pour se souvenir de l'exposition de Jean-Xavier de Combeloup au "Bonheur du jour"

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Image_14
C. Combeloup.

Cet été "Au bonheur du jour", qui devrait bien plutôt s’intituler au bonheur des garçons, les choupinets investissent les cimaises. Seront présentés une soixantaine de dessins et peintures de Jean-Xavier de Combeloup. A cette occasion un catalogue intitulé “Du Vésuve à l’Atlas”, reproduisant une centaine d’oeuvres de l’artiste sera disponible à partir du 20 juin à la galerie.
Après une formation en lettres classiques, Jean-Xavier de Combeloup part ensuite pour l'Italie où il suit des cours d'Académie à Florence et Rome.

Image_9
C. Combeloup.

Déjà adolescent, il avait transformé une partie du grenier de la maison en cabinet de curiosités, accumulant animaux empaillés, coquillages et minéraux ainsi que des gravures et photographies anciennes, dont 42 épreuves albuminées du Baron von Gloeden, hérités d'un grand oncle qui avait fait le voyage à Taormina (son voyage de noces !!)
Ces photographies de garçons nus dans des ruines baignées de soleil furent une révélation et motivèrent sa quête d'un idéal de beauté païenne dans ce paradis du Sud encore préservé. Toute sa vie durant, il sera inspiré par cette iconographie et nombre de photos originales de von Gloeden ou d'autres photographes, serviront de modèles à ses dessins, peintures, sculptures.

Image_10
c. Combeloup.

Jean-Xavier de Combeloup a inlassablement parcouru la Méditerranée sur les traces de Roger Peyrefitte et de tous les autres nostalgiques des arcadies perdues.

Image_16
C. Combeloup.

Ils seront accompagnés par des portraits et des nus dans la même sensibilité que ceux de von Gloeden et des photographes orientalistes du début du 20ème.
Sur les murs on pourra voir également de nouvelles photos originales, en tirage d'époque de von Gloeden et de Pluschow.
La galerie outre le bel espace que l’on peut apercevoir de la rue et qu’inonde parfois le soleil, possède un lieu plus secret baigné d’une douce lumière dit le boudoir. Dans cette pièce très cosy on pourra admirer entre autres des dessins de Gaston Goor et de Czanara...
Il ne faudrait pas que le courageux travail de Nicole Canet, grande maîtresse des lieux éclipse sa remarquable politique d’édition. Depuis quelques temps la galerie édite des catalogues en tirage limité, précieux mais d’un prix raisonnable. Ils prolongent le plaisir des expositions mais surtout rendent visibles des œuvres qui n’étaient parfois connues que par ouï-dire et le plus souvent complètement ignorées. Le plus surprenant est sans doute "Jeux d'hommes", photos masculines clandestines de la fin du 19ème aux années 1940. Alors que "l'album des nus masculins" de Rudolf Lehnert. : 1905-1934 fut une véritable révélation car jusqu’ici on ne connaissait pas de nus masculins signés Lehnert .
Cette boutique est sans conteste un lieu culturel gay qui donne un très grand choix pour tous les budgets, à partir de 15 euros jusqu’à beaucoup plus... On y trouve aussi des ouvrages épuisés consacré à la beauté masculine comme par exemple le portfolio de Michel Gourlier...

Image_11

Jean-Xavier de Combeloup
du 24 juin au 31 juillet 2009, Vernissage le mardi 23 juin de 18h à 22h
Galerie au bonheur du jour
11 rue Chabanais - 75002 Paris
Tel. 0142965864
Du mardi au samedi 14H30-19H30

Publié dans peinture

Commenter cet article