Glyn Warren Philpot (1884-1937)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

by+Ernest+Walter+Histed+1916.jpgPhilpot photographié par Ernest Walter Histed 1916


462px-Glyn_Warren_Philpot_by_Glyn_WarrenAutoportrait, date inconnue



Philpot était le plus jeune des quatre enfants de John Philpot, un expert géomètre, et Jessie Carpenter Philpot. Philpot est né à Clapham Londres , mais la famille a déménagé à Herne , dans le Kent peu de temps après. Sa mère mourut quand il avait sept ans et son père a ensuite rapidement épousé la demi-sœur de sa première femme, Julia. Glyn Philpot était souvent malade enfant et a eu dans son enfance une scolarité irrégulière.

À l'âge de quinze ans il va à la Lambeth School of Art. Les anciens étudiants de cette école étaient Charles Ricketts (1866-1931) et Charles Shannon (1863-1937) qui devaient devenir des artistes par qui Glyn Philpots devait plus tard être influencé. Par la suite, il étudie à Rouen. En France, en dépit de toute les incitations à s'écarter des formes traditionnelles de la peinture de portrait, il est peu affecté par les  influences artistiques dominantes de l'époque. Il visites à l'Italie, et surtout en Espagne, où il est subjugué par la dextérité  de Goya. À l'âge de 19 ans en 1904, avec sa peinture, « l'élévation de l'hostie », il a été accepté pour l’exposition d’été de la Royal Academy. Cette même année, il fait sa premiere exposition personnelle.
Quand a été exposé Girl à sa toilette (immédiatement ci-dessous) a été noté sa ressemblance dans la composition avec le portrait de Madame X de Sargent qui date de 1884 et que l'on peut voir au Museum of Modern Art de New York. Le modèle en est Daisy, la sœur de Philpot. Lorsqu'il était encore adolescent, elle avait économisé son argent de poche pour acheter des peintures pour Philpot, et elle resta son amie dévouée, s'occupant du secrétariat et du ménage tout au long de la vie de l'artiste.

En 1911 Philpot rencontre les artistes Charles Charles Ricketts et Shannon. Grace à eux, il fait la connaissance de Robert Ross, qui devait l’aider à obtenir de nombreuses commandes. Robert Ross, avait un ami proche d'Oscar Wilde à sa grande époque. Il fut son exécuteur testamentaire. 
Il se lie aussi avec le philosophe Gerald Heard qui le marquera durablement.
Philpot rencontra Robert Allerton, un millionnaire lors de son premier voyage en Amérique, en 1913. IL lui rendit visite dans sa maison de Chicago. Il a peint son portrait. Il écrit à sa sœur que Allerton "n'était pas seulement un engouement stupide"...

En 1914, alors qu'il servait dans l’armée durant la première guerre mondiale, Glyn Philpot rencontre Vivian Forbes (1891-1937) dont il tomba amoureux et qui sera son compagnon pour le reste de sa vie. Il ya une plaque bleue à Lansdowne House, Lansdowne Road, Londres, W11 où Glyn Philpot et Vivian Forbes ont partagé une maison et un atelier de 1923 à 1935.
 En 1917, Robert Ross présenté Glyn Philpot au poète Siegfried Sassoon, qui était en convalescence après avoir été blessé en France. Glyn Philpot peint son portrait. Glyn Philpot était généreux et donnait des conseils, de l'argent et du soutien à un certain nombre de jeunes artistes dont le frère de Wilfred Owen, Harold à qui lui avait été présenté par Siegfried Sassoon.
A ses début il peint dans un style similaire à celui de l'influent John Sargeant Singer, ceci jusqu'au début des années 1920, quand il a développe un style plus sombre qui s'est avéré très populaire dans la bonne société anglaise.
Il devient très vite un célèbre portraitiste, il a peint les portraits de Siefried Sassoon, d'Oswald Mosley et de Stanley Baldwin. Il a été chargé de peindre le portrait du roi d'Égypte (1923-1924). C’est ainsi qu’il se mit à peindre des portraits d'hommes de couleur, ce qu’il fit tout au long de sa vie. L'un de ses modèles noirs récurrent fut Henry Thomas qui fut aussi le serviteur de Glyn Philpot pendant plusieurs années.


