Papa to kiss in the dark

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Capture-d-ecran-2011-08-12-a-16.26.22.jpg

 

 

Capture-d-ecran-2011-08-12-a-16.14.47.jpg

 

961x.jpg

 

 

Fiche technique

 

Studio d'animationTNK

 

Scénario : Yumi Kageyama, Character-design : Mariko Oka, Adaptation d'un light novel de Ken Nambara

DOUBLAGE

Hikaru Midorikawa (Munakata Mira), Masako Katsuki (Utsunomiya Mitsuki), Shinichiro Miki (Munakata Kyousuke), Susumu Chiba (Hino Kazuki), Takehito Koyasu (Utsunomiya Takayuki)


 

papa_to_kiss_in_the_dark_1172.jpg


Résumé

Aujourd'hui est un grand jour pour Mira, 15 ans : c'est son premier jour de lycée. Mais à cause d'un certain Kyousuke qui en plus d'être son père, est aussi son amant, il arrive en retard pour la cérémonie de rentrée. Après avoir réussi tant bien que mal à trouver sa nouvelle classe, il découvre qu'il est dans la même classe que son meilleur ami Kazu et que Shun, son autre ami d'enfance. Et c'est à ce moment que Kyousuke fait une entrée fracassante dans son école. En effet Kyousuke est un acteur célèbre (âgé de 28 ans!, le bougre n'était pas en retard pour procréer), adulé de ces dames et partout où il passe c'est l'hystérie collective. Et la vie pour Mira est bien difficile. Comment concilier sa vie amoureuse quand son amant n'est autre que son propre père et que toute les femmes lui courent après ? Et qui est donc cette Utsunomiya Mitsuki dont toute la presse annonce le mariage avec Kyousuke ?

 

Capture-d-ecran-2011-08-12-a-15.44.38.jpg

 

 

Avis critique

 

Il est certain que ce genre de scénario ne risque pas de débarquer sous nos latitudes... Ce qui est le plus extraordinaire, pour tant que l'on soit un peu accoutumé à la lecture des yaois c'est que l'on est touché par l'amour entre Kyosuke et Mira malgré le double/triple problème de la nature de leur relation, mais n'oublions jamais que nous ne sommes pas dans une quelconque réalité mais à l'intérieur des codes du yaoi. Et si le résumé peut paraitre glauque et encore c'est plus compliqué que cela, le traitement lui verse dans la guimauve. De ce choc nait une étrangeté absolue. Par exemple que ce genre de relation ne surprenne pas vraiment son copain de lycée Le plus hallucinant est la scène où Mira encore très jeune (dans sa tendre enfance) dit qu'il veut épouser son père. 

 

Capture-d-ecran-2011-08-12-a-15.48.43.jpg


la mise en scène est très réussie, les images sont belles avec une mise en couleur particulièrement soignées, et la bande sonore qui accompagne le film de façon harmonieuse et poignante. Elle est très présente comme toujours dans ce genre d'animé. Les sentiments des protagonistes sont on ne peut mieux retranscrits, on y ressent beaucoup de sincérité, d'amour et d'inquiétude. Finalement, quelles que soient nos pensées à l'égard de la thématique (l'aspect sexuel reste délicatement hors champ) , on ne peut qu'être touché par la chaleur incroyable dégagée par les personnages et par l'émotion portée par une intrigue déroulée avec talent, et qui ne met pas l'humour de côté pour autant. 

 

Capture-d-ecran-2011-08-12-a-16.34.33.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-08-12-a-16.36.07.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-08-12-a-16.18.59.jpg


Le très gros problème de cet OAV est qu'il est beaucoup trop court (2 fois quinze minutes environ) pour développer une histoire complexe et ses personnages qui ne sont pas développés. C' est dommage, car la réalisation et le dessin sont de bonnes qualité tout en restant dans les standard de ce genre de production. 

 

Ci-dessous pour voir les deux parties du film, en intégralité et sous titré en français, il suffit de cliquer au centre de chaque écran

 

 


 

 


Publié dans cinéma gay

Commenter cet article