Mancini, Antonio (1852-1930) - 1872 garçon de cirque

Publié le par lesdiagonalesdutemps


Mancini, Antonio (1852-1930) - 1872 A Circus Boy (Metropolitan Museum of Art, NYC)


Publié dans peinture

Commenter cet article

ismau 05/01/2014 19:42

Quel joli Garçon de cirque ... d'autant plus émouvant que je le reconnais, alors même que je ne connaissais pas cette peinture .
Comme beaucoup de gens sans doute, j'ai découvert le peintre Antonio Mancini et son tableau " Après le duel " en lisant "  A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie " d'Hervé Guibert
.
http://histoiredelartdelteil.artblog.fr/211799/Antonio-Mancini-Apres-le-duel-vu-par-Herve-Guibert/

L'intérêt d'HG si profond et sensible à la peinture ( et aux images ) m'étonne toujours : parfois il essaye en vain de dessiner ou de peindre, ici il se transforme en chercheur et historien d'art
.
Aujourd'hui, c'est nettement plus facile avec internet, on peut trouver rapidement les peintures qu'il a passé des heures à trouver en bibliothèques ou dans les musées : effectivement toujours avec
le même jeune modèle qui serait un petit ami du peintre ... et on trouve ainsi de très jolis tableaux, qui devraient vous plaire :
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b7/Antonio_Mancini_-_Il_Saltimbanco_(1879).jpg
et celui-ci aussi
http://24.media.tumblr.com/tumblr_lo55ryNgAu1qbbmero1_500.jpg
et d'autres encore, en violoniste, attablé, etc ...

L'article de Wiki concernant le peintre est intéressant à confronter avec ce que raconte HG : en effet l'existence du jeune modèle et des amours du peintre sont passés sous silence, ainsi que la
cause du " trouble nerveux " de Mancini ... mais tout correspond étrangement .

lesdiagonalesdutemps 05/01/2014 21:46



merci pour toute ces informations que je vais étudier à tête reposé. Tout cela appelle un billet sur le blog. On ne dira jamais assez combien le net est en effet merveilleux pour tous ceux qui
s'intéresse à la peinture. C'est une mine presque sans fin. Pourtant parfois lorsqu'on cherche les oeuvres d'un peintre on est déçu de voir combien peu de données remontent de ces recherches.