Oliver Frey, alias Zack

Publié le par lesdiagonalesdutemps

tribal.jpg

 

S'il est très célèbre en Grande-Bretagne, Oliver Frey reste quasiment inconnu en France, alors qu'il est un artiste pour l'homo-érotisme d'une importance comparable à un Tom de Finland, et ce serait faire une grande injustice à son talent que de le réduire à sa seule production gay car Oliver Frey à illustré toutes sortes de livres sans parler de son apport à la Science-Fiction ni oublier son travail de "peintre de chevalet pour ne rien dire de son apport au jeu vidéo.

 

crash_cvr1.jpg


Le scénariste Russell T. Davies reconnait que "The Street" de Frey a été une influence importante pour son avant gardiste,  téléfilm gay Queer as Folk.  The street est la B.D. la plus réaliste d'Oliver Frey. Elle décrit le quotidien d'unjeune gay et est centré sur ses histoires d'amour. C'est un scénario ouvert où passe de nombreux personnages qui introduisent des thèmes différent. On y reconnaitra sans peine la structure de "Queer as Folk, malheureusement l'éditeur qui publiait cette série ayant arrété son activité, l'histoire n'a pu aller à son terme.

 

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-27-a-14.00.01.jpg

 

 

Olivier Frey est né à Zurich en 1948. Mais ses parents déménagent en 1956 pour aller vivre en Grande Bretagne. Très vite le jeune garçon se passionne pour la bande dessinée, en particulier pour la série "Eagle comics" qu'il découvre grâce à ses camarades de classe de Wembley. Il s'exerce à recopier "Eagle", une bande dessinée guerrière. Sa famille l'encourage à continuer à dessiner. Petit à petit, il commence à trouver son style de dessin. Parallèlement il tourne des petits courts métrages de fiction dont les acteurs sont les membres de sa famille...

 

Capture-d-ecran-2011-12-27-a-14.07.10.jpg


Il suit des cours de dessin par correspondance d'un institut américain, fonctionnant en Europe à partir d'Amsterdam  appelée The Famous Artists. Le cours comporte 36 leçons. Elles sont écrites par une équipe d'illustrateurs professionnels. Elles sont rassemblées dans trois énormes volumes. Cette méthode, qui a aidé nombre de grands dessinateurs, n'est plus disponible aujourd'hui...


Capture-d-ecran-2011-12-27-a-14.09.13.jpg.

Après son service militaire en suisse, Oliver revient en Grande-Bretagne. Il intègre l'école de cinéma de Londres (puis l'école des techniques du cinéma, toujours à Londres). Mais le dessin semble être sa véritable passion puisqu'il essaye de devenir illustrateur professionnel. Pour cela Il a approché Fleetway et surtout il rencontre E. J. Bensberg qui est le rédacteur en chef de revues de bandes-dessinées sur la dernière guerre. Oliver plus tard dira que Bensberg a été  l'homme le plus important qu'il a rencontré car c'est lui qui l'a mis sur le chemin de sa future carrière: << J'ai persuadé Bensberg de me laisser illustrer une histoire, ainsi je pourrais lui montrer ce que je pouvais faire. Il m'a donné un scénario et m'a dit d'en dessiner les cinq premières pages. Il a aimé le résultat et j'ai été engagé pour faire le livre en entier.>>. Ces bandes-dessinées, qui n'étaient pas traduites en français et donc à peu près inconnu de ce coté ci de la Manche, étaient des petits-formats, de 64 page, en noir et blanc. Un peu dans le genre de Battler Britton, petit format que l'on pouvait lire en France dans les années 50 et 60. Fascicules dont j'étais un grand lecteur et dont malheureusement, il ne me reste plus un seul! Peut être que certains d'entre vous s'en souviennent?

 

dan_dare.jpg

Dan Dare 


Grâce à Bensberg, Oliver gagne à ses début la somme astronomique, pour lui, de 4000£ par an. À l'école de cinéma de Londres il a rencontré Roger Kean, qui suivait en même temps des études d'art. Oliver, comme Kean, admire les films de Truffaut, de Godard, de Fellini et de Pasolini. En 1973, Oliver a l'autorisation définitive d'habiter et de travailler en Angleterre. Il s'installe à Highgate, au nord de Londres. Enfant Frey était un fan d'Eagel, jeune adulte il réalise un de ses rêves d'enfance  dessiner Dan Dare.  Tout au long des années 70, il gagne sa vie comme illustrateur free-lance travaillant sur des séries pour IPC Comics. Il réalise aussi des couvertures pour des romans, des dessins pour des papiers d'emballage, des motifs de papier peint et des illustrations pour des livres pour les enfants.

