notre amour est fonction de notre tristesse

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Nous étions résignés à la souffrance, croyant aimer en dehors de nous et nous nous apercevons que notre amour est fonction de notre tristesse, que notre amour c'est peut-être notre tristesse et que l'objet n'en est que pour une faible part la jeune fille à la noire chevelure. Mais enfin ce sont surtout de tels êtres qui inspirent l'amour. Le plus souvent l'amour n'a pas pour un objet un corps, que si une émotion, la peur de le perdre, l'incertitude de le retrouver, se fondent en lui. Or ce genre d'anxiété a une grande affinité pour les corps. Il leur ajoute une qualité qui passe la beauté même. A ces êtres-là, ces êtres de fuite, leur nature, notre inquiétude attachent des ailes. Et même auprès de nous leur regard semble nous dire qu'ils vont s'envoler."

MARCEL PROUST
La prisionnière

Commenter cet article