Michel Gourlier, la culotte blanche

Publié le par lesdiagonalesdutemps

PICT0095.JPG

 

Ce tableau qui m'a appartenu, je l'ai vendu il y a une quinzaine d'années, est, je crois, quant à sa technique tout à fait particulier. Michel Gourlier a utilisé comme support une feuille de papier photographique ayant été révélée, ce qui donnait un gris brillant uniforme auquel, hélas, m'a photo est très infidèle. Il a dessiné sur cette feuille, puis gratté au scalpel, comme on le fait sur une carte à gratter (les dessins du superbe album de Tardi, "Le démon des glaces" ont été obtenus ainsi) pour obtenir des blancs éclatants mettant en valeur la culotte du garçon. Je rapelle que je cherche toujours des image de Gourlier inédit, comme celui-ci qui n'avait jamais été montré en public.

 

Pour retrouver Michel Gourlier sur le blog:  Retour sur Michel Gourlier,  Quelques souvenirs sur Michel Gourlier (réédition complétée)Michel Gourlier,  Précisions sur Michel Gourlier et Pierre Joubert,  La piste 116, la nuit transfigurée, la dernière charge illustrés par Michel Gourlier,  un arlequin de Michel GourlierMichel Gourlier, la culotte blanche        

Publié dans peinture

Commenter cet article

vince 10/06/2013 16:07

Nous nous sommes mal compris. Je réagissais au commentaire de Betelgeuse qui dit : "Goor n'existe que dans la pornographie".Ce commentaire est réducteur et erroné.
Ceci dit, je vous accorde que certains dessins de Goor relèvent de la pornographie, mais d'une pornographie tendre et poétique...

lesdiagonalesdutemps 10/06/2013 17:53



Globalement je suis d'accord avec vous il est très réducteur de circonscrir Goor à la pornographie qui n'est qu'une de ses facettes. Il suffit de voir mon blog et autres sources Si vous avez des
images de ce peintre ce serait très gentil de me les communiquer justement pour le faire mieux connaitre.



Vince 10/06/2013 14:19

Je découvre à l'instant ces commentaires et ne peux laisser dire que Goor est un artiste pornographique ! Sa production a commencé dés la fin des années 20, alors que ses nombreux dessins érotiques
(magnifiques au demeurant) ont été executés à partir du début des années 60, en grande partie pour Peyrefitte.
Entre ces deux périodes, Goor a peint (avec talent) de nombreux paysages du Sud de la France, des allégories, des paysages urbains en Allemagne... Il a décoré plusieurs palaces appartenant à la
famille de Jean Joeriman (son grand amour...qui ne le lui rendait pas), sculpté des statues (exemple de la fontaine de l'hôtel Dorchester à Londres), et illustré beaucoup d'ouvrages de grands
auteurs (Daudet notamment).

lesdiagonalesdutemps 10/06/2013 15:54



C'est curieux cette réaction. Je peux vous dire pour en avoir vu jadis chez un collectionneur que certains dessins de Goor sont pornographique (je me souviens d'un cercle de garçons se sodomisant
ce n'est pas  pour autant que ces dessins ne sont pas beaux. Il n'y a pas de connotations péjoratives en ce qui me concerne dans le terme pornographique. Mais il me semble que c'est le
meilleur terme pour qualifier certains des dessins de Goor d'autres sont en effet érotique, le décor pour Peyrefitte et d'autres ne sont ni l'un ni l'autre et néanmoins intéressant. Comme vous
l'avez sans doute remarqué en parcourant mon blog des billets sont consacrés à beaucoup d'artistes qui ne relève ni de l'érotisme ni de la pornographie. Je connais un certain nombre d'oeuvres
dont vous me parlez mais pas du tout ses décorations pour des palaces ni la fontaine de l'hotel Dorchester.


