Lin Jinfu

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Publié dans peinture

Commenter cet article

Frank 03/01/2013 14:45

Tout d'abord mes meilleurs voeux, cher Bernard. Que l'année 2013 vous confirme dans l'animation de cet excellent blog où la richesse et la diversité culturelles le disputent à un non-conformisme
bienvenu dans ces temps politiquement corrects.A propos de Lin Jifu, il est fascinant d'observer l'approche de l'homo-érotisme développée par les artistes chinois de la jeune génération. Lin Jifu
est admirable de classicisme. Ses garçons semblent sortis d'un tableau un peu osé de nos peintres de la Rennaissance. Je vous invite à examiner aussi l'oeuvre du photographe Lin Zhipeng (connu sous
le vocable étonnant et un peu pénitentiaire de 223) qui ressort d'un modernisme assez surprenant lorsque l'on considère la chape réglementaire qui a pesé sur la formation académique de ces jeunes
artistes.

Cordialement,

Frank

lesdiagonalesdutemps 03/01/2013 15:01



Merci pour vos voeux, recevez les miens pour une année la plus belle possible.


Merci de m'avoir fait découvrir 223 qui semble vouloir illustrer toutes les sexualités le problème avec la sexualité en Chine c'est que les décors sont très laids, il semblerait qu'l n'y ai plus
rien de beau dans ce pays (que je ne connais pas) d'où l'avantage de la peinture qui peut inventer son décor. Dans un érotisme plus discret et pas si éloigné d'un certain réalisme socialiste je
vous conseille les toile du peintre chinois Liu Xiaodong (il doit y avoir des traces de son oeuvre sur le blog (je devrais lui consacrer un billet bientôt). Le grand cinéaste chinois Jia Zhang Ke
a réalisé, "Dong", un film sur ce peintre.