Pour se souvenir de René Ripert

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Devine oui devine qui je suis
De ces têtards à peine au monde
Laquelle de ces vingt têtes rondes
Masques blafards et blouses de suie

Devine qui de ces vingt moutards
Est devenu celui qui t'aime
Le sportif ou le fort en thème
Le chien de race ou le bâtard

Pas celui-ci ni celui-là
Notre nègre et notre annamite
Pas ce nez en pied de marmite
Ni ces mollets en cervelas

Ce chafouin-là ça c'est méchant
Je n'eus jamais même à cet âge
Ce faciès d'idiot de village
Qui n'appartient qu'à Séchan

Cherche bien ah non c'est Kerbrat
Qui se parfumait à l'urine
Et fouillait sans fin ses narines
Puis se mouchait dans l'avant-bras

Non celui-là c'est Bargeton
Toujours le premier de la classse
Le roi de la compo l'as des as
Man rêvait qu'il soit son fiston

Tu n'as pas de chance lui c'est Perrot
Le plus fort mais en gymnastique
Qui n'avait pour arithmétique
Que les dossards de ses héros

Et ça c'est les frères Nourissier
Que l'on surnommait les deux deux pitres
Et se touchaient sous leur pupitre
En parlant de Michèle Mercier

Celui-là tu n'y es pas du tout
C'est la terreur la psychose
Le dénommé Ben Quelquechose
Une tête pleine de rêves et de poux

Encore perdu ça c'est Drago
En vérité Dragolovitch
Mais quatre syllabes faisaient trop riche
Deux suffisaient au petit Yougo

Car on se défendait tu sais
Regarde bien Martin et Bonhomme
Deux crétins dignes de Barnum
Mais qui étaient de vrais Français

Tiens voilà le petit Michon
Ses yeux glauques derrière ses lunettes
Qui se planquait dans les toilettes
Pour y lire ses romans cochons

Et Blot qui ne disait jamais rien
Ou bien Cela ne me concerne
Mais s'offrait de trop larges cernes
Pour prétendre être un bon chrétien

Lui c'est Mathieu-les-yeux-doux
Il n'avait pas l'air d'un terrestre
Et ne fit qu'un ou deux trimestres
Pour aller mourir je ne sais où

Il n'en reste qu'un sous ton doigt
Cette bouche qui semble crier A l'aide
Ces yeux clos sur une vie moins laide
C'est moi qui déjà pense à toi.

 

René Ripert

 

René Ripert est décédé en 2007. Michel Derville qui avait joué dans "Coupable", une pièce qu'il avait écrite et mise en scène, m'avait parlé de lui lorsque je cherchait l'amant de la première fois du personnage du film que j'allais tourner . Son essai avait été convaincant, je dois toujours avoir la vidéo que j'en ai fait. Je lui ai téléphoné pour lui dire que je lui donnait le rôle mais quelques jours après il s'est récusé sous je ne sais plus quel prétexte, ce que j'ai beaucoup regretté.

Commenter cet article

DOSHIN 25/10/2015 21:01

Bonjour à tous
j'aimerais savoir la date de naissance exacte de René Ripert est sa date de départ quelqu'un peut-il me le dire?
merci d'avance

brodeuse 18/03/2015 16:23

j'ai connu René bien avant qu'il ne fréquente le monde du spectacle et des arts, au lycée en fait.
Un garçon toujours à l'écoute, avec une infinie tendresse pour ses amis, ses amies et un regard sur l'autre qui poussait à devenir meilleur.
Je l'ai vu jouer dans une pièce de lycée, je suis partie avec la troupe battre la campagne pour jouer pendant les vacances. hélas, je ne l'ai jamais vu sur une vraie scène, ni entendu chanter...
Son "départ volontaire" ma profondément bouleversée, mon dernier adieu s'est fait dans les larmes....
Mais je ne l'oublie pas et je regarde encore parfois les photos que j'ai de lui.
Merci René pour ce que tu m'a donné

lesdiagonalesdutemps 18/03/2015 17:08

merci pour votre témoignage.

Lee 17/08/2014 13:45

Aujourd'hui, j'évoquais sur le fan club René Ripert que nous avions ici au Royaume-Uni dans les années 90. Nous l'adorions et l'habitude de lui écrire régulièrement, ce qui a probablement fait peur! :-) Je suis tellement en colère d'entendre qu'il n'est plus avec nous. Je n'ai jamais vu ses spectacles ou entendu chanter. Mon coeur va à ses proches et j'espère seulement qu'il était heureux pour le peu de temps qu'il était là.

(S'il vous plaît excuser mon mauvais français!)

We still love you, René!

B.A. 17/08/2014 17:30

Tout d'abord je vous remercie de commenter un billet aussi ancien.
Ensuite je vous remercie pour ce commentaire venu d'outre Manche qui empêche que l'on oublie René Ripert

Fabrice Carail 24/10/2011 21:03


J'ai joué avec lui dans Arlequin serviteur de deux maîtres en 2002. Sa gentillesse, sa disponibilité et sa profondeur m'avaient touché à l'époque, puis nous nous étions perdus de vue. Je pensais à
lui pour un rôle dans une pièce dans laquelle je passe une audition, je venais de tomber sur un petit mot qu'il m'avait écrit pour la 1ère...Et je découvre sur cette page la terrible nouvelle. Il
n'y a rien à ajouter de plus, juste à se souvenir.


lesdiagonalesdutemps 25/10/2011 06:40



merci pour ce témoignage, pour ne pas oublier