 

 

En 76, il dessine l'Empire Trigan. Même s'il est conscient d'apprendre beaucoup avec ce travail, il n'est pas heureux dans ce travail...<< Prenant le relais de Don Swift, ce qui était une opportunité formidable de carrière, cependant, mon plus gros problème était que tout le monde s'attendait à voir dessiner / peindre Trigan exactement comme le faisait Don Swift, ce qui était fastidieux et, bien sûr, presque impossible! Au fil du temps les éditeurs ont commencé à accepter mon style alors les choses sont devenues plus agréable>>. Pour ceux, qui comme moi, sont admiratifs de l'Empire Trigan , (immédiatement ci-dessous), je ne saurais trop leur recommander une B.D. d'un style et d'un esprit proche, elle aussi anglaise, qui, miracle est parue en France. Il s'agit du "Ministère de l'espace" dessinée par Chris Weston et scénarisée par Warren Ellis. La plus belle uchronie de la bande dessinée européenne que je connaisse. 



trigan_empire_page.jpg
L'Empire Trigan , 19 Juin 1976

.

.

C'est en 1974 que date ses premiers pas dans la bande dessinée érotique << Ma première incursion dans l'art érotique a été publié en 1974. Cela a été une sorte de "coming out". Londres (et plus encore le reste de la Grande-Bretagne) à cette époque était beaucoup moins amicale envers les gays qu'aujourd'hui. Si bien que si l'on vivait une relation gay il fallait rester discret. Je suis tombé sur des affiches annonçant un nouveau magazine gay, HIM. J'en ai acheté un exemplaire. Et j'ai passés au crible son contenu qui se composait de photographies érotiques et de petites nouvelles. Il y avait également une bande dessinée ... que je trouvais si mal fichu que je cela m'a donné envie de faire mieux. Ce fut The Hitchhiker  trois pages qui met en scène la séduction d'un jeune garçon dans une voiture. Je l'ai envoyée, mais obtenu une réponse du magazine frère Man-to-Man et ils l'ont acheté.


him_library.jpg

 

him_monthly.jpg

Une autre bande dessinée m'a été commandée ...! Elle a été livrée et imprimée, mais n'a jamais été payée, la société a fait faillite... Quelques mois plus tard j'ai été contacté par un gars qui avait récupéré les ancien exemplaires et voulait éditer ses propres revues. Il m'a envoyé le paiement pour les exemplaires en circulation et il m'a demandé de créer un nouveau héros de bande dessinée qui devrait être butch ... J'ai inventé Rogue, qui apparait dans de nombreuses revues de 1976 à 1983. C'est un globe-trotters fortunés qui a un appétit sexuel sans fin pour les jeunes hommes. Nul ne pouvait lui résister...


rouge2.jpg
Rogue

Frey reconnait qu'il a subi de nombreuses influences, à commencer par celles de Tom de Finland ou celle de Quaintance: << Je connaissais le travail de Tom, et de Quaintance, mais j'estimais que les physiques de Tom étaient beaucoup trop exagérés et que ceux de Quaintance étaient trop "pittoresque". L'élément fantastique dans mon travail se trouve dans les situations, alors que j'essaye de dessiner mes personnages d'une manière naturaliste afin de rendre l'ensemble crédible.>>.

Capture-d-ecran-2011-12-27-a-14.06.45.jpg

 

 

Rogue+-+Arcade+Punk+a.jpg

 

rouge.jpg

Rogue

<< C'est Rogue qui m'a fait bien connaitre au Royaume-Uni. Et parce que j'ai consciemment signé mon travail de mon vrai nom, je voyais cette activité comme ma petite contribution dans la lutte pour les droits des homosexuels.>>.

Capture-d-ecran-2011-12-27-a-13.58.30.jpg.

 

Capture-d-ecran-2011-12-27-a-14.10.58.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-12-27-a-14.13.30.jpg



frey_byn14.jpg

Les affaires se gâtent dés 1982 lorsque la police des moeurs parvient à quasiment interdire les revues du type de celles où les dessins de Frey étaient publiés et les jeux vidéo vont bientôt accaparer tout son temps...

Capture-d-ecran-2011-12-27-a-13.56.23.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-12-12-a-21.52.24.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-12-12-a-21.52.52.jpg

 

En visitant Ludlow, dans le Shropshire, pour voir un ami acteur qui participait au festival annuel de la ville, Oliver tombe amoureux de cette cité médiévale. Il s'y installe  à la fin de 1982. Oliver est rejoint en Grande Bretagne par son jeune frère Franco, qui travaille pour une société allemande de logiciels de jeux. Les deux hommes s'associent avec Kean pour créer une firme de jeux pour ordinateur. Conjointement il travaille pour les publications de Newsfield et ceci jusqu'en 1991. Il oeuvre pour les jeux ACCIDENT (pour le spectre), ZZAP ! 64 (commodore 64), AMTIX (Amstrad). C'est durant cette période qu'il crée sa bande dessinée, l'homme terminal. Dans les années 90 Frey travaille surtout pour les jeux vidéo.