Study+of+Henry+Thomas.bmpStudy of Henry Thomas




Study+of+a+Negro.bmpStudy of Henry Thomas

En 1923, à l'âge de 38 ans, Glyn Philpot est élu à l’Académie Royale. Tout au long des années 1920, il a voyagé et travaillé aux États-Unis, en Europe et en Afrique du Nord. Ses thèmes se diversifient. Il travaille sur des sujets religieux et historiques. Ses compositions commençent à inclure de plus en plus de nus masculins. Bien que homosexuel, Philpot est un chrétien pratiquant qui s'est converti au catholicisme romain lorsqu'il avait 22 ans. Certains de ses travaux  sont controversé en raison de leur contenu sexuellement explicite, ce qui le conduit  à des difficultés financières.
A la fin des années 1920 de style Philpot  change. Se rend-t--il compte que sa manière devient obsolète? Il  adopte un style plus moderne de peinture inspiré par Picasso et d'autres grands artistes modernistes. Ce nouveau style lui fit perdre beaucoup de ses anciens clients, mais lui a valu des critiques élogieuses.En 1930, il reçoit le Prix du jury du Salon International de Carnegie, à cette occasion il rencontre Henri Matisse, qui était juré. Cette même année, il  organise une exposition de son travail à Venise qui s'est avéré être le début du changement révolutionnaire de son style.
Arrivé à la cinquantaine, il  change son approche de la peinture et sa palette s’allége, ses formes se simplifient et se stylisent. Ce changement de style a fait que son travail devient beaucoup moins populaire, et ses demandes de portraits se raréfient.
Art by Glyn Warren Philpot (5 October 1884 – 16 December 1937) was an English artist, best known for his portraits of contemporary figures such as Siegfried Sassoon and Vladimir Rosing. Philpot was born in Clapham London, but the family moved to Herne in Kent shortly afterwards. Although homosexual, Philpot was a practising Christian who converted to Roman Catholicism.

Son tableau "Le Grand Pan" est rejeté par l'Académie Royale en 1933. Cependant, il reconquiert lentement la faveur du public et fait quatre expositions personnelles durant les cinq dernières années de sa vie.
La vie de Philpot connut de continuelles tensions aussi bien dans sa vie privée qui était tiraillée entre  son observance stricte de sa foi chrétienne et son homosexualité que dans sa peinture, il admirait la peinture académique académique, tout en ayant un désir constant d'expérimentation artistique. En cela on ne peut guère que le comparer à un autre fameux portraitiste anglais Eric Gill. Les deux peintres se sont convertis au catholicisme qu'ils ont pratiqué de manière fervente. Tous deux ont peint des toiles d'inspiration chrétienne qui allait à l'encontre de l'art de leur époque. Dans le même temps, ils ont lutté pour concilier leurs pratiques sexuelles avec leur religion. Comme Gill, Philpot a été, surtout, un observateur de la forme humaine, et risquait la censure du public en peignant des tableaux trop homo érotiques. On peut également à propos du drame intérieur qu'à vécu Philpot avec celui qu' a habité François Mauriac tel que nous l'a révélé Martin Barré dans sa biographie de l'écrivain
Philpot s'est également mué en décorateur lorsqu'en 1930, Henry et Gwen Mond chargèrent Darcy Braddell, de créer une salle de dessin pour leur maison de Londres où fut intégré  des peintures murales réalisées par Glyn Philpot et une sculpture trumeau de Charles Sargeant Jagger, intitulé Scandale (qui elle a survécue au désastre et que l'on peut admirer au Royal Albert muséum). Ce remarquable ensemble fut détruit lors d'un raid aérien allemand en 1940. On peut trouver tous les détails sur cette oeuvre et ses originaux commanditaires su ce site


 
6_fullsize.gif
Le salon, Mulberry House, à Londres, en 1931. Les peintures murales par Glyn Philpot représentent Œdipe et le sphinx. Photo: Photothèque Country Life

 
7_fullsize.gif
modèles pour des décors muraux de Mulberry House, à Londres, par Glyn Philpot (1884-1937), 1930. Mine de plomb sur papier, 75,7 x 56 cm. La Courtauld Gallery, Londres. © La Fiducie Samuel Courtauld

