les peuples hébétés par l'idéologie antiraciste

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Le grand remplacement paraît bien avancé ici (Brescia) aussi - plutôt plus qu'ailleurs. Les Remplaçants sont encore un peu à la marge, à la marge des esplanades, des terrasses de café, des lieux traditionnels de rassemblement. Ils s'assoient sur les murettes du pourtour des places, ils se tiennent tranquillement sur le bord de tout, de plus en plus nombreux, attendant leur heure comme les oiseaux dans le film de Hitchcock. Les plus déprimants à mes yeux sont les autochtones convertis, dont on voit beaucoup d'exemples des deux sexes. Dans la meilleure tradition néophyte, ils redoublent de signes d'appartenance: femmes voilées, garçons barbus à calotte. De plus en plus à la mode pour les uns comme pour les autres est la longue tunique tombant jusqu'aux babouches, et boutonnée devant.

Il faut vraiment que les peuples, l'italien comme les autres soient totalement hébétés par l'idéologie post-antifasciste, post-antinazie, antiraciste, pour supporter sana aucune réaction ce qui leur arrive.

 

Renaud Camus, Septembre absolu, journal 2011

Publié dans citations

Commenter cet article

Eric 27/04/2013 17:51

Gare! Gare! Il semblerait que l'autruche n'aime point qu'on lui relève la tête des vases de l'ethnomasochisme... Mais que nous dit là Mr Camus? Rien! une simple évidence que tous nous ne pouvons
que constater des barbares banlieues aux limes de notre civilisation jusqu'aux montagnes catalanes qui m'environnent. Instinctivement, les impétueuses et surprenantes réactions ci-dessus
m'interpellent au regard d'une tranquille personnalité comme celle de Mr Camus.
J'aime ma civilisation au dessus de tout et c'est sans haine ni violence que chaque jour de ma vie, j'assiste catastrophé au Grand remplacement dont parle cet auteur.
Mon dieu! Je maudis l'ancien enfant de choeur que je fus et qui m'empêche encore aujourd'hui de bien vous mettre en garde sur ce que l'on risque à rester trop longtemps ainsi dans la position d'une
autruche, la tête bien enfouie dans le sable....

lesdiagonalesdutemps 27/04/2013 18:09



N'étant pas un ancien enfant de coeur je n'hésite pas à jouer les cassandre en espérant pour cela que l'occident contrairement à Troie ne sera pas détruit mais le cheval est déjà dans presque
toutes les consciences européennes ramollies par des décennies de propagande.


Comme vous je remarque que le seul constat du grand remplacement est déjà insupportable pour beaucoup alors qu'il faudrait mettre en oeuvre dès maintenant des solutions appropriées.



ismau 26/04/2013 18:36

Heureusement, quelques uns de vos lecteurs sont aussi choqués que moi par les propos de R.Camus ... voilà qui me rassure une peu ! GAB vient d'exprimer exactement ce que je pense . Rien ne saurait
justifier cette xénophobie insidieusement haineuse, et particulièrement dans sa formulation ( l'assimilation des humains à des corbeaux, rappelle l'assimilation à des rats, relents d'une autre
époque ). Les épurations et violences effectives du côté musulman, que vous rappelez, ne justifient certainement pas une réponse qui fasse monter la violence . Ce serait faire le jeu des
extrémistes qui tentent de tout détruire pour asseoir leur pouvoir . Les réponses sont sans doute politiques et économiques, en tous cas très complexes, mais ce n'est pas une raison pour simplifier
en attisant grossièrement les peurs et les haines ( grossièrement, pour un homme cultivé comme R.Camus )
Coïncidence :je lis justement en ce moment un très bon livre de Mathias Enard "Rue de voleurs" qui traite de tout cela, d'une manière au contraire très subtile, c'est à dire en connaissant la
complexité des relations humaines, des relations entre les peuples, et particulièrement les peuples de ces pays (il a étudié l'arabe et le persan, avant de l'enseigner à l'université de Barcelone,
et séjourne régulièrement au Moyen-Orient et au Maghreb )C'est aussi un excellent écrivain .

lesdiagonalesdutemps 26/04/2013 18:56



Cela ne m'étonne pas que des lecteurs soient choqués mais cela est le dernier de mes soucis. Je ne partage pas la vulgate de la repentance française. Je ne vois rien de haineux à constater
l'évidence. Il se trouve que je suis européen et tient à la culture occidentale. Aujourd'hui la prolifération des peuples africains est une menace pour l'Europe. Il y a une autre politique
possible que celle de l'imigration (voir le Japon par exemple). Simplement pour la considérer il ne faut pas être aveuglé par la bien pensance.


