promenade dans la biennale des antiquaires 2012

Publié le par lesdiagonalesdutemps

BiennaleAntiq1.jpg 

 

 

La biennale des antiquaire est le plus beau musée éphémère du monde. Il est à la fois le Louvre, le Moma, le musée des arts premiers, le musée des arts décoratifs et un fabuleux cabinet de curiosités.

Cette année la scénographie de la manifestation a été confiée à Karl Lagerfield qui a conçu les allées qui propose 7 kilomètres de façades au service du lèche vitrine.

Mon choix est hautement subjectif et ne propose des images que de quelques unes des huis mille pièces qui font du Grand Palais la plus fabuleuse caverne d'Ali Baba que l'on puisse découvrir.

J'aurais bien aimé également vous montrer d'autres oeuvre mais parfois c'est difficile comme la reconstitution de la salle à manger conçue pour la maison des Borot à Montparnasse par Charlotte Perriand mais je n'ai pas trouvé d'angle satisfaisant pour ma prise de vue...

Une telle découverte demande pour le visiteur une grande agilité intellectuelle et une encore plus grande disponibilité d'esprit. Il est bien utile en effet de se "laver les yeux" entre par exemple un nu antique et une toile abstraite. 

 

 

DSC04864.jpg

 

DSC04866.jpg

 

DSC04867.jpg

 

DSC04868.jpg

 

J'ai commencé ma promenade par la place centrale de la ville des antiquaires qu'a imaginée Karl Lagerfield  et sur cette place la galerie new-yorkaise Gainsborough qui consacre tout son espace à l'espagnol Valdes qui y déploie toute l'étendue de son talent. J'ai particulièrement apprécié sa bibliothèque de bois.

 

DSC04869.jpg

 

DSC04870.jpg

 

La biennale propose des meubles d'exception comme cette table et au second plan cette commode du XVIII ème recouvertes d'écailles de tortue.

 

DSC04871.JPG

 

DSC04872.jpg

 

Beaucoup de tableaux de Soulage dans cette biennale dont ce minuscule tableau.

 

DSC04873.JPG

 

Un petit Marquet qui est un grand peintre un peu sous estimé.

 

DSC04874.jpg

 

très beau tableau abstrait de Toyen

 

DSC04875.JPG

 

Ce grand Soulage donne la proportion du tableau minuscule du même peintre qui se trouve sur la console transparente à coté d'une petite sculpture.

 

 

DSC04876.jpg

 

portrait d'un jeune homme par Picasso

 

DSC04877.JPG

 

DSC04878.JPG

 

DSC04879.jpg

 

Je suis toujours surpris de la modernité de pièces chinoises qui datent de plus de dix siècles. La pièce immédiatement ci-dessus est une terre cuite, chameau et chamelier, Chine, dynastie Tang, 618-907. (galerie Christian Deydier, Paris)

 

DSC04880.jpg

 

Ce warhol représentant Liz Taylor est peut être la pièce la plus chère de la biennale. Cette sérigraphie datant de 1963 pourrait se vendre 40 millions de dollards. Seule une autre pièce de la biennale, la nature morte "Tasse de verre et fruit II" de 1877, est suceptible d'atteindre ces sommets. Le meuble qui assoit l'oeuvre de Warhol est une création contemporaine de Peter Marino, une boite en bronze texturé et argenté à deux portes (galerie L&M Arts, New-York).

 

DSC04881.JPG

 

Plus loin un autre Warhol cette fois reprèsentant Mao, à coté d'éponges de klein.

 

DSC04882.jpg

 

DSC04883.jpg

 

Les décorateurs des différentes galeries savent faire dialoguer des meubles remarquables avec des tableaux comme ici avec Fontana et avec un Dubuffet.

 

DSC04884.JPG

 

A la galerie Vallois, les grands spécialistes de l'art-déco, une extraordinaire commode recouverte de galuchat.

 

DSC04885.JPG

 

DSC04886.jpg

un dandy du XIX ème siècle

 

DSC04887.jpg

 

DSC04889.JPG

 

BiennaleAntiq5.jpg

 

DSC04914.jpg

 

DSC04931.JPG

 

D'autres merveilles chinoises

 

DSC04890.jpg

 

DSC04891.JPG

beau torse d'éphèbe romain

 

DSC04892.jpg

 

sculpture venant des cyclades

 

DSC04893.JPG

 

Applique représentant une gorgone, art grec archaique, milieu du VI ème siècle avant J.C., un bronze plein de 15 cm de hauteur    

 

DSC04894.jpg

 

DSC04895.JPG

 

Chez Aplicat-Prazan un Riopelle de la grande époque

 

DSC04896.JPG

un Masson, suivi d'un Soulage

 

DSC04897.JPG

Van de Velde

 

DSC04898.JPG

Cet Hélion figuratif était "en vitrine"    

 

DSC04902.jpg

 

DSC04904.jpg

 

Des panthères de Jouve

 

DSC04905.jpg

 

DSC04905_2.jpg

 

Une toile figurative des années 30 dans un style qui rappelle Balthus...