Si vous avez des images de ces oeuvres je serais très heureux que vous me les envoyiez pour les faire figurer sur mon blog à bernar.a@wanadoo.fr


merci pour ce commentaire instructif



xristophe 31/01/2013 21:18

Moi je ne trouve pas, monsieur Bételgeuse, que Goor soit tout le temps "pornographique"... Il est le plus souvent charmant, gracieux, piquant, coquin - au "pire" (guillemets); regardez "Mon Page".
C'est d'ailleurs à mon goût plus excitant ainsi - je ne sais pas ce que veut dire dans l'absolu "masturbatoire". De même Gourlier n'est pas, dans cette étude de blanc, aussi "excitant" à mes yeux
(= "masturbatoire" ?), que dans bien des images torrides, désespérantes, de ses Signes de Piste... (Si je me souviens bien de mes enfances, de mes adolescences, de mes jeunesses - je les ai bcp
"regardées d'une seule main" comme on dit)

lesdiagonalesdutemps 01/02/2013 06:34



Il ne faut pas se méprendre sur Goor qui n'a pas qu'une production pornographique certes mais c'est aussi une grande partie de sa production. Celle-ci ne circule que peu et n'est pas publiable
sur un blog (mais je n'en ai de toutes façons pas) ni ailleurs. On peut en trouver rarement, chez quelques galeristes spécialisés.



Bételgeuse 30/01/2013 19:36

Cher Bernard,
À tous points de vue, vendre un original de Gourlier s'avère navrant. Ce nonobstant, c'est un moindre mal, étant donné l'hypersexualisation appliquée par l'auteur à ce dessin, qui le limite : en
effet, nous passons de la suggestion, si bien représentée (circa 1950-60) à l'invite masturbatoire qui restreint l'auteur dans son Art, au contraire de Goor, qui n'existe que dans la
pornographie.
En revanche il est urgent, au vu du matériel, des informations détenues et de votre talent à relater vos rencontres, de produire un état biographique actualisé de ce fabuleux illustrateur (aussi
grand que René Follet) ; il est important de savoir s'il est vivant et bien portant.
Conservant le souvenir émouvant de votre rencontre avec l'artiste chez lui, je reste impatient d'une suite, persuadé que vous êtes la personne la plus indiquée pour cela.

lesdiagonalesdutemps 30/01/2013 22:05



Mais je n'ai plus revu Gourlier depuis trente ans et je suis certain qu'il ne désire pas me revoir (je crois qu'il ne veut pas voir grand monde). Au dernières nouvelles assez récentes, il serait
toujours vivant, il habiterait le sud ouest de la France, ne dessinerait plus depuis longtemps et aurait détruit tous les originaux en sa possession. Mais je ne peux garantir aucune de ces
informations. Si quelqu'un peut apporter des précisions et des nouvelles récentes de Michel Gourlier qu'il me les communique. J'espère qu'elles seront les meilleurs possibles.



JACK 22/01/2013 22:13

je ne suis pas trop fan de Gourlier, mais ici je reconnais que j'aurais bien mis une enchère, il s'agit effectivement d'une pièce exceptionnelle.

Bruno 22/01/2013 22:04

ah ! Un jour, voir le catalogue raisonné de l'oeuvre de Gourlier publié en 10 tomes chez Delahaye...
On a le droit de rêver... ;-)
Merci pour le partage

lesdiagonalesdutemps 22/01/2013 23:13



Certainement pas en 10 tome puisque d'après mes sources il aurait beaucoup détruit quant aux originaux illustrant le Signe de Piste et autres collection la plupat de ces dessins ont certainement
été perdu. Il en reste au moins les reproductions. J'aimerais que d'autres collectionneurs que moi ou V aient le même gout du partage.



VD 22/01/2013 10:26

Un grand merci pour ce charmant cadeau ! La découverte d'un inédit de Gourlier est toujours un événement.

lesdiagonalesdutemps 22/01/2013 11:04



J'aimerais avoir plus de tel évènement à vous proposer.