Ramón Martí Alsina i (1826 - 1894)

Publié le par lesdiagonalesdutemps


 

1870 Autoportrait, MNAC 

Les voyages et les visites de nouveaux musées qu'ils occasionne permet à ma grande ignorance de diminuer un peu. Ainsi j'ai pu découvrir Ramón Martí Alsina i (1826 - 1894) qui semble être  le peintre le plus éminent de la Catalogne du XIX ème siècle. C'est un peu le Courbet de la Catalogne. Son réalisme rafraîchissant a bouleverser l'art catalan de la seconde moitié du XIXe siècle. Il est l'artiste le plus important du réalisme espagnol; la forme picturales qui a dominé le monde de l'art espagnol dans la deuxième partie du XIX ème siècle. Un homme qui a révolutionné la peinture catalane qui s'était ossifiée avant son apparition. En 1848, il s'installe à Paris, d'où il entre en contact avec Courbet et l'école de Barbizon. Ramón Martí Alsina i se sentant attiré par la pensée positiviste et les opinions progressistes qui sont communes aux artistes attachés au réalisme, dont le crédo principal est de chercher son inspiration directe dans la réalité sans l'embellir ou idéaliser. 

Nu (1858) Museo del Prado 

Ruines de l'église du Saint-Sépulcre à Estella (Navarre). 1862. MNAC 

Le grand jour de Gérone (1863-1965) Auditori de l'antique hôpital de Santa Caterina (Gérone) 

Le criminel. La tache du crime (1866) Barcelone MNAC 

Son abondante production ne fut possible que par l'existence d'un atelier qui employait un grand nombre de collaborateurs sous la direction de Martí i Alsina, ce qui lui permettait d'assumer un grand nombre de commandes. Cet atelier servira de centre d'enseignement en dehors de l'enseignement officiel dispensé à l'école de Llotja. 

Le Albada (1878). Museo de Montserrat 

Un coude de la rivière Besos. 1880-1890. Museo de Montserrat 

Les travaux de Martí i Alsina rejette tout sentimentalisme toute suggestions poétiques ou romantiques ou tout subjectivisme. Pour lui la seule source d'inspiration doit se trouver dans la nature, dans l'objectivité. Son activité se concentra principalement à Barcelone, où il eut un grand prestige. 

La Siesta (1884) MNAC 

Pier pêcheurs de la Barceloneta. 1885. Museo de Montserrat 

vue de Barcelone depuis le toit de la Riera de Sant Joan. 1889. MNAC 

 

Publié dans peinture

Commenter cet article