Peyrefitte et Egermeier

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Comme vous l'avez peut être remarqué si vous êtes un grand surfeur de la toile, vous ne trouverez quasiment jamais de sites faisant référence aux Diagonales du temps et aux quelques billets qui s'y trouvent, un silence presque absolu de la blogosphère qui ne brille pas, contrairement à ce que l'on peut lire ici ou là, ni par sa curiosité, ni par sa liberté de penser tout engluée qu'elle est à la fois dans un puritanisme roide et un progressisme mou. C'est donc avec une grande surprise que j'ai pu constater qu'un site s'était aperçu (assez tardivement toutefois) de l'existence des diagonales. Il s'agit de celui des éditions Quintes feuilles, éditions que ma bibliothèque, elle connait depuis un temps certain (mais malheureusement pour ma plate bourse, elle n'ignore presque aucune maison faisant profession d'éditer livres et opuscules). L'adresse de ce site téméraire est: http://www.quintes-feuilles.com. Je reproduis ci-dessous l'article qui se trouve dans le dit bulletin et qui mentionne par grandeur d'âme le blog:

 

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.21.26-copie-1.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.22.05.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.22.46.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.23.28.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.23.57.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.24.33.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.25.19.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.25.55.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.26.29.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.28.19.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.27.47.jpg

Capture-d-ecran-2013-11-08-a-08.27.15.jpg

 

 

Nota: Le collectionneur avisé du texte n'est autre que moi même. Je précise que si j'avais voulu rencontrer Egermeieir ce n'était pas en tant que collectionneur, ce que je n'ai jamais été, mais pour parler avec un photographe qui avait jadis pris les mêmes sujets que ce que je photographiais alors et aussi pour rencontrer un homme qui avait été proche, du moins un moment, de Montherlant.

Je précise en outre que le rédacteur en chef de Gay France, dont je ne partageais pas les options, m'avait un peu forcé la main pour que mon texte sur Egermeier paraisse dans sa revue. Texte qu'il avait un peu tripatouillé, dans la grande tradition des rédacteur en chef. Cela lui était d'autant plus facile qu'il était à peu près le seul contributeur de la revue.

 

Pour retrouver  Roger Peyrefitte sur le blog: Roger Peyrefitte photographié par Egermeier , Paul Belmondo illustrant Roger Peyrefitte ,  Retour sur Roger Peyrefitte le sulfureux ,  Roger Peyrefitte, le sulfureux par Antoine Deléry ,  le collège des amitiés particulières 2 ,  le collège des amitiés particulières,  souvenirs sur Roger Peyrefitte,  souvenirs sur Roger Peyrefitte (2), 9 avenue du Maréchal-Maunouryillustrations de Goor pour L'oracle de Roger Peyrefitte,  illustrations de Goor pour L'oracle de Roger Peyrefitte (suite),  Lorsque Egermeier photographiait l'intimité de Roger Peyrefitte et d'Henry de Montherlant,  pèlerinage sur la tombe de Roger PeyrefittePeyrefitte et Egermeier

 

Pour retrouver Egermeier sur le blog: EGERMEIER photos de scouts   EGERMEIER et ses scouts  En feuilletant un album d'Egermeier,  Egermeier illustre Montherlant,  Egermeier le voyage en Italie 4 ,  retour sur EGERMEiER ,  Egermeier le voyage en Italie 3,  Egermeier le voyage en Italie 2 , Egermeier le voyage en Italie ,  Egermeier au zoo de Vincennes en 1951 ,  Roger Peyrefitte photographié par Egermeier   Jeux sur les fortifs? par Egermeier  , Piéral photographié par Egermeier  Egermeier, jeune sportif d'antan dans la campagne  ,  Karel Egermeier   Egermeier, En voiture! , Egermeier, voyage en Italie 5 ,EGERMEIER, la vigie , EGERMEIER photographe du scoutisme,  Karel Egermeier  ,  EGERMEIER photos de scouts (2),  EGERMEIER photos de scouts (3),  un tirage d'Egermeier,  Egermeier, Voyage en Italie (6) ,  Egermeier, Voyage en Italie (7),  Lorsque Egermeier photographiait l'intimité de Roger Peyrefitte et d'Henry de MontherlantPeyrefitte et Egermeier

Publié dans livre

Commenter cet article