Quelques menues suggestions pour un séjour à Tokyo

Publié le par lesdiagonalesdutemps

zozo-0530.JPG

 

 

  • Le moment idéal pour se rendre à Tokyo:

    C'est bien sûr la période des cerisiers en fleur (sakura), le mois d'avril.


    zozo-0700.JPG

    sakura, un dimanche après-midi dans le parc Ueno


    Toute l'année, la température dans la ville est proche de celle que l'on trouve à Paris. Il y pleut néanmoins un peu plus et il y fait un peu plus chaud l'été; cette chaleur adjoint à une humidité importante donne quelque chose de tropicale à la ville. Le printemps est donc un bon choix même si ce n'est pas la saison incontournable pour visiter Tokyo comme cela l'est pour Kyoto, ville qui semble être pensée autour de la floraison des cerisiers. Il faut éviter la période du golden week du 29 avril au 5 mai semaine de prédilection des japonais pour prendre leurs vacances. Autre période à éviter la première quinzaine de juillet appelé mini saison des pluies, il y pleut encore plus qu'à l'accoutumé.

    Pour aller au Japon, il n'y a guère le choix à part l'avion.

  • L'avion. Il faut compter environ 1000€ pour un vol Paris-Tokyo A.R sans escale. Le temps de vol est approximativement de 13 heures . Le prix peut descendre jusqu'à 700€ si l'on accepte une escale mais alors la durée du voyage augmente souvent d'environ 3 heures.


    DSC01386.JPG

    notre A 380 au départ de Paris

    Je conseille d'arriver au Japon par l'aéroport du Kensai (qui dessert Kyoto et Osaka) , qui est un des plus beaux aéroports que je connaisse, alors que celui de Tokyo, Narita est assez moche et loin du centre de Tokyo. Pour rallier Tokyo, éviter le taxi, long et couteux. Il ya a un autocar, fréquence toutes les vingt minutes. Il dessert les grands hôtels de Tokyo et de Yokohama. Mais la solution que je préconise, qui est aussi la moins onéreuse, est de prendre la J.R. express, environ 1 heure de voyage. En prenant votre billet vous pourrez aussi acheter votre laisser-passer ou votre carte d'abonnement (pour plus d'informations voir  Devenez incollable sur le réseau de transport à Tokyo). Il y a aussi un autre train, Skyliner qui est un peu plus rapide, 45 minutes de Narita à Ueno.

    Depuis peu, on peut arriver en plein Tokyo, car l'aéroport d'Haneda est ouvert au vol internationaux mais je ne sais pas quelles compagnies y atterrissent.

  • Le lieu de résidence préférable pour pérégriner dans Tokyo.

    Les transports en commun sont le meilleur moyen pour se déplacer dans la ville. Il existe une ligne de métro, ou plutôt une sorte de RER urbain qui forme comme le « circle » à Londres une boucle fermée sur elle même et qui dessert presque tous les centres d'intérêt de la capitale japonaise, que ce soit les pôles d'affaire, les grands musées , les lieux de la vie nocturne ou les différents quartiers commerçants. Il s'agit de la Yamanote. On peut accéder à ceux qui ne sont pas directement sur la Yamanote en prenant d'autres lignes de métro qui sont en correspondance avec des stations de la Yamanate, et puis il reste vos pieds, la marche étant la meilleure façon de connaitre une ville.  Il est souhaitable de trouver un domicile sur cette ligne très pratique. On peut prendre un pass économique et pratique (deux formules 7 ou 14 jours) qui donne accès à la Yamanote et en prime à bien d'autres transports. A titre d'exemple le forfait pour 7 jours coute 170 € environ pour un nombre de voyages illimité sur les lignes J.R dont la Yamanote. La compagnie J.R., pour Japan Rail, (les transports en commun au Japon sont privatisés) gère aussi le Shinkansen, le TGV local ainsi que plusieurs compagnies d'autobus dans de nombreuses villes du Japon. Le forfait est surtout intéressant si on utilise ce train rapide pour une liaison vers une autre grande ville du Japon, Kyoto (2h 30), Osaka (2h), Yokohama (20mn). Le pass donne droit à tous les Shinkansen, (pour un nombre de voyages également illimités) sauf les express qui portent le nom de Nozomi.



