pour se souvenir de Jeff Koons à Versailles en 2008

Publié le par lesdiagonalesdutemps

IMG_3880
Ballon Flower, (yellow) 1995-2000 en acier chromé
Devant le tintouin occasionné par la présentation d'oeuvres de Jeff Koons dans le cadre, pour certain sacré du château de Versailles, cette soudaine et inattendue résurgence du monarchisme en ces temps où l'on commence à s'apercevoir tardivement que Marianne est une vieille catin toujours prêt à s'offrir au plus bête et plus offrant, Charles Maurras l'avait bien dit, ne fut pas pour me déplaire, j'ai donc décidé de jouer au touriste japonais pour constater le sacrilège.
IMG_3934
IMG_3935 IMG_3936
IMG_3937
Split-Rocker, 2000
.
Il faut bien admettre qu'il n'y a pas de laise chef d'oeuvre pour la première et massive raison que ni le château de Versailles ni son contenu ne sont des chef d'oeuvre, que ceux qu'une telle assertion choque, fassent un petit tour du coté des châteaux de la Loire pour s'en persuader. La vraie merveille de Versailles est son parc et l'oeuvre de Koons qui y est déposé, dans le parterre de l'orangerie, est en parfait accord avec les lieux. Ce gentil dinosaure (Split-Rocker, 2000) n'a pas une silhouette plus incongrue que les buis taillés en parapluie qui bordent les allées. Le parallélisme des intentions de Koons, regardez moi, parlez moi de moi, avec celles de Louis XIV à Versailles me parait évident. Même gigantisme, même mauvais goût assumé, même concessions à l'époque, même désir d'une lisibilité immédiate de ce que l'on offre au regard de la populace, même volonté d'en mettre plein la vue, hier aux courtisans, aujourd'hui aux collectionneurs richissimes (ne serait-ce pas les mêmes personnes?). Pour reprendre un mot qui fait flores dans notre basse époque nous avons à faire dans tout cela à une opposition du bling bling de deux ères.
IMG_3887
Ballons Dog (Magenta), 1994-2000, acier inoxydable dans le salon d'Hercule
IMG_3893
Rabit, 1986, Acier inoxydable dans Le salon de l'Abondance
IMG_3894
IMG_3896
Michael Jackson and Bubbles, 1988, porcelaine, dans le salon de Venus (cette localisation m'a fait sourire...)
IMG_3898
Ushering in Banality, 1988, bois polychrome dans le salon de Diane
IMG_3901
IMG_3900
Lobster, 2003, Aluminium polychrome dans le salon de Mars, les moustaches de l'animal est un hommage à Dali grande admiration de jeunesse de Koons.
Si certains Koons, la plupart, tranchent avec le décor ambiant, d'autres comme le bouquet de fleurs (Large vase of flowers, 1991) dans la chambre de la reine ou le buste du roi soleil (1986) en acier inoxydable dans le salon de Mercure, semblent là depuis la construction des lieux.
IMG_3906
Bear and policeman, 1988, Bois polychrome dans le salon de la guerre
IMG_3914
Moon (light blue), 1995-2000 Acier chromé inoxydable, dans la galerie des glaces
IMG_3921
Pink panther, 1988, porcelaine, dans le salon de la paix
IMG_3924
Jim Beam-J B Turner, train, 1986, acier inoxydable dans le salon des nobles
IMG_3925
New Hoover, dans l'antichambre du grand couvert. On peut voir cette installation post duchampienne devant les portraits de reine comme un trait d'humour ou une marque d'un machisme goujat, au choix...
IMG_3928
Chainlink, 2002-2008, acier galvanisé et aluminium dans la salle des gardes.
En relativement peu de pièces, dix sept, on peut donc voir, en une promenade royale, une habile rétrospective de Koons, on pourra méditer que l'artiste était, juste avant de se faire détroner récemment par Lucian Freud, l'artiste vivant dont une des oeuvres avait atteint le prix le plus élevé!
Jusqu'au 14 décembre 2008
Comme presque toujours toutes les photographies de cette exposition
IMG_3932
Hanging heart (Red/gold) 1994-2006 dans l'alcove de l'escalier de la reine.

Commenter cet article