Piotr Konchalovsky

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Parmi les 5000 oeuvres de Piotr Konchalovsky  (voir Biographie), quelques tableaux témoignent d'une curiosité pour le corps masculin, que l'on retrouve chez d'autres artistes soviétiques et dont j'ai un peu de peine à penser que leur seul souci était de valoriser la virilité prolétarienne. Le plus emblématique dans le genre, des tableaux de Konchalovsky, peint en 1928, pour fêter les dix ans de l'armée rouge attendra l'exposition plus d'une cinquantaine d'années. Cette toile immense de 4 mètre sur 5, révélée au public en 1982 est intitulé Le bain de l'Armée rouge, parfois désignée comme "le bain des chevaux".

Détails:

 

Fortement influencé par Cézanne (c'est peut-être même le peintre le plus représentatif de l'héritage cézannien), Konchalovsky a réussi à traverser les divers courants de l'avant-garde pour se couler dans le moule du réalisme soviétique. Quelques autres tableaux de ce peintre:

 

 
Le polisseur de parquet de la galerie Tretiakov


 Hercule et Omphale 

 L'âge d'Or

 

Publié dans peinture

Commenter cet article