


 

spartacus-0206-2.jpg

 

 

 

Toujours à propos du sexe, je me souvenais pas que dans mon histoire de la sexualité chez les romains, que ceux-ci aient aimé à copuler en public, pourtant c'est fréquent dans Blood and sand. Même si les couples romains devaient se livrer à des ébats en présence de leurs esclaves, ceux-ci n'étant pas considérés comme totalement humain, comme le montre la fresque ci-dessous  qui vient d'une villa au pied du Palatin, en-dessous des Jardins Farnèse.


 

nuit de noces

 

 

Dans une autre peinture romaine venant d'une maison privée et non d'un lupanar, de Pompéi la dame c'est totalement dévêtu pour faire l'amour ne gardant que ce que l'on appellerait aujourd'hui son soutien gorge, dans blood and sand les femmes restent souvent plus habillée pour cet exercice...


 

gladiateurs au ludus


 

Pour le cul romain sérieux, même si dans ce domaine comme dans d'autres la production a néanmoins cultivé un souci d'authenticité, je vous renvoie à deux livres qui ne s'empoussièrent pas dans ma bibliothèque:  Le sexe à Rome (100 av. J.-C.-250 apr. J.-C.) de John R. Clarke, éditions de la Martinière et Les plaisir à Rome de Jean-Noel Robert aux éditions des belles lettre. il y en a évidemment d'autres!



 

pompei fresque erotique

 

Spartacus-Blood-and-sand_diaporama.jpg

 

batiatus et lucretia

 

 

Les admirateurs de 300 ne seront pas déçu. D'ailleurs le premier épisode qui se déroule presque entièrement en Thrace fait explicitement référence à 300. Les scènes de guerre dans lesquelles les combattants sont quasi nu dans la neige du mont Hæmus sont à l'évidence des clins d'œil à la scène avec le loup, dans 300. Je soupçonne même la production d'avoir recyclé les atours lacedonien en bon oripeaux romains; chose facilitée par les gabarits identiques des acteurs dans les deux production. On retrouve même venu de 300, Peter Mensah en impitoyable instructeur, le bel acteur noir qui au début du péplum était le messager des perses jeté dans un puis sans fond.


 

 


 

 

Spartacus-01 

Spartacus-02 

Spartacus-03 

Spartacus-08 

 

 

Il ne serait pas juste de résumer ce Spartacus à un défilé de fesses et de corps mâles bodybuldés. Au fur et à mesure des épisode, on en apprend plus sur les personnages, comment ils sont arrivés dans le Ludus, leurs ambitions, etc. Ils ont tous des caractères bien spécifiques et ca pimente le tout, on les détestes autant qu'on les aimes.

 

 

23iw95u.jpg  

 

 

Cinématographiquement le gros problème est que les acteurs évolue dans des décors presque entièrement virtuels et que cela se voit beaucoup. Le directeur de la photo use et abuse de ciels chargés qu'auraient trouvés outrés nos plus fanatiques peintres pompiers. Spartacus: Blood and sand devrait plaire aux admirateurs de Jérôme... A ce propos il n'est pas inutile de rappeler que les fameux gestes du pouce, tourné vers le bas pour demander la mort d'un gladiateur vaincu ou vers le haut pour demander sa grâce, présents dans les épisodes 1 et 10, n'ont jamais existé dans l'Antiquité. Mais n'ergotons pas trop...


 

ilithyia au ludus

 

 

Autre point négatif l'abus des ralentis, surtout dans les premiers épisodes, lors des scènes de castagne, et il y en a beaucoup, puisque en gros le film ne fait qu'alterner les scènes de combats avec des scènes de sexe. J'exagère un peu, il y a tout de même quelque scènes de dialogue qui permet au très méchant d'ourdir ses saloperies. Il y a également une grande débauche d'hémoglobine sa gicle de partout. Ce qui est totalement contraire à la vérité historique. Les effusions de sang n'étaient pas très courante. Les gladiateurs étaient bien entrainés. La mise à mort était loin d'être une fin obligée d'un combat de gladiateurs en particulier en raison de la valeur que représentait un gladiateur en raison de sa longue formation qui est assez bien montrée dans la série. Tout du moins c'est ce que l'on sait de la gladiature à son apogée, disons durant le règne de Vespasien alors que dans le cas de Spartacus nous sommes aux environs de 75-70 avant J-C aux balbutiements de ce "sport", époque sur laquelle on manque de documents sur le sujet, ce qui laisse une grande liberté à la production. Mais on peut tout de même ajouter que si les combats de gladiateurs avaient été des combats à mort le ludus gladiatorus aurait fermé rapidement faute de combattants.


 

gladiateurs

 

glaive type mainz

ludus gladiatorus


 

J'ai eu parfois le sentiment, au troisième passage de la même scène d'éclaboussage de résiné que le monteur voulait que l'on voit bien que les effets spéciaux aient été rentabilisés.

Il est certain que la réalisation de ce Spartacus au sujet de la violence ne fait pas dans l'ellipse. Nous ne sommes pas dans Agora dans lequel Amenabar éludait les abominations contenues dans son scénario tel le moine Ammonios torturé à mort pour avoir attenté à la vie du préfet romain, le lynchage de la philosophe Hypatie dépecée vivante ou encore le massacre des Juifs d'Alexandrie qui se résumera à l'image de quelques cadavres empilés, dont un est décapité.... 


 

spartacus arenes
 
spartacus arenes


 

La reconstitution du monde romain est un peu fait à l'économie (il y en a tout de même, voir les photos immédiatement ci-dessus), L'intrigue restant surtout confinée dans le huis-clos de l'école des gladiateurs de Capoue c'est pratique pour la production. Donc pas de décors fascinant comme dans la série "Rome", l'étalon en ce qui me concerne pour le péplum, même si je garde toujours une grande tendresse pour "Moi Claude empereur".


