Mise au point

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Comme je crains que les commentaires soient encore beaucoup moins lus que le reste je consacre un petit billet à la réponse de l'un d'eux. Cela me permettant de faire une petite mise au point.

Voilà ce que m'écrit Gabor-Montreal:

 <<Tous tes lecteurs ne sont pas muets. Pour ma part, je suis un peu surpris de voir un article sur ce blogue à propos d'un "produit" hollywoodien (peut-on vraiment parler de film ?) bien calibré pour ramasser un maximum de biftons verdâtres à travers notre planète mondialisée. Ça ne vaut pas les jeux des bergers Arcadiens de Cocteau. >>

Tout d'abord qu'il soit remercié pour cette réaction au billet sur "Super 8" car si tous les lecteurs du blog ne sont pas muets, ils ne sont néanmoins pas bavards.

Ce blog est pour moi une sorte de journal, même s'il reflète très imparfaitement mon actualité. Celle-ci n'excluant pas le passé d'ou la diffusion de mes photos anciennes que je suis en train de numérisées ou la reparution de billets de mes précédents blogs qui ont été "écrasé". Je suis loin de poster sur tous ce que je vois, lis, écoute, découvre... Ceci pour plusieurs raisons, d'abord par manque de temps et surtout par manque de talent, par exemple je ne voyais immédiatement ce que je pouvais dire d'intéressant sur le film "Car", ma récente escapade en Bretagne ou mes récentes lectures de Simenon par exemple. D'autre part ce blog n'est en rien militant pour une cause ou une autre, même s'il ne doit pas être trop difficile de percevoir certaines de mes opinions sur l'air du temps. J'essaye de ne pas être submergé par les contingences de l'actualité, sans pour autant être sourd à la rumeur du monde.

Le blog est le miroir (très déformant) de mes intérêts. Ceux-ci sont divers, beaucoup plus que ce que laisse entrevoir les billets. Ainsi peuvent cohabiter sur une même page les bergers arcadiens de Cocteau et un article sur "Super 8". A ce propos lorsque l'on aime le cinéma, même si je l'aime moins que je l'ai aimé, il me parait absurde de rejeter en bloc le cinéma hollywoodien qui a donné à cet art des chefs d'oeuvre et... des bouses. Le cinéma s'il est un art est aussi une industrie et un film coute cher à réaliser (je suis assez bien placé pour le savoir). Il ne me parait pas scandaleux que l'on veuille gagner de l'argent avec ( au cas ou vous ne vous en seriez pas aperçu ce blog n'est pas vraiment gauchiste ni contre la société de consommation). Ce désir de lucre n'exclut pas toujours la qualité. "Super 8" en est la preuve tout du moins pour les deux premiers tiers du film. C'est un film très riche qui convoque (entre autres) les trente dernières années des teen-movie et sur lequel il y aurait encore beaucoup à dire). Il me parait aberrant de mettre dans le même sac "Super 8, "Captain América" et "Transformer 3" pour ne parler que de blockbusters récents Abrams s'y révèle un grand cinéaste après avoir donné une des meilleures séries, Lost (qu'il n'a pas su non plus bien finir, cela semble un problème récurrent chez lui) de l'histoire de la télévision.

Il reste que l'on est pas obligé d'être de mon avis car si ce blog vient de mon souci de partage, j'espère à l'avenir qu'il suscitera plus de réactions constructives. Je comprend très bien que l'on puisse aimer certains billets et pas du tout d'autres, ce qui est normal. La diversité du blog devrait faire que beaucoup de visiteurs en sortent plus heureux que chagrins, c'est ce que je souhaite.  

 


Commenter cet article