Les fantômes du Louvre d'Enki Bilal

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

DSC07007.jpg

 

Enki Bilal a imaginé, à moins qu'il ne les ait vus, que des fantômes hantent le musée du Louvre. Il a photographié les oeuvres qui les génèreraient, 22 au total. Il a tiré ces photos sur des toiles sur lesquelles ensuite il a peint les fameux fantômes à la peinture acrylique. A coté de chaque toile se trouve un cartouche sur lequel Bilal nous raconte la vie de ce fantôme, du temps où il était humain. L'idée de multiplier les "Belphégor" dans le louvre est séduisante et plus encore que ce soit sur les oeuvres que ces ectoplasmes apparaissent. L'ennui c'est que Bilal n'est à mon avis pas plus un peintre qu'un écrivain (il a été un très grand auteur de bandes dessinées dans la première partie de sa carière). Il a des idées intéressantes mais manque de dons pour les servir. Ses textes racontent des histoires passionnantes mais avec maladresse c'est dommage (est ce pour faire moderne et original qu'il donne pour chaque personnage son poid à la naissance? en ce qui me concerne je trouve juste cela ridicule). Chaque personnage pourrait faire le sujet d'un roman, les cartouches en seraient les notes de lecture... Il reste que l'on passe un très bon moment à lire ces histoires et qu'ensuite parcourant le Louvre on ne voit plus exactement les toiles de la même façon donc Bilal a réussi son coup.

 

DSC06985.JPG

 

DSC06986.JPG

 

DSC06987.JPG

 

DSC06988.JPG

 

DSC06989.JPG

 

DSC06990.JPG

 

DSC06992.JPG

 

DSC06993.JPG

 

DSC06994.JPG

 

DSC06995.JPG

 

DSC06996.JPG

 

DSC06997.JPG

 

DSC06998.JPG

 

DSC06999.JPG

 

DSC07000.JPG

 

DSC07002

 

DSC07003.JPG

 

DSC07004.JPG

 

DSC07005.JPG

 

jolicat-9398.JPG

 

 

DSC07006.JPG

Paris, mars 2013



 

D'autres billets sur le Louvre:  jolies créatures masculines sur et devant les tableaux du Louvre,  il faut lever la tête salle Duchâtel au Louvre,  une aprés-midi au Louvre,  Exposition des pièces trouvées lors des fouilles dans le Rhone à Arles au Louvre,  Le ciel au dessus du Louvre » d'Yslaire et de Jean-Claude CarrièreFabrice au Louvre , Olivier P. au Louvres , pour se souvenir de Babylone au Louvre , Regard sur les antiquités romaines du musée du Louvre , pour se souvenir de l'exposition de Mantegna au Louvre ,  un garçon dubitatif devant un chef d'oeuvre du Louvre , L'Alunno au Louvre,  L'homo-érotisme du Perugin au LouvreLes fantômes du Louvre d'Enki Bilal


Commenter cet article

ismau 10/03/2013 22:11

On m'avait prévenu... mais c'est bien pire que ce que j'imaginais!
L'idée de Bilal est peut-être bonne, mais je trouve la pauvreté de la réalisation affligeante, d'autant que fort prétentieuse . Et pourtant j'aime aussi ses premières bandes dessinées, et même la
dernière que j'ai pu lire : Animal'z , publiée en 2009 .
Heureusement, vous dites que la lecture des "histoires" est intéressante, et "qu'il réussit finalement son coup" ... ?
Enfin, merci pour cet amusant billet, d'autant qu'il me fait découvrir deux belles peintures que j'aurais dû connaître déjà ( j'ai cherché l'image des originaux, heureusement débarrassée de leur
"fantôme" ! )

lesdiagonalesdutemps 10/03/2013 22:46



Je suis assez d'accord avec vous. Bilal a pris depuis au moins quinze ans la très grosse tête. Cela s'est gaté sérieusement après l'ordre noir. Toutes ses histoires de science fiction relève d'un
imaginaire assez pauvre. Même si certains passage de ces films, voir les immortels par exemple, peuvent être plastiquement beaux. Pour les histoires des cartouche disons que ce sont des pitchs de
possible épisodes pour une série basées sur les fantôme du Louvre. Feu Raul Ruiz aurait été parfait à la mise en scène...


Ce que fait Bilal en peinture est tout de même mieux que ce que fait Marijane Satrapi. Son exposition à la galerie de Noiremont est calamiteuse. La bande dessinée n'est pas la peinture de
chevalet et vice versa. Heureusement les peintres n'ont pas la mauvaise idée de se mettre à la B.D.. Je ne connais que Poirier, le meilleur peintre de trompe l'oeil du XX ème sièclea avoir réussi
cette performance.