Michel Mourlet où la raison d'être de la caméra

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Le cinéma est un regard qui se substitue au nôtre pour nous donner un monde accordé à nos désirs... Quiconque a lu un tant soit peu mes textes est en mesure de savoir que le point de départ et le fondement même de toute mon analyse du phénomène cinématographique est la constatation que, pour la première fois dans l'histoire des arts depuis les grottes de Lascaux, le cinéma (prenant appui sur la photographie) nous donne le moyen d'appréhender le monde directement et de l'exprimer sans détour, sans recourir à la convention ni à la métaphore, ni à aucun truquage, ni déformation subjective ou matérielle de la réalité. Ce qui entraîne la conséquence capitale que voici: le cinéaste, s'il entend se conformer à la vocation originelle de la caméra, à "la raison d'être" de son moyen d'expression, n'a pas à créer de formes comme dans les arts traditionnels, mais à choisir dans la réalité offerte les matériaux dont il a besoin...

Michel Mourlet, octobre 2008


Je vous informe que l'indispensable "Sur un art ignoré, la mise en scène comme langage" de Michel Mourlet vient d'être réédité dans la collection Poche-cinéma chez Ramsay

Publié dans citations

Commenter cet article