Paolo Baruffaldi et la galerie Bac Art à Venise

Publié le par lesdiagonalesdutemps


cul
IMG_3064
Le premier plaisir du voyage est la découverte, même quand l'objet de la dite découverte est fort connu par ailleurs. Tel est le cas de la galerie Bac Art Studio , sur laquelle j'ai buté avec bonheur en cheminant vers le GuggenheimGuggenheim et plus particulièrement vers l'exposition de peintres américains qui s'y tient et dont je vous reparlerai. Ce lieu est autant une galerie qu'un atelier d'artiste, on y "fabrique" de belles gravures. C'est aussi une boutique dont l'accueil est chaleureux et dont toutes les bourses peuvent repartir avec une oeuvre d'art puisque l'on y vend des multiples petits et précieux qui peuvent se glisser dans toutes les mallettes. Mon oeil a tout d'abord été attiré par une affiche d'un provoquant ragazzi due à Paolo BarufaldiBarufaldi dont j'ignorais tout. Depuis je me suis informé.
IMG_3068
Paolo BaruffaldiBaruffaldi vit et travaille à Venise depuis 1970. En 1975, il achève ses études de philosophie à l'université. C'est à cette époque qu'il bifurque vers l'art graphique. En 1977 il crée la première "Bottega" de gravure avec Claudio Bazzichetto. En 1980 il ouvre un atelier à Paris dans le quartier de Montparnasse. C'est à la même époque qu'il aborde le thème du Carnaval de Venise. A partir des années 90, il commence à réaliser une série d'expositions thématique. Il privilégie pour s'exprimer des techniques ancestrales comme l'aquatinte, la gravure en couleur et l'eau-forte mais il élabore aussi des dessins à l'ordinateur.
pg1871721001
pg1871741001 pg1861191001
Baruffaldi est un grand évocateur de la beauté des garçons, tantôt anges, tantôt ragazzi-démons. Si les anges de Baruffaldi sont de toujours; ils se griment et se parent pour un carnaval intemporel; ils sont surtout terriblement d'aujourd'hui. L'influence de la publicité est évidente dans leurs poses. Ces anges du troisième millénaire ressemblent plus à des modèles de Calvin Klein qu'à des messagers du divin. Ils ne sont pas asexués mais bandent avec Venise comme somptueuse toile de fond à leurs turgescences. L'artiste les qualifie: << d'anges et d'archanges chassés du paradis ou de narcisses impénitents. Ils sont le reflet d'une société multiculturellemulticulturelle. Ils sont l'expression de l'exaltation de l'image, de l'apparence, plus que de l'être.>>.
pg1853131001
pg1858531001 pg1860131001.
La galerie expose d'autres artistes comme Cadore qui réalise en gravure des vues de la lagune  et aussi des miniatures représentant  des fleurs, des insectes, des chats...
pg1864711001 pg1864821001.
La galerie peut être aussi polémique comme le démontre l'exposition d’un tableau du peintre, David Dalla Venezia, dont j'aime beaucoup les autoportraits s'envolant vers les cintres, pendant la période d’inauguration de la Biennale Internationale d’Art de Venise en juin 2007.
IMG_3081
Car c'est bien une provocation que de  montrer un tableau, un vrai tableau qui plus est, est une  version du thème de David et Goliath sur le modèle du tableau homonyme du  Caravage, fait en 2007, au moment et sur les lieux où on célèbre les fastes d'un l’art contemporain qui exclut quasiment la peinture. Un  simple tableau qui s’expose comme un exemple de peinture, en soulignant le  pouvoir évocateur de la peinture. David, comme par hasard, a les traits de l’auteur, tandis que la tête de Goliath, ceux du célèbre artiste contemporain Maurizio Cattelan.
ddv534wkc
Cattelan incarne la contemporanéitécontemporanéité: il est ironique, il imagine les œuvres et il les fait réaliser par d’autres personnes, il utilise des matériaux qui ne suscitent pas de plaisir en soi, il fuit la beauté et le sublime. Bref, c’est un anti-peintre. David contre Goliath, Dalla Venezia contre Cattelan, un tableau contre la Biennale, une vitrine contre la ville, la peinture contre l’art contemporain.
IMG_3066
La cohabitation d'autant de sensibilités aussi diverses est très savoureuse. Un lieu incontournable à Venise, si vous n'avez pas la chance de vous rendre sur la lagune ne manquez pas de faire une visite virtuelle à la galerie, par ce moyen vous pourrez même y faire quelques emplettes mais rien ne vaut la découverte de ces cimaises après moult ascensions des ponts de Venise qui sont autant un ravissement pour les yeux qu'un supplice pour les genoux...
IMG_3067
IMG_3083
IMG_3082
carte.       

Publié dans peinture

Commenter cet article