Museo Nazionale Romano, Palazzo Massimo alle Terme, Rome

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Dans cet ancien collège jésuite on peut voir une des plus belles collections de sculptures antiques qui soit et surtout une exceptionnelle série de peintures romaines sans doute la plus belle au monde.

 

DSC03747.jpg

imposante Minerve assise, 1 s. AVJC

 

DSC03748.jpg

 

DSC03749.jpg

général de Tivoli, époque de César, bel exemple d'union de la beauté propre à l'art grec (le corps) et du réalisme romain, ses traits sont marqués et quelque peu en contradiction avec la perfection de son torse.

 

DSC03755.jpg

 

Auguste drapée dans la toge de Grand Pontife, la tête voilée selon l'usage pour les prêtres occupés à célébrer un sacrifice, l'empereur est représenté, aux alentours de la cinquantaine.

 

DSC03750.jpg

 

moumoune-0642.jpg

 

DSC03751.jpg

 

DSC03752.jpg

 

DSC03756.jpg

 

Les deux statues photographées ci-dessus sont des exemple très rares de la statuaire grecque en bronze, surtout dans un tel état de conservation. Le réalisme du facies du pugiliste, il a nettement le nez écrasé et l'on voit sur son visage des cicatrices, le date du troisième siècle AVJC. Le prince hellénistique doit être de la même époque. Les deux sculptures ont été trouvée en 1884 en même temps.

 

DSC03757.JPG 

 

DSC03758.jpg

 

DSC03759.jpg

 

La muséographie est exemplaire, elle met particulièrement bien en valeur ces portraits d'auriges.

 

DSC03760.jpg

 

DSC03761.jpg

Une nouvelle version du bel Antinous

Au premier étage, on découvre une grande salle, qui était auparavant la salle de théâtre du collège qui contient des merveilles superbement mises en scène et éclairées. Elles proviennent de trois grandes villas impériales, celle de Néron à Subiaco et à Antium et celle d'Hadrien. 

 

DSC03764.JPG

 

DSC03770.jpg

 

DSC03765.jpg

 

DSC03766.jpg

 

DSC03767.jpg

 

DSC03768.jpg

 

DSC03769.jpg

 

Curieuse attitude de cette sculpture, "la Fanciulla di Anzio" les yeux baissés sur le plateau d'offrandes, ce doit donc être une prétresse.

 

DSC03771.jpg

 

DSC03772.jpg

 

DSC03773.jpg

 

DSC03774.jpg

 

moumoune-0649.jpg

 

DSC03775.jpg

 

DSC03776.jpg

 

 

DSC03778.jpg

 

DSC03779.jpg

 

DSC03780.jpg

 

DSC03781.jpg

 

DSC03782.jpg

 

DSC03777.jpg

 

DSC03783.jpg

 

Il est amusant de comparer ce Dionysos jeune, en bronze avec celle en marbre dans la même salle du Dionysos vieux drapé dans un long chiton avec une grande barbe. Sur cette statue est gravé le nom de Sardanapale peut être pour associer le dieu au riche roi assyrien sardanapale, célèbre pour ses débauche et sa propention à s'habiller en femme... 

 

DSC03784.jpg

 

DSC03785.JPG

 

DSC03786.JPG

 

DSC03787.JPG

 

Le grand sarcophage del Portonaccio décoré de scènes de bataille entre romains et barbares est le cousin de celui du  Musée National Romain - Palazzo Altemps, Rome, immédiatement ci-dessous. 

 

DSC03659.JPG

 

Avec le sarcophage di Acilia, de forme ovale c'est cette fois une procession consulaire qui le décore.

 

DSC03788.JPG

 

DSC03789.JPG

 

DSC03790.JPG

 

DSC03791.JPG

 

Le deuxième étage du musée esr réservé à la peinture romaine. Les trois photographies immédiatement ci-dessus montrent la décoration d'un columbarium qu'une riche famille romaine réservait aux cendres de leur défunts eclaves et affranchis.

 

DSC03792.JPG

 

DSC03793.JPG

 

DSC03794.JPG

 

DSC03795.jpg

 

DSC03796.jpg

 

DSC03797.jpg

 

Les photographies rendent bien mal la stupéfaction que l'on ressent à se retrouver dans le décor presque intact du triclinium de la villa de Livie dans lequel a évolué Auguste, rarement j'ai autant voulu que les murs puissent restituer les images qu'ils avaient "vues". Cette espace se situait au sous sol de la villa de l'épouse d'Auguste. Cette décoration raffinée a été réalisée entre 20 et 10 AVJC. Elle coure le long des quatre murs et montre un jardin en pleine floraison, jardin possédant une grande variété de plantes et d'arbres ainsi que de nombreux oiseaux. Le "jardin" est délimité par une double cloture. La première est constitué de roseaux enlacés. La seconde est en marbre. Les effets de perspective et de relief est obtenu grâce à l'utilisation de grisaille et par différentes hauteurs des plantes, suivant dans quel plan elles se trouvent. Un chef d'oeuvre absolu.

 

DSC03798.jpg

 

DSC03799.jpg

 

Encore des portraits d'auriges, mais cette fois en mosaique.

 

DSC03800.JPG

 

DSC03802.jpg

 

DSC03801.jpg

 

DSC03803.jpg

 

DSC03804.jpg

 

DSC03807.JPG

 

DSC03808.JPG

 

DSC03809.JPG

 

DSC03810.JPG

 

DSC03811.jpg

 

DSC03812.JPG

 

DSC03813.JPG

 

DSC03814.JPG

 

Les stucs et les fresques que l'on voit au dessus appartiennent à la villa della farnesina, une villa sururbaine de l'époque d'Auguste edifiée au bord du Tibre.

 

DSC03816.JPG

 

DSC03817.JPG


DSC03818.jpg 

 

Très belle mosaique de bords du Nil idéalisé.

 

DSC03819.JPG

 

DSC03820.JPG

 

DSC03821.JPG

 

DSC03822.JPG

Rome, avril 2012

Peinture de jolis pêcheurs et de leurs prises futures

 

Pour voir d'autres images de Rome sur le blog:  Musée National Romain - Palazzo Altemps, Rome,  Dans la cour du palais Spada à Rome,  Les chats du forum à Rome,  Le Foro ItalicoHockeyeur au foro italicoLes mosaiques du foro Italico ,  En se promenant dans les rue de Rome,  Galleria Nazionale d'Arte Antica dans le Palazzo Barberini,  En se promenant dans les rues de Rome (2)Museo Nazionale Romano, Palazzo Massimo alle Terme, Rome

Commenter cet article

bruno 07/05/2012 12:12

Superbe reportage, merci
L'Antinous était aimé par Marguerite
http://img837.imageshack.us/img837/7412/antinous002.jpg