Enfin en ce qui me concerne j'aime beaucoup les corbeaux qui sont des oiseaux fort intelligents (ils savent compter jusqu'à onze) et je ne me lasse pas de les observer ce sont d'ailleurs des
oiseaux protégés.



gab 26/04/2013 15:36

Comme je fus surpris par cet extrait d'un ouvrage de R. Camus publié "tel quel" sur votre blog. Car, bien sûr, je ne peux que me sentir mal à l'aise devant au moins deux éléments de celui-ci : 1 -
la comparaison entre les "étrangers" (qui ne le sont peut-être pas d'ailleurs, mais que ne sont pas de "purs" Italiens) tranquillement assis à l'ombre d'une place, et les corbeaux, assimilant cette
population à une horde tapie prête à fondre sur le pauvre peuple italien pour le détruire. 2 - l'interrogation finale sur la "passivité" desdits Italiens face à cette situation ! Mais que
propose-t-il donc M. Camus ? Des ratonnades ? la constitution de milices pour empêcher les non-Italiens de souche de venir s'asseoir près des "vrais" Italiens ? Le problème n'est pas de regretter
(et cela est tout à faire acceptable)la disparition de tel ou tel cadre de vie, mais de ne pas la mettre en perspective, de ne jamais avouer que s'il y a des gens venus du Sud de la Méditerranée en
Europe (et surtout leurs enfants et les enfants de leurs enfants), c'est bien parce que nous avons occupé cette région il y a presque deux siècles et à cette époque-là, on ne s'est pas contenté de
rester aux marges des places publiques... Tout cela n'est que la conséquence de NOTRE histoire. Je ne fais aucun angélisme "pseudo-gauchiste antiraciste", je ne pointe pas du doigt la "méchante"
Europe qui a opprimé les "gentils" Arabes, non, je veux juste dire (mais je ne suis pas le premier) que le "monde" change même si on a eu l'impression qu'il était définitif) et depuis toujours
parce que c'est ainsi et que la paranoïa de M. Camus est bien triste !

lesdiagonalesdutemps 26/04/2013 16:22



Je ne sais pas ce que prone Renaud Camus mais l'incompatibilité totale entre l'europe et les musulmans débouchera tôt ou tard sur une guerre qui sera alors civile. Ne pas voir cela est faire une
politique d'autruche.


Je rappellerais aux bonnes âme que l'Algérie en 1962 a réalisé une épuration ethnique envers tous les natifs qui n'étaient pas musulmans. Mais c'est tabou de s'en souvenir. Autres exemples
l'épuration ethnique à l'encontre des juifs du Maroc, qui parfois étaient sur ce sol bien avant ceux qui les forçaient à partir sans oublier, celle relativement en douceur des occidentaux
d'Egypte dans les années 50. 


Il n'y a rien de paranoiaque à voir le remplacement de population. Il suffit d'ouvrir les yeux à condition de ne pas être aveuglé par la propagande tier-mondiste.



XAVIER 26/04/2013 09:39

EN FRANCE, C'EST LA LANGUE FRANCAISE !!!

lesdiagonalesdutemps 26/04/2013 10:59



La langue est nécessaire mais pas suffisante pour créer une communauté homogène.



Bernard 25/04/2013 23:14

I don't understand what he really means, but from a man who supported Marine Le Pen in the last elections I try not to understand him at all. Moreover, Camus's political convictions are ambiguous
and uncertain, and he doesn't seem to understand the word "xenophobia".