Mirabassi rend hommage à Bill Evans au Sunset

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Capture-d-ecran-2013-02-03-a-10.41.50.jpg

 

Capture-d-ecran-2013-02-03-a-10.42.09.jpg

Paris, février 2013

 

Je m'aperçois "en feuilletant" mon blog que la musique n'y tient qu'une place minime et pourtant elle m'accompagne souvent lorsque j'écris mes billets ou lorsque je met mes photos (et encore plus lorsque je les numérise) ou celles d'autres en ligne. C'est souvent du piano romantique ou du jazz, souvent encore au piano. Dans les années 70, j'ai beaucoup fréquenté les boites de jazz parisiennes en particulier "Le petit journal" et j'ai malheureusement perdu cette bonne habitude. Hier soir j'ai renoué avec cette pratique pour aller écouter au Sunset, Giovanni Mirabassi et son trio qui rendait hommage à Bill Evans. Sur la toile j'ai trouvé, j'espère pour votre plaisir, presque le même exercice réalisé il y a quelques mois à vingt métres du Sunset, au Duc des Lombards. Hier j'étais si près du musicien que j'avais peur qu'il me tombe dessus car Mirabassi bouge beaucoup en jouant, si près que je ne pouvais le photographier, alors voici l'image de la liste des morceaux qu'il a interprété et une partition...

 

 


Commenter cet article

pépito 03/02/2013 22:41

visiblement mon commentaire n'a pas été retenu...
je disais que la nouvelle présentation n'est pas de mon fait... un beau matin, une mise à jour de blogspot a été irréversible...
quoi qu'il en soit, merci pour vous compliments... ils me vont droit au coeur... je peux d'ailleurs vous le retourner...
je vous embrasse

lesdiagonalesdutemps 04/02/2013 07:24



Merci de cette information, vraiment les hébergeurs n'ont aucune déontologie. Ceci dit ma remarque est subjective je trouve la nouvelle présentation plutôt plus élégante mais moins pratique car
fragmentant plus le blog, mais ce n'est qu'un détail.



pépito 03/02/2013 13:50

"tout offenbach ou presque" est une délicieuse pochade bien de chez nous, une sorte de best of mené tambour battant par une belle troupe de comédiens-chanteurs-danseurs-musiciens (si, si) qui n'ont
rien à envier à leurs homologues "broadwayiens"... un air salutaire d'"hellzapoppin'" souffle là-dessus...
et l'allusion au mariage pour tous a visiblement été massivement appréciée par l'assistance ! :o)

lesdiagonalesdutemps 03/02/2013 15:23



Il n'y a pas que broadway et Paris (Offenbach) Londres à propos offre de belles échappées dans le domaine...


A propos j'aime beaucoup votre blog que je visite souvent mais je préférai la présentation classique précédente. Mais c'est un détail continuez.



pépito 03/02/2013 11:46

ah oui... mirabassi... je vais le voir bientôt à la cité de la musique... la dernière fois, c'était à pleyel... un concert un peu aride autour des thèmes révolutionnaires...
j'aime assez en fait... cette rigueur...
j'ignorais qu'il passait au sunset... je l'aurais su, j'aurais pu vous enfin vous y croiser... :)
du coup, je suis allé me détendre avec "tout offenbach ou presque" au théâtre de paris...

lesdiagonalesdutemps 03/02/2013 13:30



Offenbach ça fait du bien aussi je ne me lasse pas de La belle Hélène, mon tropisme antique.