Le prince Lubomirski en Amphion, peinte par Elisabeth Vigéee-Lebrun (1755-1852).

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

La représentation du prince Lubomirski en Amphion, peinte par Elisabeth Vigéee-Lebrun (1755-1852) est un bon exemple de ce que l'on appelait au XVIII ème siècle un portrait allégorique. Le jeune homme, connu pour son extraordinaire beauté, descendait de l'une des familles les plus riches et les plus nobles d'Europe. Madame Vigée-Lebrun, qui l'a portraituré trois fois, ici le vêt d'une d'une tunique à l'antique. Absorbé par le son de sa lyre, il joue d'un air fort inspiré devant trois jeunes filles pamées. On connait ces bougresses, les deux nymphes émerveillées sont mesdemoiselles de Guiche et de Polignac, la troisième, qui regarde ailleurs est Brunette, la fille adorée de l'artiste.

 

Pour retrouver la peinture néo-classique sur le blog:  Jean-Pierre Saint-Ours,  Jules-Elie Delaunay (1828-1891)Mars au bonnet phrygien d'un peintre anonyme,  quelques autres combats des centaures contre les lapithesJoseph Ferdinand Lancrenon (1794-1874),  Anne-Louis Girodet de Roussy-TriosonEtudes de nus masculins de Pierre-Paul Prud'hon (1758-1823),  Pierre-Paul Prud’hon ( 1758-1823), jeune Zephyr,  Cupidon (1798) par Robert Jacques Francois Faust Lefevre,  Jean-Baptiste Frederic Desmarais (1756-1813) ,  David Victorieux par Louis-Jean-François Lagrenée ( 1724 – 1805),  Joseph-Desire Court (1797-1865),  Antoine Julien POTIER, Oreste défendu par Pylade Francois-Andre Vincent, David avec la tête de Goliath,  Laurent Pécheux (1729-1821), Dédale et Icare prince Lubomirski en Amphion, peinte par Elisabeth Vigéee-Lebrun (1755-1852). 

Publié dans peinture

Commenter cet article

xristophe 10/12/2012 21:58

C'est trop-mignon : une nouvelle fois je me réjouis que la belle dame Vigiée-Lebrun au doux pinceau ait échappé aux guillotines de la Révolution... encore un happy end à mettre à côté de celui
DSK/Fitoussi Dalio