    zozo-0528.JPG


    Mais même les trains non express sont très rapides. A votre retour en France le TGV vous paraitra un inconfortable tortillard. Le confort dans le shikansen est remarquable. Les places offrent un immense espace pour les jambes. Il faut monter dans les wagons indiqués « non reserved ». Ces derniers représentent de 1/3 à la moitié des voitures. Il n'y a aucun problème pour trouver des places dans ces trains. Lorsque nous avons pris le shinkansen sur la ligne Tokyo-Osaka-Kyoto la fréquence était d'un train tous les ¼ d'heure. Tout est très bien indiqué sur les quais en écriture occidentale. Il en va de même pour le métro de Tokyo et les lignes J.R. Autre intérêt de ces dernières à Tokyo, c'est que contrairement au métro -, elles sont presque toujours à l'extérieur et permettent des vues intéressantes sur la ville.


    Numeriser.jpeg

    Numeriser-1.jpeg

    La Yamanote vue par Florent Chavouet


    Trouver un hôtel

    Il y a plusieurs types d'hôtel au Japon, les riokan, hôtels traditionnels, ils sont assez rare à Tokyo, les minshuku, auberges traditionnelles, genre pension de famille, les business hôtel, pour faire simple on va dire que ce sont des hôtels de types internationnaux et les capsules hôtel, à déconseiller aux claustrophobes. Mais en fait si vous voulez résider au centre de Tokyo, vous serez plus ou moins contraint de descendre dans un business hôtel.

  • Mon choix s'est porté sur un hôtel près de la station Shimbashi qui présente de nombreux avantages

    -a- Celle d'être un noeud ferroviaire important. Le shinkansen y a son terminus tokyoite. On peut donc de ce point le prendre directement.

    -b- La ligne de métro qui mène à Narita, l'aéroport international de Tokyo, y a un arrêt (compter 1 heure à 1h 30 pour arriver à cet aéroport, il est très éloigné du centre ville et assez moche rien à voir avec Roissy ou celui du Kansai qui dessert Kyoto et Osaka.

    -c- C'est aussi le point de départ de la ligne du métro aérien (c'est encore une compagnie différente de J.R. et de celle du métro!) qui dessert le quartier gagné sur la mer (un must pour l'architecture contemporaine) d'Odaiba.

    -d- De Shibashi, par l'immense et accueillant souterrain de la station on peut accéder à pied facilement à la fois au quartier commerçant de Ginsa et au beau parc d'Hama Rikyu.


    zozo-0783.JPG

    zozo-0624.JPG

    Dans les couloirs de la station Shibashi


  • L'hôtel, nous avons élu le Park hôtel qui est un bon quatre étoiles selon la norme internationale. Il a surtout l'avantage d'être accessible par l'espace souterrain qui est relié aux différentes stations de train et de métro de Shimbashi; il n'est pas le seul dans ce cas. Ce qui est très utile car le franchissement de ce noeud ferroviaire en surface est pour un piéton assez problématique. En outre étant situé du 25 éme au 34 ème étage d'une tour, ses chambres offrent de très belles vues sur la ville. Il faut compter pour une chambre double environ 210 € la nuit, petit déjeuner (très bien) en plus environ 20 € par personne. En demandant une chambre sur la Tokyo tower vous aurez peut être la chance de voir le mont Fuji (Fuji san). Je l'ai vu une fois en deux séjours!


    zozo-0532.JPG

    DSC01401.JPG

    la chambre au Park Hôtel


    zozo-6741.JPG

    DSC01426.JPG


    DSC01932.jpg

    en regardant par la fenêtre


    DSC01584.jpg

    en regardant par la fenêtre, juste au pied de l'immeuble de l'hôtel, j'avais l'impression de surplomber un immense train électrique 


    DSC01942.jpg

    le parc Hama Rikyu vu d'une  des salles du petit déjeuner 

     


  • Le métro

    Il faut tout d'abord savoir que le métro de Tokyo est divisé en plusieurs compagnies mais comme je l'ai signalé plus haut, on peut presque entièrement visiter Tokyo en ne prenant que les lignes de la compagnie J.R et en particulier l'indispensable Yamanote.


