Scuola Dalmata dei Santi Giorgio e Trifone à Venise

Publié le par lesdiagonalesdutemps

DSC05749.jpg

 

La scuola des dalmates ou slavons fut fondée en 1451. Elles fut placé sous la protection de Saint Georges, Saint Tryphon et Saint Jérôme. Bien qu'en 1806 Napoléon ait supprimé (et pillé, le triste nabot) toutes les scuoles de Venise, celle des Dalmates subsista. Le bâtiment fut construit en 1551 par Giovanni Zan.

 

DSC05726.JPG

 

 

DSC05728.JPG

 

 

J'ai placé dans ce billet les photo dans l'ordre chronologique dans lequel je les ai prises. Elles suivent le vagabondage de mon oeil... et les absences du gardien, car comme dans la plupart des lieux où sont exposés des oeuvres d'art à Venise les photos sont interdites. C'est d'autant plus rageant qu'en bien des endroits, comme ici, il n'y a quasiment pas de reproductions à vendre! Autre problème recurrent à Venise le très médiocre éclairage des oeuvres. Dans le cas présent cele peut se comprendre car il ne s'agit pas à proprement parler d'un musée. Pour voir parfaitement ces merveilles il faudrait être mouche... Et je ne suis pas loin de partager la réflexion désabusée de Renaud Camus dans Vigiles, son journal de 1987: << On se dit, comme d'ailleurs à la Sixtine, qu'il est un peu bête d'être allé mettre tant de si bonne peinture dans des positions qui la rendent si difficile à regarder.>>. Plus loin, il fait cette juste remarque qui s'applique parfaitement ici: << Ces salles et leurs peintures ne sont pas faites pour la visite touristique mais pour la fréquentation régulière des membres des conseils, des membres des écoles et de leurs hôtes fréquents.>>.

 

DSC05728_2.JPG

Saint Tryphon exorcisant la fille de l'empereur romain Gordien, le démon est figuré par la bestiole au centre de la composition, j'aime beaucoup ce démon et encore plus les deux joli garçons à gauche qui saluent un notable.

 

DSC05733.jpg

 

DSC05734.JPG

 

DSC05729.JPG

 

Carpaccio consacra cinq années, 1502-1507 a réaliser le cycle de Saint Georges, Saint Tryphon et Saint Jérôme.

 

DSC05729_2.JPG

Saint George terrassant le dragon


Persécuté par un dragon, les sélénites, habitants de la lune, étaient contraints de lui livrer des jeunes gens désignés par tirage au sort. Parmi eux se trouvait une princesse que le saint libera en terrassant le dragon. Reconnaissant les sélénites se firent baptisé par le saint chevalier. L'histoire est symbolique et représente la princesse soumise aus assauts du diable (le dragon). Le dit George de retour de la lune aurait été décapité lors des persécutions de Dioclétien en 303.


DSC05730.JPG

 

DSC05731.JPG

 

DSC05732.JPG

 

DSC05735.JPG

 

DSC05736.JPG

Saint Jérôme et son lion semant la panique parmi les moine du monastère de Saint Jean du désert

 

Saint Jérôme, alors qu'il expliquait la bible aux moines d'un monastère, le vieux saint voit arriver un lion blessé, après lui avoir retiré une épine de la patte (ce qui me rend ce saint extrêmement sympathique, le lion s'attachera au saint. Jérôme et son lion est un sujet très courant dans la peinture et particulièrement dans la peinture italienne du XVI ème siècle. Ce qui me ravit dans la peinture de Carpaccio, ce sont les détail dans le tableau ci-dessus, on trouve à l'arrière plan ... un castor!

 

DSC05737.JPG

 

Ce serait Saint Jérôme jeune, avant le lion, dans son cabinet de travail, en fait c'est plus probablement saint Augustin qui lui préférait avoir un toutou de compagnie...

 

DSC05738.JPG

 

DSC05739.jpg

 

DSC05741.jpg

 

DSC05742.JPG

 

DSC05743.JPG

 

DSC05744.JPG

 

DSC05745.JPG

 

DSC05746.JPG

 

DSC05747.jpg

 

DSC05748.JPG

Venise, Italie, octobre 2012

 

Pour retrouver Venise sur le blog: Le marchand de Venise ,  Paolo Baruffaldi et la galerie Bac Art à Venise,  Intrépides moineaux de Venise,  Rencontre de Matta et de Mitoraj dans une galerie de Venise,  Pourquoi Venise? ,  Coming of age au Peggy Guggenheim de Venise,  Pour se souvenir de Rome et les barbares au Palazzo Grassi à Venise,  vitrines à Venise,  Deux amis à VeniseRétrospective Capogrossi au musée Guggenheim de Venise,  Venise vu du pont du paquebot, un soir d'octobre,  une visite au musée Guggenheim de Venise,  Venise vu du pont du paquebot, un matin d'octobre,  L'église San Francesco della Vigna à Venise,  un Tadzio moderne dans une boutique de Venisetentative d'épuisement photographique du boy with frog de Charles Ray à Venise,  Ca' d'Oro à VeniseScuola Dalmata dei Santi Giorgio e Trifone à Venise

 

Commenter cet article