 

DSC04906.jpg

 

DSC04908.jpg

 

DSC04909.JPG

 

DSC04910.JPG

 

DSC04911.jpg

 

DSC04912.jpg

 

Jumeaux assis sur un chapiteau corinthien, marbre grandeur nature réalisé à Rome en 1891 dans un style néoclassique par l'allemand Wilhelm Haverkamp.

 

DSC04913.jpg

 

DSC04916.JPG

un beau Basquiat

 

DSC04917.jpg

 

DSC04918.JPG

La quiétude d'un Morandi

 

DSC04919.JPG

Matta

 

DSC04920.jpg

 

DSC04922.jpg

Le dialogue d'un masque africain avec une oeuvre d'Hantai

 

DSC04921.jpg

rencontre d'une sculpture africaine avec une toile de Soulage

 

DSC04929.JPG

 

Fétiche à clous Kongo, venant du Congo présenté par la galerie Claes de Bruxelles    

DSC04923.JPG

dans un beau livre minaudaient ces dandys

 

DSC04924.jpg

 

DSC04925.JPG

la barbotine en gloire!

 

DSC04926.jpg

un sexe romain

 

DSC04927.jpg

où l'on s'aperçoit que Serra peut être un décor idéal pour les antiques de marbre

 

DSC04928.JPG

promenade de la fin du XVIII ème dans le forum de Rome

 

DSC04932.jpg

 

DSC04933.jpg

 

DSC04934.JPG

 

DSC04935.jpg

 

DSC04936.JPG

 

Un regard sur l'exposition Claude Lalanne organisée par la galerie JGM de Paris

 

DSC04938.jpg

Si l'on trouvait beaucoup de Dubuffet dans cette biennale, une galerie lui vouait entièrement son espace.

 

DSC04939.jpg

C'est toujours un grand plaisir de retrouver la galerie Berko, joyau bruxellois qui n'en finira jamais de célébrer la peinture du tournant du XIX ème siècle et celle du début du XX ème. C-dessus une apparition du printemps au sexe ambigu. Ci dessous, toujours chez Berko ce défilé de jeunes moujiks à Moscou en 1905.

 

DSC04940.JPG

 

DSC04947.JPG

 

DSC04941.JPG

 

DSC04943.JPG

 

DSC04944.jpg

 

Encore chez Berko "L'escadre russe à Cherbourg" de Robert Mols, avec son beau cadre d'origine du salon de 1904, a grandement retenu mon attention.

 

DSC04945.JPG

 

Et pour quitter la galerie belge ce délicieux tableau colonial de François Jacques Marie Maurice Destappe, né à Paris en 1800, "Sur la rivière Mekong.

 

DSC04948.JPG

à coté d'un totem de Chaissac un beau Debré

 

BiennaleAntiq4.jpg

jeune faune dansant, bronze français, début du XX ème siècle

 

BiennaleAntiq3.JPG

arche de Noé hollandaise du XVI ème siècle

 

BiennaleAntiq6.JPG

 

BiennaleAntiq6 2

 

chasse à la baleine peinte au début du XIX ème siècle sur un os de baleine

 

BiennaleAntiq7.JPG

 

Le jeune peintre Ribéra entouré de personnages, 1838, par Joseph Nicolas Robert Fleury, présenté par la galerie Ana Chiclana de Madrid.    

 

BiennaleAntiq8.JPG

Paris, septembre 2012

Commenter cet article

Rinrin 09/01/2013 09:46

More of Ricco Wassmer: http://imgsrc.ru/rinrin/a484792.html?

philippe 20/09/2012 17:22

Merci pour cette visite virtuelle éclairante (et éclairée !). Vous proposez une sélection éclectique et très intéressante : une mention spéciale en ce qui me concerne, côté peinture, pour le
Marquet et le Riopelle et pour ce qui est du mobilier, les pièces art déco, toujours aussi somptueuses et tentantes...

lesdiagonalesdutemps 20/09/2012 17:45



Je photographie en peinture ce que j'aime et mes gouts sont en effet éclectiques ce que peu de gens comprennent, il me semble que l'on peut aimer à la fois Riopelle et Marquet comme on peu aimer
Tokyo et Venise où je devrais me rendre bientôt ou le fondant au chocolat et le gigot! cette espèce de cloisonnement de la peinture, je ne l'ai jamais compris.



Jean-Yves 18/09/2012 19:42

Je suis ébloui par tout ce que vous montrez sur votre site. C'est un plaisir quotidien que de "vous" visiter. Merci.

lesdiagonalesdutemps 18/09/2012 19:45



merci de vos compliments et bonnes visites



JACK 18/09/2012 13:44

LE Helion est superbe, ârmis tant d'autres, tout comme le MARQUET que je n'estime pas sous estimé dans sa cotation actuelle.

lesdiagonalesdutemps 18/09/2012 16:04



de toutes les oeuvres que j'ai choisi dans cette biennale quant à moi c'est le Riopelle que j'aurais emporté si j'avais été très très riche...