    zozo-0838.jpg

    Les machines pour ajuster le prix de votre voyage


    Le métro à Tokyo se paye selon la distance que vous avez parcourue. Il est un peu moins couteux que son homologue parisien. Comme généralement vous n'aurez pas d'idée sur le prix du voyage que voulez faire, je vous conseille de prendre aux machines automatiques qui délivrent des billets, très facile d'utilisation, le ticket le moins cher. Arrivé à votre destination, avant de sortir, vous devrez vous rendre aux machines situées prés des portails de sortie qui vous permettront d'ajuster le prix de votre voyage par rapport au prix du billet que vous avez pris en entrant. Vous paierez ainsi votre voyage au plus juste prix et vous pourrez franchir les portails de sortie sans encombre. Si vous avez pris un pass vous serez libéré de cette petite contrainte. Dans ce cas il faut passer dans le portail de sortie près du préposé qui contrôle pour qu'il n'y ait pas de fraude, en tenant votre pass à la main d'une manière bien visible. Le Japon ne plaisante pas avec les contrevenants. Ceux-ci sont d'ailleurs à peu près inexistant, le lascar ne s'épanouissant pas comme chez nous sous leur latitude... On y croise en revanche de jolis garçons...


    DSC01403.jpg


    DSC01404.jpg

    remarquez que la couleur des chaussures est assortie à celle des cheveux


    DSC01933.JPG


    DSC01915.jpg


    DSC01912.jpg


    DSC01840.JPG



    Il n'y a aucune difficulté pour s'y retrouver; le nom des stations et des lignes sont aussi rédigés dans notre alphabet. Ne vous étonnez pas de voir un nom écrit sur plusieurs ligne car le japonais écrit est constitué de trois types de caractères : hiragana (46 caractères pour écrire les mots japonais), katakana (46 caractères pour écrire entre autres les mots et noms issus de langues étrangères), et kanji (plusieurs milliers d’idéogrammes nés de la combinaison de clés, ou radicaux). Auxquels on peut ajouter les romaji (roma + ji = lettres romaines), notre écriture.

  • La nourriture

    Curieusement les français en général, enfin ceux qui ne lisent pas de mangas pensent que le japonais se nourrit essentiellement de sushis, c'est un peu comme cet ami américain qui croyait que les français mangeaient des escargots plusieurs fois par semaine. Dans bien des restaurants sont présentés des reproductions appétissantes des plats qui sont propsés à l'intérieur.


    DSC01480.JPG

    zozo-0602.JPG


    Le plat le plus populaire au Japon est le ramen un bol de nouilles dans une soupe avec de la garniture sur le dessus (souvent du porc). C'est bon et peu cher et d'un goût pas si exotique que cela. Dans la même idée d'économie il y a les bentos (achetables à toutes heures du jour et de la nuit dans les Kombini). C'est le casse-croûte ou le pique-nique local, que l'on achète tout prêt, dans une boîte plus ou moins grande où les ingrédients sont savamment disposés. Autre plan pour se nourrir pas cher les restaurant de curry. Il y en a dans les stations de métro. Un plat de riz et curry (avec un peu de viande) est roboratif vous coutera environ 5€, attention si vous prenez en plus une bière vous doublerez la note. La bière boisson préféré du mâle japonais est assez chère environ 5€ le demi. Mon plat préféré est le shabu shabu sorte de fondue japonaise. On cuit de fines tranches de boeuf dans un bouillon épicé. Le nom provient du bruit que fait en cuisant la viande dans le bouillon. Il faut savoir que c'est un repas beaucoup plus couteux qu'un composé de ramens par exemple. Le shabu shabu se déguste dans des restaurants plutôt chers (attention certains ferment tôt... mais d'autres très tard, les horaires m'ont semblé curieux....).


    zozo-0500_2.jpg

    un shabu shabu


    Autre plat gouteux l'okonomiyaki, spécialité d'Osaka, sorte de crêpe très sophistiquée et délicieuse garnie de fines tranches de porc. Okonomiyaki est aussi nourrissant qu'économique (mais rare à Tokyo). 

