Nicolas Maureau

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

 

 

 

 

 

 

Se référant plastiquement à la peinture “académique”, la série Victimes Martyrs Héros utilise de ce répertoire thématique, des scènes bibliques ou de l'histoire antique montrant une opposition violente entre les protagonistes. Par ce “recours aux mythes”, mon projet est d'interroger l'actuelle émergence de la notion de Victime et son exacerbation, qui tendent à la faire basculer vers la figure voisine du martyr. Je souhaite souligner cette mutation, son utilisation politique, ainsi que sa coexistence avec la survalorisation contradictoire de la réussite et de la puissance comme attributs masculins.

Les modèles choisis sont issus de photographies prises à leur insu dans des lieux publics. Ils ignorent la prise de vue dont il font l'objet mais, se sachant potentiellement observés, ils se composent une attitude faisant appel aux stéréotypes de la virilité. Les présenter sur un fond noir, se référant au caravagisme,offre à ces attitudes une visibilité accentuée. Soulignant la monstration de leur virilité par des individus masculins, je cherche à questionner la part héritée du maintien viril du corps et son rôle social.

 

 

 

 

La représentation du corps telle que je l’envisage aujourd’hui, vise pour moi à questionner une autre dimension de l’être, sa part de transcendance. Le recours à des mythes révèle un part, conflictuelle, tabou, occultée de l’humain. 

 

 

 

La série "Noli Me Tangere" réinterprète des thèmes classiques de l'histoire de l'art. La question posée est celle du rapport à l'autre, comme interrogation récursive de notre propre identité. En joignant les corps et les identités, la rencontre crée la potentialité d'une (re)connaissance, d'une incompréhension, d'un conflit, d'une fascination; d'une cour(se) ou d'une fuite. Cette mise en présence est-elle porteuse d'une peur de se perdre, d'être happé, d'une crainte de se dissoudre? Rencontrer l’autre est en puissance, se rencontrer soi même. On vois sourdre de cette difficulté a saisir, a aborder, a comprendre; l’angoisse d’être emporté vers son propre inconnu.

 

 

 

 

Série d'études, réalisée autour de l'idée de genre.

 

 

Lutteurs est une étude réalisée comme une série à partir d'un corps à corps.

 

 

Chutes est une étude pour Icare réalisée comme série.

 

Tous les textes sont de l'artiste. On peut voir plus de ses oeuvres sur son site: www.nicolas-maureau.com/


Publié dans peinture

Commenter cet article

openbrief 06/04/2013 11:17

sensualité excitante, du moins pour moi dans ma tête...