 

 

terminal_man_page.jpg
L'Homme terminal



Capture-d-ecran-2011-12-27-a-13.54.44.jpg.

 

street_page.jpg
 

street_page2.jpg
The street

Alors qu'auparavant ses dessins gays étaient soft en s'y remettant dans les années 90, Frey opte pour des images hardcore. Cette fois il évite de signer ces productions de son nom, pour éviter d'avoir d'éventuels ennuis, voir des conflits avec les firmes pour lesquelles il travaille dans le domaine du jeu vidéo. Il prend le pseudonyme de Zack. La diffusion rapide sur le web donne immédiatement une grande visibilité à ses nouvelles séries. Les fans identifient vite Zack comme étant Oliver Frey.


Capture-d-ecran-2011-12-27-a-18.59.21.jpg

illustration pour Dracula

 

Au fil des ans, Oliver Frey a acquis un grand nombre de fans qui le connaissent familièrement comme «Oli». Sa popularité tient sans doute parce qu'il se veut d'abord et avant tout un artiste commercial. Il n'aime pas qu'on dise de lui qu'il est un artiste. Une grande partie de son travail le plus passionnant, est celui, assez peu connu qu'il a fait pour les couvertures de magazines. Malheureusement ces images ont souvent été défigurées par les textes destinés à promouvoire les revues en question. Il existe un livre sur le sujet. Ces planches arrivent parfois sur le marché de l'art en Grande Bretagne. On peut en acquérir une pour environ 1000£. Oliver Frey dessine à l'ancienne au crayon. Seul la couleur et le lettrage de ses séries sont fait à l'ordinateur, un Mac. 



Capture-d-ecran-2011-12-27-a-13.51.04.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-12-27-a-13.51.53.jpg.



La série la plus emblématique du dessinateur est probablement Bike Boy dans laquelle un jeune garçon innocent en allant faire un tour sur son vélo ne tarde pas à vivre une aventure sexuelle toride. "Bike Boy" est en substance le jeune Oliver Frey: un gosse tout prêt à être éveillé aux plaisirs du sexe... Ainsi, Voyage sur un vélo représente un road-trip qui suit les étapes d'une éducation sexuelle. Si vous souhaitez voir + d'images et la série complète de BIKE BOY allez sur :http://arrumako.blogspot.com/search/label/Oliver%20Frey?zx=b1c076d2b686dab8.


Capture-d-ecran-2011-12-27-a-15.04.50.jpg

518NtAs5oBL._SS500_.jpg.



Au début des années 2000 il s'éloigne de ce genre de travail pour revenir plus au dessin et à la peinture et se consacrer en particulier à une série dont Kean est le scénariste et qui se déroule pendant l'empire romain, "Message to the emperor". 


messmenu.jpg

 

mess06.jpg

mess2.jpg 

 Capture-d-ecran-2011-12-27-a-14.23.55-copie-1.jpg

 

Tout comme Josman et Rogers (dont je devrais parler bientôt), Oliver Frey s’intéresse plus particulièrement aux relations intergénérationnelles, mais lui met en scène surtout des rapports maître-esclave d'où sans doute son intérêt pour le monde de la Rome antique. 


 

[BIKE033.jpg]

 

Zack_Oliver_Frey_01.jpg

Zack_Oliver_Frey_02.jpg

Zack_Oliver_Frey_03.jpg

Zack_Oliver_Frey_04.jpg

Zack_Oliver_Frey_05.jpg


frey-2.jpg
















ROGUE%2520%2870135%29.jpg

















mountainclimberscl.jpg
















frey_byn09.jpg















Frey-Ballboy-L.jpg















balleysx.jpg
















hotelroom.jpg















ROGUE%2520%2870083%29.jpg















z_street_02.jpg
















 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

1983.jpg

 

 

Pour voir d'autres images et en savoir plus sur cet artiste, vous pouvez aller sur les sites suivant:

http://zackart.com/http://www.oliverfreyart.com/, http://www.daddyshere.com/frey.asp, http://www.cityboiz.com/


frey3.jpg

 

Publié dans illustration

Commenter cet article

hotbriefs 13/12/2012 14:15

merci pour blog l'ami ! c'est génial !! il mérite beaucoup cet auteur !!! et c'est absolument.... charnel