8_fullsize.gif
 Le sphinx, une conception de murales à Mulberry House, à Londres, par Glyn Philpot (1884 - 1937), 1930. Crayon et aquarelle, 19,5 x 27 cm. Le Victoria and Albert Museum, Londres
9_fullsize.gif
 le salon, Mulberry House, à Londres, en 1931. Photo: Photothèque Country Life
10_fullsize.gif
10 Léda et le cygne, une conception de décoration murales à Mulberry House, à Londres, par Glyn Philpot (1884-1937), 1930. Crayon et aquarelle, 19,5 x 27 cm Victoria & Albert Museum, Londres
Glyn+Warren+Philpot+-+Portrait+of+Henry+Portrait of Henry Ludwig Mond


 
4_fullsize.gif
Melchett Lady par Glyn Philpot (1884-1937), 1935. Huile sur toile, 89,5 x 71,7 cm. National Gallery of Victoria, Melbourne

Si Philpot a surtout un peintre de la figure humaine, il a réalisé également quelques paysages ainsi que des natures-mortes et s'est adonné sporadiquement à la sculpture. Il a également produit un travail d'illustration, dans les années 1910, en se concentrant sur les rapports de masse entre le noir et le blanc, un peu à la façon d'un Beardsley.
Il montre également une grande liberté de trait dans ses dessins.
En 1931, Philpot prend un atelier à Paris. Il décide d'abandonner la peinture  s'exprimer pour lui-même par la sculpture. Il met toute son énergie dans le modelage de l'argile. Cette phase a duré un peu plus d'un an. A Paris il rencontre un jeune Allemand, Karl Heinz Müller. Il part avec lui à Berlin. Cette période est fructueuse pour le peintre. Il produit un grand nombre de tableaux dans son nouveau style. Il meurt subitement à Londres à l'âge de 53 ans d'une crise cardiaque. Le lendemain des funérailles de Glyn Philpot, Forbes Vivian, son amoureux de toujours a pris une dose mortelle de somnifères.
Un an après sa mort la Tate gallery organisa une rétrospective de son oeuvre.

Weightlifting,+Berlin+1931.bmpWeightlifting, Berlin 1931


Three+Studies+of+a+Male+Nude.bmpThree Studies of a Male Nude


The+Pearl+1914.jpgThe Pearl, 1914



Resting+Acrobats.bmpResting Acrobats



Repose+on+the+Flight+into+Egypt,+c.1922.Repose on the Flight into Egypt, c.1922



Oedipus+(1931-1932)+Glyn+warren+philipotOedipus (1931-1932)



Monsieur+Julien+Zaire+Tom+Whiskey+1931-3Monsieur Julien Zaire Tom Whiskey 1931-32



Man+with+a+Gun.bmpMan with a Gun




Hermes+Descending.bmpHermes Descending




Head+of+a+Negro,+Heroic+Scale,+1937.bmpHead of a Negro, Heroic Scale, 1937




Head+of+a+Boy.bmpHead of a Boy


Philpot est un peintre extrêmement intéressant et passablement oublié et comme d'habitude pour les peintres anglais, à de rares exceptions près, complètement inconnu en France. Il est passé d'une peinture extrêmement conventionnelle bien que bien faite, à une étonnante modernité dans sa représentation de la figure humaine, sans parler de l'audace des sujets qu'il traite. Sa mort prématuré lui a certainement empêché d'obtenir une place plus importante dans l'histoire de l'art. Toutefois, en 1985, la National Portrait Gallery a organisé une grande rétrospective de son oeuvre.
Presque complètement tombé dans l'oubli, on commence à redécouvrir Philpot. Un livre en Angleterre consacré à sa vie et son art est récemment paru en Angleterre.