 

gladiateurs au ludus

 

 

Si comme vous l'avez remarqué je suis assez indulgent sur les incartades historiques du scénario, je ne peux tout de même pas laisser passer la plus belle incongruité de celui-ci, l'organisation de combats de gladiateur pour faire tomber la pluie!?! Une seule explication à cette aberration: le scénariste venait de finir de lire le "Temple du soleil"! 


 

execution prisonnier

 

spartacus

 

gladiateurs morts

 

 

Le fait que l'on reste scotché à la série ne tient pas qu'aux strings antiques bien remplis mais surtout à l'excellence des comédiens, presque tous inconnu de moi (mais je ne suis pas une référence). Ils ont d'autant plus de mérite qu'ils ont du doivent jouer le plus souvent en studio devant des écrans bleus, pour que l'on puisse ensuite y incruster les décors numériques et en plus dire un décor qui n'est pas du Shakespeare malgré toges et cuirasses.

La palme revient au couple de méchants Lucretia et son mari Batiatus, le couple diabolique (Lucy Lawless et John Hannah); ceux là sont vraiment exécrables, faux-cul, pervers, petits, avaricieux, couards, lâches, je n'avais pas vu d'aussi calamiteuses crapules à la télévision depuis le couple B.O.F composé de Rosy Varte et de Roger Hanin dans "Le bon beurre" d'après le trop messestimé et regretté Jean Dutour. 

 

 

Spartacus-11 

Spartacus-13


 

Si les acteurs ne sont pas des célébrités, ce qui n'empêche pas leur excellence, nombre de membres de l'équipe technique sont de vieux et glorieux routiers de la télévision. Le scénariste Steven S. DeKnight a été celui de "Buffy contre les Vampires". Le producteur Sam Raimi était déjà à l'œuvre sur les séries Hercule et Xena la guerrière dans les années 90. Dont l'héroine, Lucy Lawlessi incarne dans Spartacus Lucretia, l'épouse de Batiatus, une salope de compétition.


 

Capture-d-ecran-2011-08-09-a-17.44.53.jpg

 

 

Alors que le tournage de la saison 2 était programmé, Andy Whitfield a appris qu'il était atteint d'une forme de cancer. Le héros de la série a dû s'éloigner des plateaux de tournage pour être soigné.  La production a  décidé le lancement d'une mini-série dérivée, un «prequel» intitulée Spartacus : Gods Of The Arena  sur l'histoire de Batiatus et de ses gladiateurs ( je ne l'ai pas encore vu), avant de pouvoir reprendre le tournage d'une saison 2. Whitfield, dans l'incapacité de reprendre son rôle, il est malheureusement décédé, l'été 2011, a été remplacé par un acteur australien, parfaitement inconnu, Liam McIntyre pour la saison 2 ( Wentworth Miller, le joli prisonnier tatoué a un temps été envisagé!). La production a débuté en Nouvelle-Zélande. 


 

 

Varro, joué par Jai Courtney

Varro-jai-courtney

Crixus, joué par Manu Bennett

Crixus-manu-bennett

Spartacus, joué par Andy Whitfield

Spartacus-andy-whitfield-07

Spartacus-andy-whitfield-01

Spartacus-andy-whitfield-03

Spartacus-andy-whitfield-04

Spartacus-andy-whitfield-08

 

 

Il faut saluer la petite chaine américaine du cable Starz qui a permis à un projet aussi libre de voir le jour. Elle a été récompensée puisque c'est avec ce programme qu'elle a connu son plus grand succès. Oubliez un peu votre purisme historique, même si tout ce que l'on voit est loin dans le domaine d'être absurde, et laissez vous entrainer au vénéneux plaisir de ce péplum sanglant et déshabillé.


 

Spartacus; Episode 102; Sacramentum Gladiatorum

 

Pour télécharger les épisodes de la série cliquez ci-dessous          

 

spartacus_102-Sacramentum-Gladiatorum_1-

Ci-dessous des images de Gods Of The Arena la préquel de Spartacus Blood and sand.


spoilertv.iimmgg.com_spartacus-god-01_0f
-spartacus-gods-of-the-arena1x01-13.jpg

-spartacus-gods-of-the-arena1x01-14.jpg



Season_Spartacus-Gods-of-the-Arena.png

gods-of-the-arena.jpg

Spartacus_Gods_of_the_Arena_129202289176

spartacus_gods_of_the_arena_episode_2_20

spartacus_gods_of_the_arena_episode_2_20

spartacus-gods-of-arena-18.jpg

spartacus-gods-of-arena-21.jpg

spartacus-gods-of-the-arena-7-1-11-kc.jp

spartacus-gods-of-the-arena-201101281112

spartacus-gods-of-the-arena-episode-3-6-

spartacus-gods-of-the-arena-starz-poster

spartacus-gods-of-the-arena1x01-01.jpg

spartacus-gods-of-the-arena1x01-04.jpg

spartacus-gods-of-the-arena1x01-06.jpg

spartacus-gods-of-the-arena1x01-07.jpg

spartacus-gods-of-the-arena1x01-10.jpg

spartacus-gods-of-the-arena1x01-12.jpg

spartacus-gods-of-the-arena1x01-15.jpg

spartacus-gods-of-the-arena1x01-16.jpg 

 

 

Du péplum sur le blog:  AgoraL'aigle de la neuvième légion



Publié dans cinéma gay

Commenter cet article