    Certaines spécialités ont des restaurants, assez chers, qui leurs sont dévolues, comme le crabe ou l'anguille par exemple.


    zozo-0532.jpg


    zozo-0533.jpg

    plat d'anguilles fumées dans un restaurant spécialisé


    Les desserts ne se trouve pas en fin de repas dans les restaurants mais dans les multiples stands de revendeurs de friandises un peu partout en particulier aux abords des temples, dans les gares , dans les parcs ( où l'on ne vend pas que des sucrerie on peut aussi se sustenter avec des beignets de poulpe, très bon à condition d'aimer le poulpe)... Je vous recommande les petites crêpes molles à la fleur de cerisier. Elles sont emballées dans un joli papier. Et aussi plus courant les petits pains au lait fourré de pâte de haricot sucrée.


    zozo-0461.jpg

    zozo-0628.JPG

    stands de beignets de poulpe dans le parc Ueno


    DSC01392.JPG

    si on a une petite faim, on peut grignoter des poissons séchés (ici en vitrine d' une boutique de luxe sur Ginza.

    DSC01828.JPG

    on peut aussi trouver des friandises dans le métro comme ces délicieux et pas cher du tout, environ 1€ pièce, "beard papa's" des choux à la crême qui sont fait devant vous


  • Les musées et lieux touristiques

    Attention, ils ferment très souvent tôt à 17h. Il vaut mieux y aller le matin. En général on ne peut pas photographier dans les temples.

  • L'argent

    Si les magasins sont ouverts très souvent sept jours sur sept, il n'en est pas de même pour les distributeurs de billets. En outre ceux-ci sont peu nombreux et en général ne prennent pas les cartes internationales, même si le logo de votre carte figure sur le distributeur. Les seuls qui admettent toutes les cartes sont ceux des bureaux de poste (remarquable service au Japon)..

    Le Japon est globalement un pays cher. Mais on peut penser, au vu du déficit du pays et de l'importance des exportations pour leur économie que le yen aura plutôt tendance à se dévaluer par rapport au dollar dans un proche avenir.

     

    Un voyage au Japon fera immédiatement tomber les idées reçues du voyageur sur ce pays comme par exemple qu'il est urbanisé à l'extrême alors que 80% de sa surface n'est pas constructible. Donc le Japon c'est surtout une nature peu peuplée avec de grandes concentrations humaines d'où les tours toujours plus hautes de Tokyo ce qui est paradoxal pour un pays soumis à de fréquents tremblements de terre...

    Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un bon voyage. 


    Pour retrouver Tokyo sur le blog: Tokyo, la nuit   Asakusa, Tokyo, Japon   sanctuaire de Yasukuni-jinja,  Le jardin national Shinjuku-Gyoen, Tokyo, Japon,  mon florilège du musée d'art moderne de Tokyo, Japon,  un soir à Shibuya, Tokyo, Japon,  Le bureau de Goebbels à Okaihabara, Tokyo, Japon,  Un joli photographe sur Ginza, Tokyo, Japon,  Contrastes japonais du parc Hama Rikyu à Tokyo,  la jeunesse tokyoite fait les magasins...,  Mandarake à Tokyo,  Takeshita dori, la rue la plus animée de Tokyo,  Tokyo, Shibuya,  street art et garçons à Tokyo,  hommage à Rotella ? à ... Tokyo,  Asakusa, Tokyo, Japon,  Takeshita street, Tokyo, un dimanche après midi d'automne,  Ginza, jour, Tokyo, Japon,  Les fresques de Mark Beard dans le magasin Abercrombie & Fitch à Tokyo,  Minets et minous dans le parc Hibiya de Tokyo,  Les corbeaux du parc Ueno à Tokyo,  Deux amis dans le métro de Tokyo,  Tentative d'épuisement photographique de la Tokyo Tower depuis ma chambre d'hôtel ,  Devenez incollable sur le réseau de transport à Tokyo,  Voyage au Japon,Tokyo de Rémi Maynègre et Sandrine GarciaTokyo, quartier Yanaka, le royaume des chats,  Préservatifs nipponsQuelques menues suggestions pour un séjour à Tokyo     

Commenter cet article