Noël Nouet

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Noel Nouet 1885-1944 - Ueno Park

la pagode de Ueno (Tokyo)

Paul Jacoulet ne fut pas le seul artiste de nationalité française à oeuvrer au Japon dans le domaine de l'estampe. Il y eut également Noël Nouet. Ce dernier est né en Bretagne le 30 mars 1885. Sa mère avait une collection d’estampes de Hiroshige, obtenue d’un ancien consul général au Japon. À 25 ans, Nouet alla à Paris pour écrire de la poésie et rencontra dans les salons parisiens plusieurs artistes japonais comme Tekkan, Akiko Yosano, Takashi Tatsuno, Yaso Saiji,…

Noel Nouet 1885-1944 - Lake Haruna

lac Haruna


Noel Nouet 1885-1969 - Shinobazu Pond

l'étang Shinobazu 

 Noel Nouet 1885-1944 - Benkei Moat

Benkei Moat

 Noel Nouet 1885-1944 - Kagurazaka

Il alla au Japon comme enseignant à l’école secondaire de Shizuoka en 1926. Après être retourné en France en 1930, il revint au Japon comme professeur à l’Ecole des Langues Étrangères de Tokyo. Là il commença à faire des croquis des quartiers de Ginza et Kanda et rechercha les endroits dépeints par Hiroshige. Ses dessins furent publiés dans le magazine France et dans le quotidien Japan Times ainsi que dans des livres sur le Japon et en cartes postales. Son style de croquis de Tokyo devint populaire et un éditeur de Tokyo appelé Doi fit graver des bois pour faire des estampes (Shin-Hanga). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il resta au Japon et sa maison dans le quartier de Kojimachi brûla dans le grand raid aérien de mars 1945. Cependant, il continua à faire des croquis et nous a laissé des dessins des paysages ruinés de Ginza, Ueno dans un album publié à compte d’auteur ayant pour titre « Tokyo, 50 dessins ».

Après la guerre il enseigna à l’université Waseda de Tokyo et dans d’autres écoles et universités. Il fut aussi tuteur de français de l’empereur actuel en 1951. Il décède le 2 octobre 1969.

Nouët

scène de Tokyo

le pont de Kameido

Tokyo, Temple de Kanda Miyojin by Noel Nouet (Noel Nouet / )

vues de Tokyo

 Kikyomon, Showa 10 (1935)

 Zozoji, Showa 10 (1935)

 Babasakimon, Showa 11 (1936)

 Sakuradamon, Showa 11 (1936)

 Hibiya, Showa 11 (1936)

 Akasaka Mitsuke, Showa 11 (1936)

 Benkeibori, (Showa 11) 1936

 Kameido, Showa 11 (1936)

 

 Zenjoji (Asakusa), (Showa 11) 1936

Kabukiza, (Showa 11) 1936

Yasukunijinja, (Showa 11) 1936

 Shinobazu Ike, (Showa 11) 1936

 Ryogoku Bashi (Showa 11) 1936

 Kuromon (Showa 11) 1936

Ueno Koen (Showa 11) 1936

Ochanomizu (Showa 11) 1936

 

 Nihonbashi, (Showa 11) 1936

Sumida Gawa, (Showa 11) 1936

Meiji Jingu, (Showa 11) 1936

Inogashira Koen, (Showa 11) 1936

 Shiba Furukawa, (Showa 11) 1936

Kioicho, (Showa 12) 1937

Ikegami Honmonji (Showa 12) 1937

Kagurazaka, Showa 12 (1937)


Publié dans peinture

Commenter cet article