Pierre Klossowski

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Ganymede


La Cuisine de Guilles ( 1976)




Esquisse pour le petit Rose, 1974-1980


La Nef des fous, 1988-90


 la Chaise Basculante 1982




Magiciennes Romaines, 1975-76












.

Publié dans peinture

Commenter cet article

ismau 08/01/2014 21:37

J'avais lu que Klossowski avait été le secrétaire de Gide en 1923, mais c'est sans doute une erreur d'après cet article intéressant trouvé sur e-gide :
http://e-gide.blogspot.fr/2009/11/gide-et-maitre-pierre.html
Ils ont en tous cas été très proches,et ceci dès les études du jeune Klossowski au lycée Janson-de-Sailly .

lesdiagonalesdutemps 08/01/2014 21:41



Voilà un sujet de thèse pour les gidiens.


merci pour ce lien très intéressant.



xristophe 06/01/2014 20:03

...En effet ! (Ne fut-il pas son secrétaire ?) (Klosso, de Gide)

lesdiagonalesdutemps 06/01/2014 22:54



Pas à ma connaissance mais il est vrai que Gide en a eu plusieurs.



ismau 06/01/2014 14:01

Merci Xristophe pour ce conseil personnalisé, que j'avais d'ailleurs déjà effectivement noté dans vos excellents commentaires des dernières photos en sépia et noir et blanc (94), commentaires qui
aident à regarder autrement et mieux les photos, et parfois à seulement regarder ce qui est déjà beaucoup : je me demande pourquoi, mais je n'avais même pas vu l'étonnante photo du gamin achevant
le pauvre piano . Oui, donc, je note l'expo Pierre Henry pour une très prochaine occasion de visite . Et je suis d'accord avec vous pour l'intérêt très relatif d'Arman ( dommage : pas de polémique
! ) sauf qu' Arman est peut-être le premier a avoir osé tout casser, et même des objets sacrés comme des violons . Par contre, je regrette votre dénigrement de Lautréamont, que je ne confonds
justement pas avec les agaçants surréalistes . C'est le journal de Gide, tellement laudateur au sujet de Maldoror qui m'a donné envie de le relire avec plus d'attention, et je l'ai trouvé
magnifique .
Pour revenir à Klossowski, c'est amusant de reconnaître Gide un peu dans " la chaise basculante " et beaucoup dans le 9ème dessin ...

lesdiagonalesdutemps 06/01/2014 14:20



C'est vrai que le lutineur de garçons chez Klossowski a des faux air d'oncle André.



xristophe 06/01/2014 01:24

Ah Ismau, vous voilà ; je profite de cette rencontre fortuite (heureusement pas "sur une table de dissection" comme dit l'autre abruti adoré des surréalistes) pour vous recommander (comme je l'ai
fait qq part pour notre hôte ami sans qui nous ne saurions plus vivre tout à fait pareil)l'expo de Pierre HENRY au musée d'art moderne : c'est "sa musique" avec d'autres moyens - montages
concrets-abstraits d'objets, hétéroclites, étranges et familiers réalisés avec passion, humour, ingéniosité inlassable ; (sa musique, plus grandiose, bien sûr, hugolienne et torrentueuse etc);
mais, amateurs ès arts plastiques il fait bien mieux qu'Arman, sadique écraseur de violons dépourvu du moindre talent (qui aurait pu au moins regarder les cubistes - avant de poser son gros cul sur
ces beaux instruments...)

ismau 05/01/2014 18:56

Je découvre tous ces dessins de Klossowski avec beaucoup d' intérêt . Et je ne savais même pas qu'il avait travaillé en grand format, ce qui est en effet plus surprenant et attirant .
Je ne connaissais que ses illustrations, peu nombreuses et d'un érotisme bien différent, de " Roberte ce soir ", lu il y a fort longtemps avec plusieurs autres de ses livres . Je l'appréciais
comme écrivain, mais ses illustrations m'avaient déplu, comme d'ailleurs toujours les illustrations . Aujourd'hui je trouve beaucoup de charme à ses dessins, et je regrette que son projet
d'illustration des Faux-monnayeurs n'ait pas abouti ...d'autant que je possède une édition NRF de 1948 des oeuvres complètes, où les Faux-monnayeurs se trouvent bien trop sagement illustrés (par
André Dignimont ) C'était Maurice Sachs qui aurait proposé à Klossowski de les illustrer, mais Gide aurait reculé, effrayé devant l'audace des dessins . « Plus tard, il les aurait
acceptés » dira Klossowski .
Quant à sa soi-disant maladresse, je crois plutôt qu'il en joue habilement,vu l'affirmation de ce style si particulier dans la durée . Ce qui est amusant c'est que, sans doute par provocation, il
signe certaines de ses oeuvres "Pierre le maladroit".
La parenté de style avec son frère, dont les peintures m'ont d'ailleurs longtemps rebutée, est tout de même étonnante .

lesdiagonalesdutemps 05/01/2014 21:41



Je ne trouve pas très étonnant la parenté des dessin de Klossowski avec ceux de Balthus, Klossowski était comme le dit justement Xristophe, un amateur en dessin par rapport à son frère qui était
déjà célèbre lorsque Klossowski a commencé à dessiner. On peut voir ses grands formats, avec un peu de chance dans les foire d'art. J'en ai vu plusieurs déjà à la FIAC et jadis j'ai visité la
galerie qui exposait ces grands dessins, elle se trouvait près du centre Pompidou. Ces dessins ont été réalisés à l'aide de crayon de couleur. On peut assez facilement trouver des livres dont un
grand format (que je possédais mais qui a été détruit lors d'une inondation de ma maison) sur la toile.



xristophe 05/01/2014 03:08

Oui, l'échelle - être plus grand/être moins grand; dominer ou être englobé ; le Paysage, dont on est Personnage, disparaît en reproduction comme tel, quasiment : cette composante, à la fois
capitale et discrète, se perd, s'évapore. // Balthus, le Klossowski des petites filles, c'est quand même autre chose, même pour le dessin. La notion d'amateur est accueillante, sa mode contente
les... amateurs : j'en suis, je ne m'en plains pas ! La prégnance des dessins de Klossowski existe, mais souvent par le seul érotisme du "contenu" ; l'excitation qu'il communique agace, vexe. (D'où
mes injures, non dépourvues d'admiration, de reconnaissance...)

lesdiagonalesdutemps 05/01/2014 08:39



D'ou l'importance de voir les oeuvres devant soi. La posture du regardeur est différente selon la taille des tableaux et ainsi la perception en est changée. Balthus est surtout un peintre,
curieusement on ne parle presque jamais de ses paysages qui sont à la fois nombeux et intéressants.



xristophe 03/01/2014 23:26

merci pour ces Klossowski inconnus (pour certains) de moi ! - toujours aussi excitouillant ce demi-fou par sa crudité et son dessin moche d'amateur pornographe décomplexé

lesdiagonalesdutemps 04/01/2014 08:13



Je ne trouve pas les dessins de Klossowski moche, il n'ont d'ailleurs pas beaucoup plus de technique (je parle du dessin et non de la peinture) que celle de l'autre Klossowski dit Balthus, plus
complexé (à peine) et peut être pour cela plus intéressant. La notion d'amateur me parait tout à fait pertinente. Les formats de ces dessins sont parfois immense. Je m'aperçoit de plus en plus
que les images sur ordinateur sont menteuses quant à l'échelle de ce qui est montré.