Fugue,+1931-32.bmpFugue, 1931-32



Felix.bmpFelix


Dawn.bmpDawn


Bistro+Havre,+1937.bmpBistro Havre, 1937



Back+View+of+a+Negro+Sitting,+1937.bmpBack View of a Negro Sitting, 1937



Apollo+Instructing+the+Muses,+c.1920.bmpApollo Instructing the Muses, c.1920


1dcf6c7e096165f1d498e64a4f83cbf01ca6c2c8





2010EA7915_jpg_l.jpg





0aa00496e45359b2eb7e09836cb8e12eae3ba6ea





Figure_studies_%2528recto%2529.jpgFigure studies (recto)





Figure_studies_%2528recto%25292.jpgFigure studies (recto)





Figure_studies_%2528recto_and_verso%2529Figure studies (recto and verso)





Male%2Bnude%252C%2Bback-view%2B1962.jpgTwo male nudes




Seated%2Bmale%2Bfigure.jpg





Two%2Bmale%2Bnudes%252C%2B1962.jpg





Two%2Bmale%2Bnudes.jpgTwo male nudes





%25C3%25A9tude%2Bpour%2B%2527Himalaya%25Etude pour "Himalaya", ca. 1921





The_Skyscraper_1916.jpgThe Skyscraper,1916



Andr%25C3%25A9%2BEglevsky%2B%2528Glyn%2BAndré Eglevsky, 1937





professorspictureshow: Glyn Philpot, R.A. (1884-1937)Portrait of a young manoil on canvas24 x 20 in. (61 x 50.8 cm.) Christie’s 2011Portrait of a young man





Man_in_white_Philpot_Glyn.jpgMan in white



Lokal%252C%2BBerlin%2B%2B1931.jpgLokal, Berlin 1931




The_Juggler.JPGThe Juggler
philpot_700.jpg


1910-11%252BLa%2Bzarzarosa.jpgLe zarzarosa (1910-1911)

1913%252BThe%2BMan%2Bin%2BBlack.jpgMan in Black (1913)

1908%252BSelf-portrait%2Bof%2BGlyn%2BPhiSelf Portrait (1908)

Glyn-Warren-PHILPOT---A-Young-Breton--1917-.jpg
Les jeunes bretons (1917)

1917%252BSiegfried%2BSassoon%252BGlyn%2BPortrait de Siegfried Sassoon (1917)

1919%252BMelampus%2Band%2Bthe%2BCentaur.Mélampous et le Centaure (1919)

1921%252BGlyn%2BPhilpot%2BJourney%2Bof%2Le voyage des âmes (1921)

1914%252BThe%2BPearl%252B%2BGlyn%2BPhilpLa Perla (1914) 

1930%252BAngels%2BDancing%2Bin%2Ba%2BDroAnges dansant dans une goutte d'eau (1930)



1931%252BEntrance%2Bto%2Bthe%2BTagada%25 entrée de Tagada (1931)

1931%252BGlyn_Warren_Philpot_-_Tom_Whisk1931, Portrait de Tom Whiskey (M. Julien Zaïre)

1931%252BSleeping%2BNude%252B%2BGlyn%2BPNu au bois dormant (1931)
mabinigion: Glyn Philpot (British, 1884-1937), Three Figures, c.1921. Drawing and watercolour on paper. Tate Gallery London. Glyn Philpot (British, 1884-1937) https://www.tate.org.uk/art/artists/glyn-warren-philpot-1765 http://www.bbc.co.uk/arts/yourpaintings/paintings/search/painted_by/glyn-warren-philpot_artists#/search/painted_by/glyn-warren-philpot_artists?=&page=1 http://www.geraldheard.com/writings.htm#Gerald_Heard%27s_Memoir_of_Glyn_Philpot

1921%252BL%2527apr%25C3%25A8s-midi%2BTunEsquisse pour Noon tunisien (1921)

1932%252BOedipus%2BReplying%2Bto%2Bthe%2Œdipe et le Sphinx (1932)

1934-35%2BHenry%2BThomas.jpgHenry Thomas (1934-1935)

thecabinet: Acrobats Waiting to Rehearse (1935), Glyn Philpot
 Acrobates (1935)

1935%252BTropical%2BGarden%252B%2BGlyn%2Tropical Garden (1935)

1932%252BNegro%2Bcon%2Bibiscus%252B%2BGlNoir avec Fleur d'Hibiscus (1932)

1936%252BNegro%2BModel%2Bin%2BStudio.jpgModèle noir dans l'atelier (1936)


Autres billets du blog à propos de la peinture anglaise du XX ème siècle qui a souvent regardé du coté des garçons:
A ces britannique il ne me semble pas abusif d'y ajouter le peintre australienGeorge W. Thomas Lambert  

Publié dans peinture

Commenter cet article